Mulholland Drive (film) | notes et références

Notes et références

Source

Notes

  1. Traduction possible : « Une histoire d'amour dans la cité des rêves »
  2. Citation originale : « an intoxicating liberation from sense, with moments of feeling all the more powerful for seeming to emerge from the murky night world of the unconscious. »
  3. En version originale, l'homme s'exprime en espagnol et en anglais.
  4. Haven signifie havre, la sonorité est très proche de heaven qui a le sens de paradis.

Références

  1. a et b « TOP 10 des années 2000 | Cahiers du Cinéma », sur www.cahiersducinema.com (consulté le 22 juillet 2017)
  2. a et b (en) Mulholland Drive sur l’Internet Movie Database.
  3. a, b, c et d Box-office pour (en) Mulholland Drive sur l’Internet Movie Database.
  4. (en) « Parents Guide for Mulholland Drive », sur Internet Movie Database (consulté le 18 février 2016).
  5. Woods 2000, p. 206
  6. (en) Christine Divine, « David Lynch », Creative Screenwriting, vol. 6, no 8,‎ , p. 8–12
  7. Woods 2000, p. 205-214
  8. (en) « Sherilyn Fenn talks David Lynch and how Twin Peaks should have ended », www.avclub.com (consulté le 22 janvier 2014)
  9. a, b, c et d (en) Anna David, « Twin Piques », Premiere (magazine), vol. 3, no 15,‎ , p. 80–81.
  10. (en) Bruce Newman, « How pair got to intersection of Lynch and 'Mulholland' », U-T San Diego,‎ , F-6.
  11. a et b (en) Scarlet Cheng, « It's a Road She Knows Well; 'Mulholland Drive ' Star Naomi Watts Has Lived the Hollywood Metaphor Behind the Fabled Highway », Los Angeles Times,‎ , F20
  12. a et b (en) Daniel Neman, « Indie Actor Theroux Puts in 'Drive' Time », Richmond Times Dispatch, Virginia,‎ , C1A.
  13. a et b Didier Péron, « Lynch aux manettes de « Mulholland Drive ». », sur Libération, (consulté le 17 février 2016).
  14. Rodley 2004, p. 207.
  15. Woods 2000, p. 213-214
  16. (en) Jonathan Romney, « Film: Lynch opens up his box of tricks; Mulholland Drive David Lynch », The Independent, Londres,‎ , p. 11
  17. Woods 2000, p. 214
  18. a et b Rodley 2004, p. 213
  19. a et b Jousse 2012, p. 81
  20. a, b, c, d et e (en) Scott Macaulay, « The dream factory », FilmMaker, vol. 1, no 10,‎ , p. 64-67.
  21. a, b et c (en) Graham Fuller, « Naomi Watts: Three Continents Later, An Outsider Actress Finds her Place », Interview (magazine), vol. 11,‎ , p. 132–137
  22. Rodley 2004, p. 211
  23. a et b (en) Gary Arnold, « Smoke and mirrors; Director Lynch keeps actor Theroux guessing », The Washington Times,‎ , B5.
  24. a et b (en) Heather Phares, « Angelo Badalamaenti - Mulholland Drive », sur Allmusic (consulté le 28 janvier 2016).
  25. a et b (en) Dan Jolin, « Angelo Badalamenti », Total Film, no 61,‎ , p. 113
  26. Vincent Adatte, « En avant la musique! », L'impartial,‎
  27. (en) « AFI AWARDS 2001: Movies of the Year », American Film Institute (consulté le 19 août 2012)
  28. (en) « Nominations aux BAFTA 2002. », sur awards.bafta.org (consulté le 4 novembre 2014)
  29. McGowan 2007, p. 197
  30. a et b (en) Clare Nina Norelli, « Suburban Dread: The music of Angelo Badalamenti in the films of David Lynch », Sound Scripts, no 2,‎ , p. 41
  31. a et b (en) Daniel Schweiger, « The Mad Man and His Muse », Film Score,‎ (lire en ligne)
  32. a et b Louis Guichard, « Mulholland Drive », sur Télérama, (consulté le 16 février 2016).
