Kurt Waldheim

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waldheim (homonymie).
Kurt Waldheim
Kurt Waldheim en 1973.
Kurt Waldheim en 1973.
Fonctions
Président fédéral d'Autriche

(6 ans)
Élection
Chancelier Franz Vranitzky
Prédécesseur Rudolf Kirchschläger
Successeur Thomas Klestil
Secrétaire général des Nations unies

(9 ans, 11 mois et 30 jours)
Élection 1971
Réélection 1976
Prédécesseur U Thant
Successeur Javier Pérez de Cuéllar
Ministre fédéral des Affaires étrangères

(2 ans, 3 mois et 2 jours)
Chancelier Josef Klaus
Gouvernement Klaus II
Prédécesseur Lujo Toncic-Sorinj
Successeur Rudolf Kirchschläger
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance St. Andrä-Wördern ( Autriche)
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Vienne ( Autriche)
Nature du décès Infarctus du myocarde
Nationalité autrichienne
Parti politique Parti populaire (ÖVP)
Conjoint Elisabeth Ritschel
Diplômé de Université de Vienne
Profession Diplomate
Religion Catholique

Signature de Kurt Waldheim

Kurt Waldheim Kurt Waldheim
Secrétaires généraux de l'ONU
Présidents fédéraux de la République d’Autriche

Kurt Waldheim, né le à St. Andrä-Wördern en Autriche et mort le à Vienne en Autriche à 88 ans, est un diplomate et homme d'État autrichien. Il est secrétaire général des Nations unies de 1972 à 1981 et président fédéral de la République d'Autriche de 1986 à 1992.

Son rôle comme officier de renseignement de la Wehrmacht dans la réussite de l’ opération Kozora menée contre les partisans et la population au Monténégro et en Macédoine fit l’objet en 1985-86 d’une controverse, « l’affaire Waldheim ». Un comité international d’historiens militaires conclut qu’il n’y « avait aucune indication d'objections, de protestations ni d'interventions faites par Waldheim contre un ordre intimant la réalisation de ce qu'il savait certainement être une injustice […] » et qu’« au contraire, à plusieurs reprises il avait apporté son aide à la réalisation de ces actions illégitimes […] ».

À la suite des révélations sur son passé nazi, Waldheim fut déclaré persona non grata aux États-Unis et dans d’autres pays. Au terme de son mandat en 1992, il ne chercha pas à se représenter.

Ses jeunes années

Kurt Josef Waldheim est né le 21 décembre 1918 au village de St. Andrä-Wörden près de Vienne en Basse-Autriche [1]. Son père, instituteur puis inspecteur d'école de confession catholique et d'origine tchèque, du nom de Watzlawick (en tchèque Václavík), avait germanisé son nom en Waldheim cette année-là [2], alors que s'effondrait la monarchie des Habsbourg.

Le jeune Kurt entre au lycée de l'abbaye de Klosterneuburg, où il rejoint la Fraternité catholique de Comagène. Puis en 1936- 1937, il fait son service militaire dans l'unité de cavalerie du 1er régiment des Dragons de l'armée autrichienne. Il fréquente ensuite l' Académie consulaire de Vienne qui forme les diplomates autrichiens [2], [1] et obtient son diplôme de droit en 1939.

Alors que son père milite au Parti social chrétien, le jeune homme rejoint les rangs de la Ligue des étudiants allemands national-socialistes, une section du parti nazi, puis devient, selon le magazine Profil, membre du corps à cheval de la SA, les Reiter-SA [3]. Selon Simon Wiesenthal, Waldheim objecta qu'il avait simplement appartenu à un club équestre et ne savait pas que celui-ci avait été incorporé dans la SA. Il n'avait jamais signé de formulaire d'adhésion à la SA et ne s'était donc pas considéré comme membre. De fait, aucun document de la SA avec la signature de Waldheim n'a été trouvé [4].

Au printemps 1940, il est mobilisé. Il devient rapidement sous-lieutenant [2].

En mars 1944, il soutient sa thèse de doctorat « L'idée du Reich chez Konstantin Frantz » à l' université de Vienne. Le 19 août, à Vienne, il épouse Elisabeth Ritschel, fille d'un nazi autrichien bien en vue et elle-même militante nationale-socialiste selon Encyclopædia Universalis et nazie convaincue selon Dan van der Vat  (en) [5], [6]. Ils auront trois enfants, une fille née en 1945 Lieselotte Waldheim-Natural qui travaille aux Nations unies, une autre fille Christa Waldheim-Karas qui est devenue artiste et a épousé Othmar Karas, un député européen de nationalité autrichienne, et un fils Gerhard Waldheim qui est un banquier d'investissement.

Dans d'autres langues
Afrikaans: Kurt Waldheim
беларуская: Курт Вальдхайм
беларуская (тарашкевіца)‎: Курт Вальдгайм
български: Курт Валдхайм
brezhoneg: Kurt Waldheim
bosanski: Kurt Waldheim
català: Kurt Waldheim
čeština: Kurt Waldheim
Cymraeg: Kurt Waldheim
Deutsch: Kurt Waldheim
English: Kurt Waldheim
Esperanto: Kurt Waldheim
español: Kurt Waldheim
euskara: Kurt Waldheim
hrvatski: Kurt Waldheim
Bahasa Indonesia: Kurt Waldheim
íslenska: Kurt Waldheim
italiano: Kurt Waldheim
Lëtzebuergesch: Kurt Waldheim
lietuvių: Kurt Waldheim
latviešu: Kurts Valdheims
Bahasa Melayu: Kurt Waldheim
မြန်မာဘာသာ: ကွတ်ဝေါလ်ဟိုင်း
Nederlands: Kurt Waldheim
norsk nynorsk: Kurt Waldheim
occitan: Kurt Waldheim
português: Kurt Waldheim
Runa Simi: Kurt Waldheim
română: Kurt Waldheim
srpskohrvatski / српскохрватски: Kurt Waldheim
Simple English: Kurt Waldheim
slovenčina: Kurt Waldheim
slovenščina: Kurt Waldheim
српски / srpski: Курт Валдхајм
svenska: Kurt Waldheim
Türkçe: Kurt Waldheim
українська: Курт Вальдгайм
oʻzbekcha/ўзбекча: Kurt Waldheim
Tiếng Việt: Kurt Waldheim
Winaray: Kurt Waldheim
Yorùbá: Kurt Waldheim
Bân-lâm-gú: Kurt Waldheim