Dynastie de Méhémet Ali

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alaouites (homonymie).
Dynastie de Mehemet Ali
(ar) أسرة محمد علي
Description de cette image, également commentée ci-après
Armoiries du royaume d’Égypte
TypeMaison khédivale, sultanique puis royale
DénominationsOusrat Mouhammad ‘Ali (arabe)
Mehmet Ali Paşa Hanedanı (turc)
PaysDrapeau du khédivat d’Égypte Khédivat d’Égypte
Drapeau du sultanat d’Égypte Sultanat d’Égypte
Drapeau du royaume d’Égypte Royaume d’Égypte (et Soudan égyptien)
Lignée« Descendance d’Ali »
TitresWali d’Égypte
Khédive d’Égypte
Sultan d’Égypte
Roi d'Égypte
Chef actuelFouad II, ex-roi d'Égypte
Fondation
Mehemet Ali Pacha, gouverneur d’Égypte
Déposition
Éviction de Fouad II (proclamation de la République d'Égypte)
EthnicitéÉgyptienne d'origine albanaise

La dynastie de Mehemet Ali (en arabe : أسرة محمد علي, Ousrat Muhammad ‘Ali) ou, dans les textes officiels, dynastie des Alaouites, dans le sens de « descendants d’Ali » (en arabe, الأسرة العلوية, al-Ousra-t-al-‘Alawiyya)[1] est la dynastie qui a gouverné l’Égypte et le Soudan du début du e siècle jusqu’au milieu du e siècle. Sur des périodes plus courtes, elle a également contrôlé une partie de la Libye, la Crète, le district d’Adana, en Turquie[2], la Syrie, le Liban, la Palestine[2], le Hedjaz, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, une partie du Yémen[2], et une partie de l’Éthiopie. Le nom de cette dynastie vient de son fondateur Mehemet Ali Pacha, considéré comme le père de l’Égypte moderne.

La prononciation du nom de la dynastie, « Muhammad Ali » (par les arabophones), ou « Méhémet Ali », « Mehmet Ali » comme par les turcophones et albanophones, a une signification politique. Les arabophones égyptiens ont tendance à prononcer Mouhammad Ali et la voir comme une dynastie qui s'attache à la terre d'Égypte, celle qui l'a modernisée. La prononciation Méhémet Ali est souvent considérée comme indiquant que la dynastie est d'origine étrangère. D'autres prononciations du même mot arabe (محمد علي) comme Mohamed Ali sont employées par les gens selon leurs habitudes ou leurs choix.

Jusqu’en 1914, c’est une dynastie des gouverneurs de provinces de l’Empire ottoman, portant les titres de wali ou khédive qui sont de titres de l’administration ottomane. Ainsi, elle est aussi connue comme la « dynastie des Khédives » ou la « dynastie des vice-rois de l’Égypte et du Soudan ». C’est sans doute la seule dynastie de gouverneurs qui règne sur plus de populations et plus de territoires que ses souverains, avec des juridictions sur trois continents.

Portrait de Méhémet Ali Pacha au musée de la citadelle du Caire[3]
Le khédive Ismaïl Ier.
Dans d'autres langues