Zimbabwe
English: Zimbabwe

  • république du zimbabwe

    (en) republic of zimbabwe

    drapeau
    drapeau du zimbabwe.
    blason
    armoiries du zimbabwe.
    devise unity, freedom, work
    (« unité, liberté, travail »)
    hymne kalibusiswe ilizwe lezimbabwe
    description de l'image zimbabweomc.png.
    administration
    forme de l'État république présidentielle
    président emmerson mnangagwa
    vice-présidents constantino chiwenga
    kembo mohadi
    langues officielles seize langues officielles dont l'anglais, le shona et le nédébélé comme langues principales[1]
    capitale 17° 50′ s, 31° 03′ e

    géographie
    plus grande ville harare
    superficie totale 390 745 km2
    (classé 62e)
    superficie en eau 1 %
    fuseau horaire utc +2
    histoire
    indépendance du royaume-uni
    déclarée puis reconnue
    (comme rhodésie)

    (comme zimbabwe)
    démographie
    gentilé zimbabwéen
    population totale (2018[2]) 14 030 368 hab.
    (classé 72e)
    densité 36 hab./km2
    Économie
    pib nominal (2015) 13,91 milliards usd[2] (141e)
    idh (2017) en augmentation 0,535 (faible  ; 156e)
    monnaie rtgs dollar (en) et autres monnaies[n 1] (rtgsd​)
    divers
    code iso 3166-1 zwe, zw​
    domaine internet .zw
    indicatif téléphonique +263
    organisations internationales union africaine ()
    adpa
    sadc
    comesa
    bad

    le zimbabwe[n 2], en forme longue la république du zimbabwe[2], est un pays situé en afrique australe. enclavé entre les fleuves zambèze et limpopo, le pays est entouré au sud par l'afrique du sud, le botswana à l'ouest, le mozambique à l'est et la zambie au nord. la capitale, harare, est située dans le nord-est et possède le statut de ville-province. y résident 1,6 million d'habitants, 2,8 millions avec l'aire urbaine, sur les 14,2 millions que compte le pays, qui possède seize langues officielles dont l'anglais, le shona et le ndébélé comme langues principales. la monnaie était le dollar zimbabwéen jusqu'à son remplacement par le dollar américain et d'autres monnaies à la suite de la crise d'hyperinflation en 2009.

    depuis le xie siècle, le territoire zimbabwéen a été le site de plusieurs royaumes ainsi que de routes majeures pour le commerce et la migration. la british south africa company de cecil rhodes démarque l'actuel territoire dans les années 1890, qui devient la colonie britannique de rhodésie du sud en 1923. en 1965, la minorité blanche déclare unilatéralement l'indépendance de la rhodésie. le pays endure une situation d'isolement diplomatique et une guérilla de 15 ans contre des forces nationalistes et communistes noires (zanla et zipra) qui se termine avec des accords de paix aboutissant au suffrage universel et à une indépendance internationalement reconnue le sous le nom de zimbabwe, d'après le nom de la cité médiévale du grand zimbabwe. le pays rejoint le commonwealth puis en est suspendu en 2002 pour violation du droit international par son gouvernement de l'époque, qui décide officiellement de s'en retirer en décembre 2003. il est actuellement candidat à une réintégration[4]. le pays est également membre des nations unies, de la communauté de développement d'afrique australe, de l'union africaine et du marché commun de l'afrique orientale et australe. il était autrefois connu comme le « joyau de l'afrique » pour sa prospérité[5],[6],[7].

    robert mugabe est devenu premier ministre en 1980 quand son parti zanu-pf remporte les élections qui ont suivi la fin du règne de la minorité blanche, puis il accède à la présidence en 1987 en transformant le régime parlementaire en régime présidentiel et se maintient au pouvoir jusqu'en 2017. sous sa dictature, l'appareil de sécurité de l'État domine et est responsable d'une violation généralisée des droits humains[8]. mugabe maintient la rhétorique socialiste de l'époque de la guerre froide pour justifier les difficultés économiques du zimbabwe en accusant les pays capitalistes occidentaux de conspiration[9]. les dirigeants politiques africains contemporains ont longtemps été réticents à critiquer mugabe qui fut blanchi par ses positions anticolonialistes, bien que l'archevêque sud-africain desmond tutu l'eût qualifié de « caricature du dictateur africain »[10]. il est par la suite critiqué par plusieurs personnalités politiques africaines. le pays est sur le déclin économique depuis les années 1990 et connaît plusieurs crises dont l'hyperinflation[11].

