Docteur Folamour | impacts dans la culture populaire

Impacts dans la culture populaire

Le film Armageddon de Michael Bay fait un clin d'œil au film de Stanley Kubrick : dans l’une des scènes, sur l'astéroïde, le personnage un peu loufoque surnommé « Carotte » (interprété par Steve Buscemi) se met à faire du rodéo sur une ogive nucléaire (comme le commandant T. J. « King » Kong), sous le regard énervé du pilote de leur navette spatiale qui lui intime l'ordre de descendre avant que « La Carotte », amusé, lui dise « J’imitais le Dr Folamour, vous vous rappelez ? Dans le film, quand il fait du rodéo sur une tête nucléaire... ».

On raconte que lorsqu’il entra à la Maison-Blanche en 1980, Ronald Reagan demanda où était la salle de guerre. Il fallut expliquer au nouveau président que cette salle était une pure invention de Stanley Kubrick.

Début septembre 1983, à l’annonce de la destruction d'un Boeing sud-coréen par un chasseur soviétique, contenant 269 passagers et membres d'équipage, le quotidien français Libération titra à sa une "Camarade Folamour". Quand, début juillet 1988, on apprit qu’un croiseur américain venait d'abattre un Airbus iranien, il transforma l'intitulé premier en Citizen Folamour.

Other Languages
aragonés: Dr. Strangelove
bosanski: Dr. Strangelove
română: Dr. Strangelove
srpskohrvatski / српскохрватски: Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb
Simple English: Dr. Strangelove
ไทย: Dr. Strangelove
Türkçe: Dr. Garipaşk
中文: 奇爱博士
粵語: 密碼114