Zaibatsu | historique
English: Zaibatsu

Historique

Ils constituèrent l'épine dorsale du complexe militaro-industriel japonais lors de l'expansion de l'Empire du Japon pendant l'ère Showa. Des zaibatsu comme Mitsubishi et Nissan furent notamment impliqués dans la fabrication de l'armement et des appareils militaires, de même que dans les usines implantées dans les colonies comme le Mandchoukouo où elles eurent recours à des travailleurs forcés.

Lors de l'occupation du Japon, entre 1945 et 1947, les Américains voulurent les démanteler pour leur rôle actif dans la Seconde Guerre mondiale. Les zaibatsu ne disparurent pas, mais prirent une autre structure que l'on nomme maintenant keiretsu. D'autre part, tous leurs dirigeants furent exonérés de poursuites criminelles par Douglas MacArthur.

Les quatre principaux zaibatsu étaient : Mitsubishi, Mitsui, Sumitomo et Yasuda. Itochu, Marubeni, Nichimen, Kanematsu, Nissan, Toshiba, RIKEN étaient également des zaibatsu[réf. nécessaire].

Other Languages
العربية: زايباتسو
مصرى: زيباتسو
català: Zaibatsu
čeština: Zaibacu
dansk: Zaibatsu
Deutsch: Zaibatsu
English: Zaibatsu
español: Zaibatsu
euskara: Zaibatsu
فارسی: زایباتسو
suomi: Zaibatsu
עברית: זאיבצו
hrvatski: Zaibatsu
Bahasa Indonesia: Zaibatsu
italiano: Zaibatsu
日本語: 財閥
한국어: 자이바쓰
lietuvių: Zaibatsu
Bahasa Melayu: Zaibatsu
Nederlands: Zaibatsu
norsk: Zaibatsu
polski: Zaibatsu
português: Zaibatsu
русский: Дзайбацу
slovenčina: Zaibacu
српски / srpski: Заибацу
svenska: Zaibatsu
Türkçe: Zaibatsu
українська: Дзайбацу
Tiếng Việt: Zaibatsu
中文: 財閥