Lotus Cars

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lotus.
Lotus Cars
logo de Lotus Cars

Création 1952
Dates clés 1986 : rachat par General Motors
1993 : rachat par ACBN Holdings
1996 : rachat par Proton
2017 : Geely détient 51%
Fondateurs Drapeau : Angleterre Colin Chapman
Forme juridique Société ouverte à responsabilité limitée Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « Light is Right »
« Ce qui est léger est bien »
Siège social Hethel, Norfolk
Drapeau d'Angleterre  Angleterre
Direction Drapeau : Luxembourg Jean-Marc Gales
Actionnaires Geely (51%) et Proton (entreprise) (49%)
Activité Automobile
Produits Véhicules sportifs
Société mère Proton
Site web www.lotuscars.com

Lotus Cars est un constructeur automobile anglais spécialisé dans les voitures de sport et de compétition. Il appartient au constructeur automobile malaisien Proton depuis 1996. Lotus sous-traite également de l'ingénierie automobile pour des constructeurs généralistes désirant améliorer leurs voitures ou créer des modèles sportifs. Lotus était le surnom donné par Colin Chapman à son épouse [1].

Historique

Lotus Seven (1957).
Lotus Exige S2 (2004).

L'histoire de Lotus est indissociable de celle de son fondateur Anthony Colin Bruce Chapman (ce qui explique les lettres ACBC sur le logo), plus connu sous le nom de Colin Chapman. Ingénieur au sein de la Royal Air Force, ce dernier bricole en 1948 sa première voiture, basée sur un vieux châssis de 205 Baptisée Lotus Mk1, elle est engagée par son concepteur dans des épreuves de maniabilité. Elle est suivie par la Mk2 (1949) puis par la Mk3 (1951), qui marque les débuts de Lotus sur circuit, dans le cadre du championnat d'Angleterre 750 cm3.

En janvier 1952, Chapman fonde la société Lotus Engineering Company avec son associé Michael Allen. Ce dernier se retire au cours de cette même année 1952. L'année suivante, il fonde une autre société dénommée « Lotus Engineering Company Limited » avec celle qui deviendra son épouse, Hazel Williams. Entretemps, il conçoit la Lotus Mk6 (les Lotus porteront la séquence « Mk XX » jusqu'à la Type 10 : à partir de la Lotus 11, le signe « Mk » disparaîtra), une voiture de course également homologuée pour usage routier. Le succès est tel que Chapman doit envisager la construction en série (100 voitures en deux ans), ce qui l'amène à fonder en 1955 Lotus Cars. Parallèlement, l'engagement des Lotus en compétition se poursuit, et en 1957, Chapman monte le Team Lotus, qui ne tardera pas à devenir une des écuries majeures de la Formule 1.

En 1957, Lotus lance sa première voiture réputée, la Seven, qui est un des succès de la marque jusqu'en 1973, année où le modèle est repris par Caterham. La première « vraie » voiture de Lotus est l' Elite 14 mais le premier véritable succès commercial en grande série est sans nul doute l' Elan des années 1960 qui sera fabriquée à plus de 10 000 exemplaires. Un succès qui ne sera égalé que par l' Elise des années 1990- 2000.

Le lien étroit entre la compétition et les voitures de série, l'un des principes fondateurs de Lotus Cars, ne s'est jamais démenti au fil des années : les amateurs de GT de la marque ne pouvaient s'empêcher de faire courir des voitures de série ( Elite, Elan, Europe), et l'usine développait rapidement des pièces voire des sous-modèles adaptés à la course. De nos jours, il en est de même puisqu'un dérivé piste de l' Elise a vu le jour (l' Exige puis la Lotus 2-Eleven, une voiture de piste de type barquette dérivée de l'Exige S) et qu'un certain nombre de kits et préparations sont disponibles pour les Elise comme les Exige.

Décédé en 1982, Colin Chapman laissera la société avec de gros problèmes financiers causés par le projet DeLorean. En 1986, Lotus Cars est racheté par le groupe américain General Motors (la transaction ne concerne pas l'écurie de course, qui conservera son indépendance jusqu'à sa disparition en 1994), puis revendu le à ACBN Holdings pour trente millions de livres sterling ; Lotus rejoint alors le même groupe que Bugatti.

En 1996, Lotus Cars est racheté par le constructeur malaisien Proton.

En mai 2017, Geely acquiert une participation de 49,9 % dans Proton, constructeur automobile malaisien et une participation de 51 % dans Lotus, détenue par Proton [2].

Dans d'autres langues
العربية: لوتس (سيارات)
تۆرکجه: لوتوس
беларуская: Lotus Cars
brezhoneg: Lotus Cars
čeština: Lotus
dansk: Lotus Cars
Deutsch: Lotus Cars
English: Lotus Cars
español: Lotus Cars
eesti: Lotus
euskara: Lotus Cars
suomi: Lotus Cars
galego: Lotus Cars
hrvatski: Lotus
magyar: Lotus Cars
Bahasa Indonesia: Lotus Cars
italiano: Lotus Cars
ქართული: Lotus Cars
lietuvių: Lotus Cars
Bahasa Melayu: Lotus Cars
Nāhuatl: Lotus
Nederlands: Lotus (automerk)
polski: Lotus Cars
português: Lotus Cars
română: Lotus Cars
русский: Lotus Cars
Scots: Lotus Cars
Simple English: Lotus Cars
slovenčina: Lotus (výrobca)
српски / srpski: Lotus Cars
українська: Lotus Cars
中文: 莲花汽车