Floraison | floraison et changement climatique

Floraison et changement climatique

Sur la base de l'observation à long terme de 1.634 espèces de plantes dans la nature par une vingtaine d'institutions nord-américaines, japonaises et australiennes, une étude publiée le 2 mai 2012 par la revue Nature a conclu que la floraison et la pousse de feuilles se font de plus en plus précocement dans l'année, et que l'avance temporelle est encore plus rapide que ce que prévoyaient les modèles basés sur les expériences de laboratoire ou en environnement contrôlé[1]. Les simulations de l'impact du réchauffement climatique sur les végétaux ont sous-estimé le changement de phénologie, qui pourrait avoir de graves conséquences en perturbant la chaine alimentaire, notamment dans l'hémisphère nord où le phénomène semble plus marqué. Les modèles prédisaient 1,9 et 3,3 jours de précocité par degré d’augmentation de température, mais dans la réalité ce sont 5 à 6 jours de précocité par degré de réchauffement que constatent les chercheurs[1]. Cette différence n'est pas encore comprise[1].

Other Languages