Linguistique contrastive | historique

Historique

La linguistique contrastive est née vers les années cinquante en réaction aux lacunes enregistrées dans l'enseignement des langues étrangères. Des chercheurs et des linguistes (Fries, Lado, Politzer, Ferguson, Stockwell, Carol, etc.) ont essayé de voir la meilleure manière de remédier à ces lacunes. Au départ, les études n'ont pas intéressé les spécialistes, mais elles semblaient apporter des solutions nouvelles à "un des principaux obstacles à l'apprentissage d'une langue étrangère, l'interférence causée par la différence de structures entre la langue maternelle de l'élève et la langue étrangère". (Ferguson). Jusqu’à la fin du vingtième siècle les études contrastives étaient fait par créer des exemples de la langue première et puis se contraster avec la même dans la deuxième langue. Aujourd’hui la linguistique contrastive est basée sur la texte au lieu qu’inventer des exemples pour prouver des différences entre deux langues. Maintenant, dans les études contrastives en linguistiques les chercheurs étudient les langues différentes en utilisant un ensemble des textes des langues (PLECI/ENPC/ESPC/FECCS corpus) et aussi les programmes d’ordinateur. Cette ensemble des textes était assemblée en 1994 quand nous avions des resources technologique pour completer une tâche ainsi difficile. Cette évolution a établi des nouveaux domaines linguistiques comme la linguistique computationnelle qui permet à faire des ensembles de texte avec des autres paires des langues[4].

Other Languages