  33. a et b (en) Mark Mazullo, « Remembering Pop: David Lynch and the Sound of the '60s », American Music, vol. 4, no 23,‎ , p. 493–513 (10.2307/4153071)
  34. a et b (en) Eric Gans, « Chronicles of Love & Resentment CCLXIX », anthropoetics.ucla.edu, (consulté le 19 août 2012)
  35. a, b, c et d (en) Martha Nochimson, « Mulholland Drive by David Lynch », Film Quarterly, vol. 1, no 56,‎ , p. 37–45 (lire en ligne)
  36. a, b, c, d, e et f (en) Amy Taubin, « In Dreams », Film Comment, vol. 5, no 37,‎ , p. 51–55
  37. (en) Rebekah Del Rio, « Rebekah Del Rio - The story behind Llorando », rebekahdelrio.com (consulté le 19 août 2012)
  38. « Mulholland Drive: Original Motion Picture Score », sur musicbrainz.org (consulté le 28 janvier 2016).
  39. Serge Kaganski, « Cannes 2001 : Mulholland Drive de David Lynch », sur lesinrocks.com, (consulté en septembre 2015)
  40. a et b « Le Palmarès 2001 : Compétition », sur festival-cannes.fr (consulté le 1er février 2016).
  41. (en) « Mulholland Drive (2001) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le 2 février 2016).
  42. (en) LUMIERE (consulté le 2 février 2015).
  43. (en) Jay R. Lentzner et Donald R. Ross, « The Dreams That Blister Sleep: Latent Content and Cinematic Form in Mulholland Drive », American Imago, vol. 1, no 62,‎ , p. 101–123 (10.1353/aim.2005.0016)
  44. a, b et c (en) Roger Ebert, « Mulholland Drive », Chicago Sun-Times,‎ (lire en ligne)
  45. (en) Roger Ebert, « Mulholland Dr. », sur rogerebert.com, (consulté le 3 février 2016).
  46. a, b et c (en) Stephen Holden, « Film Festival Review: Hollywood, a Funhouse of Fantasy », The New York Times,‎ , A13 (lire en ligne)
  47. (en) Edward Guthmann, « Lynch's Hollyweird: 'Mulholland Drive' fantasia shows director's bizarre humor, originality », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne)
  48. (en) Peter Travers, « Mulholland Drive », Rolling Stone,‎ (lire en ligne)
  49. a et b (en) J. Hoberman, « Points of No Return », The Village Voice,‎ (lire en ligne)
  50. (en) « Mulholland Drive - Rotten Tomatoes » (consulté le 11 février 2016).
  51. (en) Rex Reed, « A Festival of Flops », lire en ligne).
  52. (en) Peter Ranier, « You Don't Know Jack », lire en ligne).
  53. (en) Desson Howe, « 'Mulholland': A Dead-End Street », lire en ligne).
  54. (en) Todd McCarthy, « Mulholland Drive », lire en ligne).
  55. (en) James Berardinelli, « Mulholland Drive », (consulté le 11 février 2016).
  56. (en) Ray Carney, « Ray Carney's News and Events » (consulté le 11 février 2016).
  57. a, b et c Thierry Jousse, « L'amour à la mort », Cahiers du cinéma, no 562,‎ , Cahiers du cinéma, no 562,‎ , lire en ligne)
  58. Philippe Manche, « La Une - Magnifique et envoûtant « Mulholland Drive » de David Lynch : Au crépuscule des anges », Le Soir,‎ , Le Soir,‎ , lire en ligne).
  59. FMA, « Critique de Mulholland Drive », L'Express,‎
  60. « Mulholland Drive », sur Allociné (consulté le 19 février 2016).
  61. « Palmarès 2002 - 27ème cérémonie des César », sur academie-cinema.org (consulté le 18 février 2016).
  62. a et b (en) « Awards for 2002 - BAFTA Film Award », sur Internet Movie Database (consulté le 18 février 2016).
  63. (en) « The 74th Academy Awards », sur oscars.org (consulté le 18 février 2016).
  64. (en) « Awards for 2002 - Golden Globes », sur Internet Movie Database (consulté le 18 février 2016).
