Docteur Folamour | analyse

Analyse

Stanley Kubrick nourrit avec ce film un propos qui lui semble cher : la dénonciation de l'incompétence des politiciens de tout bord, l’absurdité criminelle des projets et des réalisations des complexes militaro-industriels.

La scène finale a pour fond sonore la chanson We’ll meet again (« On se retrouvera »), un choix qui est tout sauf innocent. Cette chanson, popularisée par Vera Lynn, était la chanson préférée des aviateurs de l’Armée de l’air britannique durant la Seconde Guerre mondiale. Même si les paroles en sont apparemment anodines, dans les années 1940 et 1950, tous les auditeurs comprenaient que le lieu idéal, évoqué par Vera Lynn « où l'on se retrouverait, je ne sais où, je ne sais quand, par un jour ensoleillé », était le paradis, qui guettait de près les pilotes de chasse de la bataille d'Angleterre.

Other Languages
aragonés: Dr. Strangelove
bosanski: Dr. Strangelove
română: Dr. Strangelove
srpskohrvatski / српскохрватски: Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb
Simple English: Dr. Strangelove
ไทย: Dr. Strangelove
Türkçe: Dr. Garipaşk
中文: 奇爱博士
粵語: 密碼114