Hanbalisme | sources et méthodologie

Sources et méthodologie

Comme pour les autres madhhabs, l'enjeu est de fonder une méthode juridique permettant de juger et de légiférer en conformité avec l'Islam. Pour Ahmad, l'ordre des textes à consulter est le suivant:

  1. Le Coran : c'est la source première qui prime en toutes circonstances.
  2. La sunna : la sunna est l'autre source fondamentale, à la seule condition que, selon l'imam Ahmad, le hadith soit attribué directement à Mahomet.
  3. L'Ijma' (consensus des compagnons) : l'opinion unanime des compagnons de Mahomet (sahaba) sur un point donné non mentionné dans une source précédente est la troisième source de droit. Cependant il rejette comme inexacte toute revendication d'ijmâ' autre que ceux des sahaba, car trop de savants sont éloignés les uns des autres, et obtenir un consensus est presque impossible.
  4. L'opinion individuelle d'un compagnon : si des compagnons diffèrent sur un point, il accepte tous les avis tout comme l'imam Malik. On retrouve ainsi dans ce madhhab plusieurs avis pour un seul problème.
  5. Le hadith faible (da'îf) : si, pour un cas à traiter, aucun des quatre principes précédents ne fournit de solutions, l'imam Ahmad préfère utiliser un hadith da'if plutôt que se fier à la déduction personnelle (qiyâs). Bien entendu, les narrateurs rapportant un tel hadith da'îf ne doivent pas être fâssiq (pervers) ou kadh'dhâb (menteurs). À noter que le hadith faible pour l'imam Ahmad est le hadith mursal et non pas le hadith faible comme nous le connaissons actuellement, car lui le rejetait tout simplement.
  6. Le Qiyas (raisonnement par analogie) : en derniers recours, l'imam Ahmad applique ce principe bien qu'à contre-cœur. Ce principe est celui qui permet la jurisprudence sur les cas non inclus dans le Coran; son rejet a pour but de limiter le plus possible l'innovation juridique par rapport à la charia[3].

Postérité

Des orientalistes comme Henri Laoust, Georges Makdisi, Ali Merad ou Charles Saint-Prot ont démontré sa richesse de pensée dont se sont souvent inspiré les grands réformistes du début du XXe siècle : Al Afghani, Mohammed Abdou ou encore Rachid Rida. Bien que minoritaire dans la population musulmane mondiale (8,5 %), le hanbalisme a une influence assez forte dans la Péninsule arabique.

Other Languages
العربية: حنابلة
azərbaycanca: Hənbəlilər
تۆرکجه: حنبلی
বাংলা: হানবালি
català: Hanbalisme
کوردی: حەنبەلی
Deutsch: Hanbaliten
English: Hanbali
Esperanto: Hanbalismo
español: Hanbalismo
euskara: Hanbali
فارسی: حنبلی
Hausa: Hanbaliya
Bahasa Indonesia: Mazhab Hambali
italiano: Hanbalismo
Basa Jawa: Madahab Kambali
ქართული: ჰანბალი
한국어: 한발파
kurdî: Hembelî
मराठी: हंबली
Bahasa Melayu: Mazhab Hanbali
Nederlands: Hanbalieten
norsk: Hanbali
polski: Hanbalici
português: Hambalismo
Scots: Hanbali
srpskohrvatski / српскохрватски: Hanbelijski mezheb
Simple English: Hanbali
shqip: Hanbeli
svenska: Hanbali
Türkmençe: Hanbali mezhebi
Türkçe: Hanbelilik
татарча/tatarça: Хәнбәли
اردو: حنبلی
oʻzbekcha/ўзбекча: Hanbaliylik
中文: 罕百里