  65. « Mulholland Drive (2001) - DVD », sur dvdfr.com (consulté le 28 septembre 2015)
  66. (en) Terrence Rafferty, « Everybody Gets a Cut », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  67. (en) Anthony Horan, « Mulholland Drive », sur dvd.net.au (consulté le 10 août 2001)
  68. Rodley 2004, p. 215
  69. (en) Aaron Beierle, « Mulholland Drive », sur dvdtalk.com, (consulté le 28 septembre 2015)
  70. « Mulholland Drive (2001) - HD DVD », sur dvdfr.com (consulté le 28 septembre 2015)
  71. « MULHOLLAND DRIVE », sur studiocanal.com (consulté le 28 septembre 2015)
  72. (en) Dr. Svet Atanasov, « Mulholland Drive Blu-ray Review », sur blu-ray.com, (consulté le 28 septembre 2015)
  73. (en) Webmaster, « Criterion Announces October Titles », sur blu-ray.com, (consulté le 3 février 2016).
  74. (en) Tyler Foster, « Mulholland Drive - The Criterion Collection (Blu-ray) », sur dvdtalk.com, (consulté le 3 février 2016).
  75. (en) « Films of the Decade », Los Angeles Film Critics Association, (consulté le 14 février 2016)
  76. (en) « Indiewire's Decade Survey: The Best Films of the 00's », sur Indiewire, (consulté le 14 février 2016).
  77. (en) « Best of the Aughts: Film », Slant Magazine, (consulté le 17 août 2012)
  78. (en) Eugene Hernandez, « Best of the Decade #1: Mulholland Drive », reverseshot.com (consulté le 14 février 2016)
  79. (en) Melissa Anderson, « Where are they now? Winners of past film polls », sur The Village Voice, (consulté le 14 février 2016).
  80. (en) « Film Comment's End-of-the-Decade Critics' Poll », sur Film Comment, (consulté le 16 février 2016).
  81. (en) Xan Brooks, « Best films of the noughties No 3: Mulholland Drive », sur The Guardian, (consulté le 16 février 2016).
  82. (en) « Memento, Mulholland Drive among Canadian Press film favourites of 2000s », sur journalpioneer.com, (consulté le 16 février 2016).
  83. (en) Geoff Boucher et al., « L.A.'s story is complicated, but they got it », lire en ligne).
  84. (en) Dana Stevens, « The New Classics: The most enduring books, shows, movies, and ideas since 2000. », sur Slate, (consulté le 16 février 2016).
  85. (en) Ian Christie, « The 50 Greatest Films of All Time », Sight and Sound, vol. 22, Sight and Sound, vol. 22, lire en ligne)
  86. « Quels sont les meilleurs films du « Quels sont les meilleurs films du e siècle ? », sur LeMonde.fr, .
  87. Nicole Vulser, « La Cour de cassation réduit le droit à la copie privée du DVD », lire en ligne)
  88. Christiane Féral-Schuhl, « « Mulholland Drive » : la copie au tribunal », lire en ligne)
  89. « Affaire Mulholland Drive : clap de fin », sur maitre-eolas.fr, (consulté le 24 mars 2015)
  90. (en) David Sterritt, « Lynch's twisty map to 'Mulholland Drive' », The Christian Science Monitor,‎ , p. 15.
  91. (en) A. O. Scott, « Critic's Notebook; Shoving Through the Crowd To Taste Lyrical Nostalgia », New York Times,‎ (lire en ligne).
  92. (en) Jean Tang, « All you have to do is dream », Salon (website), (consulté le 17 août 2012)
  93. a et b (en) Gareth Pearce, « Why Naomi is a girl's best friend », The Sunday Times,‎ , p. 14
  94. a et b (en) Robin Lewis, « Nice Film If You Can Get It: Understanding Mulholland Drive », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  95. a et b (en) Jennifer Hudson, « 'No Hay Banda, and yet We Hear a Band': David Lynch's Reversal of Coherence in Mulholland Drive », Journal of Film and Video, vol. 1, no 56,‎ , p. 17–24
  96. Rodley 2004, p. 202
  97. Seknadje 2010, ch. 5
  98. a, b, c, d, e et f (en) Philip Lopate, « Welcome to L. A. », Film Comment, vol. 5, no 37,‎ , p. 44-45
  99. a et b (en) Ruth Permutter, « Memories, Dreams, Screens », Quarterly Review of Film and Video, vol. 2, no 22,‎ , p. 125–134
