Doublage | références

Références

  1. a et b Traduction et médias audiovisuels (ouvrage collectif), Presses Universitaires du Septentrion, 2011, pages 73-74
  2. Cf. Bérénice Bonhomme, Les stars et le cinéma d’animation, Cahiers de l'Association française des enseignants et chercheurs en cinéma et audiovisuel, juin 2014. Tout en soulignant que ce type de prestation vocale n'est « pas à proprement parler » du doublage, l'article n'en emploie pas moins le mot à son sujet, citant en exemple le « doublage du génie par Robin Williams dans Aladdin »
  3. a b c et d « Pourquoi la France double-t-elle tout le monde ? », sur www.slate.fr (consulté le 9 novembre 2010)
  4. Martin Barnier, Des films français made in Hollywood : Les versions multiples (1929-1935), p.13 (ISBN 978-2747565783)
  5. Le public s'étant habitué à leurs accents, ceux-ci furent conservés lorsque leurs films furent doublés par des acteurs français.
  6. Audrey Hepburn enregistra toutefois en vue du tournage plusieurs chansons, que l'on peut entendre dans les bonus DVD du film. Il en fut de même pour Ava Gardner dans Show Boat qui, bien que bonne chanteuse, fut doublée par une voix plus lyrique.
  7. Il peut arriver que cette contrainte soit mal gérée, comme dans la VF du film de Richard Lester Help! avec les Beatles, qui parlaient déjà eux-mêmes assez rapidement[réf. nécessaire].
  8. Misterfox, La F.A.Q du Doublage #4, Seiyū : Le Japon et sa "tradition du doublage"
  9. « Doubleur », sur L'Écran traduit (consulté le 25 décembre 2014).
  10. Doubleur, définition sur Larousse.fr
  11. Doubleur définition sur universalis.fr
  12. Le loup de Wall Street : rencontre avec le doubleur de Leonardo Di Caprio, references.be, 8 janvier 2014
  13. Dans la peau de Robin Williams : son doubleur français se souvient, Vanity Fair, 12 août 2014.
  14. Doubleur sur linguee.fr : « Note au doubleur de voix : Veuillez appuyer sur la phrase suivante » / « Note to voice actor: Emphasize the following sentence ».
  15. Litt. « Vrai français ».
  16. Cette graphie n'est pas standardisée : on peut la trouver par exemple sous la forme « VOST FR ».[réf. nécessaire]
  17. « Nouveaux mots du dictionnaire : et maintenant Le Larousse », sur linternaute.com, (consulté le 23 septembre 2014) : « liste de films mentionnant les personnages auxquels un acteur a prêté sa voix dans le cadre d'un doublage. ».
  18. « Le Petit Larousse 2014 adopte hashtag, googliser ou post », sur lemondeinformatique.fr, (consulté le 23 septembre 2014) : « liste de films mentionnant les personnages d'animation auxquels un acteur a prêté sa voix ».
  19. « Voxographie », sur Dictionnaire de la langue française, linternaute.com (consulté le 23 septembre 2014) : « Le terme voxographie est utilisé dans le domaine audiovisuel pour faire référence à la compilation soit des œuvres qui ont nécessité un doublage vocal, soit des comédiens qui ont prêté leur voix auxdites œuvres. ».
  20. Le terme est déjà évoqué par Pierre-Marie Le Mesl au début du XIXe siècle pour désigner la « peinture des voix ». Cf. G.-N. Redler (dir.), Journal grammatical, littéraire et philosophique de la langue française et des langues en général, 2e série, tome 3, Paris, 1836, p. 182, disponible sur Gallica.
    La « vocographie », apparue à la même époque, propose quant à elle de désigner « l'art de représenter habilement la voix dans toute la pureté de son expression ». Cf. Bibliographie de la France ou Journal général de l'imprimerie et de la librairie, 21e année, Pillet, Paris, 1832, Gallica.
    La « vocographie », apparue à la même époque, propose quant à elle de désigner « l'art de représenter habilement la voix dans toute la pureté de son expression ». Cf. Bibliographie de la France ou Journal général de l'imprimerie et de la librairie, 21e année, Pillet, Paris, 1832, disponible
    sur Gallica. Aucun de ces termes n'est parvenu à s'imposer.
  21. Traduction en Narration et voice-over, sur le site a:t:a:a (Association des traducteurs et adaptateurs de l'audiovisuel), 2006 : « Dans le programme français, la voix du comédien lisant la traduction se superpose à la voix d’origine de l’intervenant. Au mixage, l’ingénieur son laisse généralement une « amorce » de quelques secondes avant de caler la voix française (ainsi que quelques secondes à la fin, dans la mesure du possible). Par conséquent, le texte français une fois lu à voix haute doit être légèrement plus court que l’original. »
  22. (en) « People behind the Scene; Voice Actors » sur le site sud-coréen The Granite Tower, 28 octobre 2012.
Other Languages
العربية: دبلجة
asturianu: Doblaxe
български: Дублаж
català: Doblatge
čeština: Dabing
Ελληνικά: Μεταγλώττιση
Esperanto: Dublado
español: Doblaje
euskara: Bikoizketa
فارسی: دوبله
Gaeilge: Dubáil
galego: Dobraxe
עברית: דיבוב
हिन्दी: डबिंग
Bahasa Indonesia: Penyulihan suara
italiano: Doppiaggio
日本語: 吹き替え
қазақша: Дубляж
한국어: 더빙 (영상)
Bahasa Melayu: Alih suara
Nederlands: Nasynchronisatie
norsk: Dubbing
polski: Dubbing
português: Dublagem
română: Dublaj
русский: Дублирование
slovenčina: Dabing
slovenščina: Sinhronizacija filmov
Türkçe: Seslendirme
українська: Дубляж
اردو: ٹكور
oʻzbekcha/ўзбекча: Dublyaj
Tiếng Việt: Lồng tiếng
中文: 配音
Bân-lâm-gú: Phòe-im
粵語: 配音