    À la suite d'une année de protestation contre le gouvernement et le déclin économique, le pays connaît un coup d'État le et mugabe est placé sous arrestation. après une grande manifestation ainsi que plusieurs jours de pression de la part de l'armée et de son entourage politique, robert mugabe démissionne officiellement le 21 novembre avec effet immédiat avant même la fin de la procédure de destitution. le vice-président emmerson mnangagwa lui succède et remporte l'élection présidentielle de 2018. les résultats sont contestés par l'opposition mais la cour suprême du zimbabwe confirme finalement la victoire de mnangagwa, faisant de lui le nouveau président élu après mugabe[12],[13].

    le produit intérieur brut du zimbabwe est estimé à 13,91 milliards de dollars américains par the world factbook en 2015, ce qui le classe au 141e rang sur la liste des pays par pib. en 2018, le zimbabwe est classé 156e sur 189 dans la liste des pays par indice de développement humain, ce qui en fait un des plus pauvres et des moins avancés au monde[14]. son taux de chômage est proche des 90 %, plus de 72 % de la population vit dans la pauvreté d'après les rapports de la banque mondiale, 4,1 millions de personnes sont dans une situation d'insécurité alimentaire en 2017 d'après un rapport de l'organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'espérance de vie est de 60 ans et la dette externe atteint 95 % du pib[15]. le pays reçoit des aides par le programme alimentaire mondial.

  • toponymie
  • géographie et environnement
  • histoire
  • politique et organisation sociale
  • forces armées
  • démographie
  • Économie
  • Éducation
  • culture
  • codes
  • notes et références
  • voir aussi

République du Zimbabwe

(en) Republic of Zimbabwe

Drapeau
Drapeau du Zimbabwe.
Blason
Armoiries du Zimbabwe.
Devise Unity, freedom, work
(« Unité, liberté, travail »)
Hymne Kalibusiswe Ilizwe leZimbabwe
Description de l'image ZimbabweOMC.png.
Administration
Forme de l'État République présidentielle
Président Emmerson Mnangagwa
Vice-présidents Constantino Chiwenga
Kembo Mohadi
Langues officielles Seize langues officielles dont l'anglais, le shona et le nédébélé comme langues principales[1]
Capitale 17° 50′ S, 31° 03′ E

Géographie
Plus grande ville Harare
Superficie totale 390 745 km2
(classé 62e)
Superficie en eau 1 %
Fuseau horaire UTC +2
Histoire
Indépendance Du Royaume-Uni
Déclarée puis reconnue
(comme Rhodésie)

(comme Zimbabwe)
Démographie
Gentilé Zimbabwéen
Population totale (2018[2]) 14 030 368 hab.
(classé 72e)
Densité 36 hab./km2
Économie
PIB nominal (2015) 13,91 milliards USD[2] (141e)
IDH (2017) en augmentation 0,535 (Faible  ; 156e)
Monnaie RTGS Dollar (en) et autres monnaies[N 1] (RTGSD​)
Divers
Code ISO 3166-1 ZWE, ZW​
Domaine Internet .zw
Indicatif téléphonique +263
Organisations internationales Union africaine ()
ADPA
SADC
COMESA
BAD

Le Zimbabwe[N 2], en forme longue la République du Zimbabwe[2], est un pays situé en Afrique australe. Enclavé entre les fleuves Zambèze et Limpopo, le pays est entouré au sud par l'Afrique du Sud, le Botswana à l'ouest, le Mozambique à l'est et la Zambie au nord. La capitale, Harare, est située dans le nord-est et possède le statut de ville-province. Y résident 1,6 million d'habitants, 2,8 millions avec l'aire urbaine, sur les 14,2 millions que compte le pays, qui possède seize langues officielles dont l'anglais, le shona et le ndébélé comme langues principales. La monnaie était le dollar zimbabwéen jusqu'à son remplacement par le dollar américain et d'autres monnaies à la suite de la crise d'hyperinflation en 2009.