  100. a et b (en) Kelly Bulkeley, « Dreaming and the Cinema of David Lynch », Dreaming, vol. 1, no 13,‎ , p. 57 (10.1023/a:1022190318612)
  101. Rodley 2004, p. 208
  102. a et b (en) Robert Sinnerbrink, « Cinematic Ideas: David Lynch's Mulholland Drive », Film-Philosophy, vol. 34, no 9,‎ (lire en ligne)
  103. a et b (en) Andrew Hageman, « The Uncanny Ecology of Mulholland Drive », Scope - An Online Journal of Film and Television Studies, no 11,‎ (lire en ligne)
  104. a, b et c (en) David Roche, « The Death of the Subject in David Lynch's Lost Highway and Mulholland Drive », E-rea: Revue électronique d'études sur le monde anglophone, no 2.2,‎ , p. 43 (lire en ligne)
  105. Sheen et Davison 2004, p. 170
  106. a et b (en) Michael Vass, « Cinematic meaning in the work of David Lynch: Revisiting Twin Peaks: Fire Walk With Me, Lost Highway, and Mulholland Drive », CineAction, no 67,‎ , p. 12–25
  107. a et b (en) Gregory Weight, « Film Reviews: Mulholland Drive », Film & History, vol. 1, no 32,‎ , p. 83–84
  108. a et b Dillon 2006, p. 94
  109. (en) Ian Spelling, « Laura Elena Harring Explores the World of David Lynch », New York Times Syndicate,‎ (lire en ligne)
  110. (en) Glenn Kenny, « Mulholland Drive », Premiere,‎
  111. (en) Stephanie Zacharek, « David Lynch’s latest tour de force », sur Salon.com, (consulté le 24 octobre 2014)
  112. (en) Charles Taylor, « The Naughts: The Romantic Pair of the '00s », sur ifc.com, (consulté le 24 octobre 2014)
  113. a, b, c et d (en) Heather Love, « Spectacular failure: the figure of the lesbian in Mulholland Drive », New Literary History, vol. 1, no 35,‎ , p. 117-132 (10.1353/nlh.2004.0021)
  114. Letort 2010, p. 274
  115. (en) Dennis Hensley, « Lust Highway », Total Film, no 61,‎ , p. 72-74
  116. (en) Lawrence Ferber, « Sapphic Strangeness », Watermark,‎ , p. 31
  117. a et b Chilaud et al. 2013, p. 5
  118. Chilaud et al. 2013, p. 2
  119. a et b Chilaud et al. 2013, p. 6
  120. Chilaud et al. 2013, p. 7
  121. a et b Chilaud et al. 2013, p. 8
  122. Seknadje 2010, ch. 6
  123. Chilaud et al. 2013, p. 11
  124. a et b Les trois morts de Diane Selwyn », sur Les mots sont importants, (consulté le 20 février 2016).
  125. Chilaud et al. 2013, p. 9
  126. Johnson 2004, p. 155
  127. (en) « Naomi Watts interview - Naomi Watts on Mulholland Drive », iofilm.co.uk (consulté le 17 août 2012).
  128. a, b et c (en) George Toles, « Auditioning Betty in Mulholland Drive », Film Quarterly, vol. 1, no 58,‎ , p. 2–13.
  129. McGowan 2007, p. 198
  130. McGowan 2007, p. 199
  131. Dillon 2006, p. 95
  132. a, b et c (en) Franklin Ridgway, « You Came Back!; Or Mulholland Treib », Post Script: Essays in Film and the Humanities, vol. 1, no 26,‎ , p. 43–61
  133. Johnson 2004, p. 137
  134. Johnson 2004, p. 137-138
  135. (en) Graham Fuller, « Babes in Babylon », Sight and Sound, vol. 12, no 11,‎ , p. 14–17
  136. (en) Max Garrone, Andy Klein et Bill Wyman, « Everything you were afraid to ask about "Mulholland Drive" », Salon, (consulté en septembre 2015)
  137. Woods 2000, p. 208
  138. McGowan 2007, p. 205-206
  139. Jousse 2012, p. 90
  140. Sheen et Davison 2004, p. 171
  141. Seknadje 2010, ch. 7
  142. Description du film dans l'ordre », sur Les mots sont importants, (consulté le 20 février 2016).
  143. a, b et c Seknadje 2010, Présentation
  144. (en) Alan Shaw, « The Wizard of Oz reference », sur mulholland-drive.net (consulté le 20 février 2016).
Other Languages
български: Мълхоланд Драйв
emiliàn e rumagnòl: Mulholland Drive (film)
Esperanto: Mulholland Drive
Bahasa Indonesia: Mulholland Drive (film)
srpskohrvatski / српскохрватски: Mulholland Drive (film)
Tiếng Việt: Mulholland Drive