Kurt Lewin | travaux sur la dynamique des groupes en milieux professionnels

Travaux sur la dynamique des groupes en milieux professionnels

Kurt Lewin va mettre à jour plus précisément l’avantage productif que recèle, au-delà de la simple reconnaissance, l’autonomie et la participation des travailleurs, en allant ainsi plus loin qu’Elton Mayo. Il réalise pendant la guerre une expérience à la demande de l’armée consistant à trouver la meilleure manière de convaincre les citoyens de consommer des abats afin que la viande puisse être envoyée aux troupes. Dans les groupes de contrôle un nutritionniste faisait un cours sur l’alimentation, la rareté et le patriotisme. Dans les groupes expérimentaux, le même cours était administré, les mères de famille se réunissant ensuite pour discuter de ce qu’elle devait faire. Le résultat, c’est que les groupes expérimentaux modifièrent beaucoup plus leur comportement que les groupes témoins.[3]

Après-guerre, Kurt Lewin, convaincu que le travail doit pouvoir développer la personnalité au lieu de la détruire, lance son projet antérieur d’ « humanisation du système Taylor ». Par ses observations des styles de management sur la cohésion et la performance des groupes professionnels, il démontre que les deux principes fondateurs des démarches participatives sont : les travailleurs appliquent mieux les décisions qu’ils ont contribué à prendre, et ces décisions peuvent être – à certaines conditions – de meilleur qualité que celles prises par les experts extérieurs. Kurt Lewin est directement à l’origine des techniques de dynamique des groupes qui permettent de faire donner le meilleur de chacun.e des participant.e.s d’un groupe, quel que soit son objet, professionnel, éducatif, culturel. [3]

Kurt Lewin expérimente le travail en équipes autonomes dans usine de fabrique de fabrication de pyjamas. Est confiée à une équipe d’ouvrières la responsabilité de déterminer elles-mêmes leurs objectifs et leurs méthodes de production. Le résultat fut une hausse de la productivité de 20 %, ce résultat fut par la suite confirmé par d’autres expériences similaires. Kurt Lewin démontre donc pour la première fois que les résultats d’une équipe autonome dépassent largement les performances d’une organisation taylorienne.[3]

Il appartiendra à Douglas Mac Gregor d’approfondir le « développement organisationnel » de Kurt Lewin avec son ouvrage de référence « The Human Side of Enterprise » (1960) (La dimension humaine de l’entreprise).

Other Languages
العربية: كورت ليفين
asturianu: Kurt Lewin
تۆرکجه: کورت لوین
български: Курт Левин
català: Kurt Lewin
čeština: Kurt Lewin
Deutsch: Kurt Lewin
English: Kurt Lewin
Esperanto: Kurt Lewin
español: Kurt Lewin
eesti: Kurt Lewin
فارسی: کورت لوین
suomi: Kurt Lewin
hrvatski: Kurt Lewin
magyar: Kurt Lewin
հայերեն: Կուրտ Լևին
Bahasa Indonesia: Kurt Lewin
italiano: Kurt Lewin
ქართული: კურტ ლევინი
한국어: 쿠르트 레빈
kurdî: Kurt Lewin
lietuvių: Kurt Lewin
Malagasy: Kurt Lewin
македонски: Курт Левин
Nederlands: Kurt Lewin
polski: Kurt Lewin
Piemontèis: Kurt Lewin
português: Kurt Lewin
русский: Левин, Курт
slovenčina: Kurt Lewin
slovenščina: Kurt Lewin
svenska: Kurt Lewin
українська: Курт Цадек Левін
oʻzbekcha/ўзбекча: Levin Kurt
Winaray: Kurt Lewin