Mario Vargas Llosa | l'amitié brisée avec gabriel garcía márquez

L'amitié brisée avec Gabriel García Márquez

Après avoir fait l'éloge de Cent ans de solitude, qualifié de « grand roman de chevalerie » d'Amérique latine, Vargas Llosa se lie d'amitié avec Gabriel García Márquez lorsqu'il le rencontre à l'aéroport de Caracas le [54]. Les deux auteurs participent alors au 13e congrès international de littérature ibéro-américaine et le Péruvien reçoit le Prix Rómulo Gallegos pour La Maison verte, récompense que le Colombien obtient cinq ans plus tard pour Cent ans de solitude[54]. Toutefois, Vargas Llosa refuse de reverser l'argent de la distinction au régime castriste comme il y est incité alors que García Márquez financera un mouvement révolutionnaire vénézuélien grâce au prix[54].

En 1971, Vargas Llosa publie García Márquez : Histoire d’un déicide, livre critique dans lequel il fait part de son admiration pour son aîné[54]. Les deux complices sont par ailleurs un temps voisins à Barcelone. Cette relation amicale très forte s'achève brutalement le lorsqu'à la première des Survivants des Andes, García Márquez reçoit un coup de poing en plein visage de la part de Vargas Llosa dans le hall d'un cinéma de Mexico[54],[55]. Les motifs de cette querelle restent flous mais seraient d'ordre privé : soit il s'agirait de la relation difficile, en raison d'infidélités répétées, entre l'écrivain péruvien et sa seconde épouse Patricia Llosa dont García Márquez aurait pris la défense, soit d'une liaison qu'aurait eue l'auteur colombien avec elle[54],[55]. D'autres raisons moins triviales, notamment la divergence de points de vue politiques, sont évoquées[54].

Les deux anciens amis, qui ne se reverront plus, refusent de révéler la moindre information sur le sujet[55]. Durant 35 ans, Vargas Llosa fait interdire toute nouvelle publication de son livre sur García Márquez[54]. Après la mort de ce dernier en 2014, le Péruvien affirme avoir noué un pacte avec lui pour garder à jamais le silence sur la cause de cette amitié brisée[55]. Reconnaissant à son ex-complice d'avoir tenu sa promesse jusqu'à la fin, il affirme vouloir en faire autant et laisser les historiens et biographes faire la vérité sur cette affaire[55].

Other Languages
azərbaycanca: Mario Barqas Yosa
беларуская (тарашкевіца)‎: Марыё Варгас Льлёса
Avañe'ẽ: Mario Vargas Llosa
Kreyòl ayisyen: Mario Vargas Llosa
interlingua: Mario Vargas Llosa
Bahasa Indonesia: Mario Vargas Llosa
македонски: Марио Варгас Љоса
Bahasa Melayu: Mario Vargas Llosa
Plattdüütsch: Mario Vargas Llosa
Nederlands: Mario Vargas Llosa
norsk nynorsk: Mario Vargas Llosa
português: Mario Vargas Llosa
srpskohrvatski / српскохрватски: Mario Vargas Llosa
Simple English: Mario Vargas Llosa
slovenčina: Mario Vargas Llosa
slovenščina: Mario Vargas Llosa
српски / srpski: Марио Варгас Љоса
татарча/tatarça: Марио Варгас Льоса
Tiếng Việt: Mario Vargas Llosa
粵語: 略薩