Depuis le XIe siècle, le territoire zimbabwéen a été le site de plusieurs royaumes ainsi que de routes majeures pour le commerce et la migration. La British South Africa Company de Cecil Rhodes démarque l'actuel territoire dans les années 1890, qui devient la colonie britannique de Rhodésie du Sud en 1923. En 1965, la minorité blanche déclare unilatéralement l'indépendance de la Rhodésie. Le pays endure une situation d'isolement diplomatique et une guérilla de 15 ans contre des forces nationalistes et communistes noires (ZANLA et ZIPRA) qui se termine avec des accords de paix aboutissant au suffrage universel et à une indépendance internationalement reconnue le sous le nom de Zimbabwe, d'après le nom de la cité médiévale du Grand Zimbabwe. Le pays rejoint le Commonwealth puis en est suspendu en 2002 pour violation du droit international par son gouvernement de l'époque, qui décide officiellement de s'en retirer en décembre 2003. Il est actuellement candidat à une réintégration[4]. Le pays est également membre des Nations unies, de la Communauté de développement d'Afrique australe, de l'Union africaine et du Marché commun de l'Afrique orientale et australe. Il était autrefois connu comme le « Joyau de l'Afrique » pour sa prospérité[5],[6],[7].

Robert Mugabe est devenu Premier ministre en 1980 quand son parti ZANU-PF remporte les élections qui ont suivi la fin du règne de la minorité blanche, puis il accède à la présidence en 1987 en transformant le régime parlementaire en régime présidentiel et se maintient au pouvoir jusqu'en 2017. Sous sa dictature, l'appareil de sécurité de l'État domine et est responsable d'une violation généralisée des droits humains[8]. Mugabe maintient la rhétorique socialiste de l'époque de la Guerre froide pour justifier les difficultés économiques du Zimbabwe en accusant les pays capitalistes occidentaux de conspiration[9]. Les dirigeants politiques africains contemporains ont longtemps été réticents à critiquer Mugabe qui fut blanchi par ses positions anticolonialistes, bien que l'archevêque Sud-Africain Desmond Tutu l'eût qualifié de « caricature du dictateur africain »[10]. Il est par la suite critiqué par plusieurs personnalités politiques africaines. Le pays est sur le déclin économique depuis les années 1990 et connaît plusieurs crises dont l'hyperinflation[11].

À la suite d'une année de protestation contre le gouvernement et le déclin économique, le pays connaît un coup d'État le et Mugabe est placé sous arrestation. Après une grande manifestation ainsi que plusieurs jours de pression de la part de l'armée et de son entourage politique, Robert Mugabe démissionne officiellement le 21 novembre avec effet immédiat avant même la fin de la procédure de destitution. Le vice-président Emmerson Mnangagwa lui succède et remporte l'élection présidentielle de 2018. Les résultats sont contestés par l'opposition mais la Cour suprême du Zimbabwe confirme finalement la victoire de Mnangagwa, faisant de lui le nouveau président élu après Mugabe[12],[13].

Le produit intérieur brut du Zimbabwe est estimé à 13,91 milliards de dollars américains par The World Factbook en 2015, ce qui le classe au 141e rang sur la liste des pays par PIB. En 2018, le Zimbabwe est classé 156e sur 189 dans la liste des pays par indice de développement humain, ce qui en fait un des plus pauvres et des moins avancés au monde[14]. Son taux de chômage est proche des 90 %, plus de 72 % de la population vit dans la pauvreté d'après les rapports de la Banque mondiale, 4,1 millions de personnes sont dans une situation d'insécurité alimentaire en 2017 d'après un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'espérance de vie est de 60 ans et la dette externe atteint 95 % du PIB[15]. Le pays reçoit des aides par le Programme alimentaire mondial.

Other Languages
Afrikaans: Zimbabwe
Alemannisch: Simbabwe
አማርኛ: ዚምባብዌ
aragonés: Zimbabwe
Ænglisc: Simbabwe
العربية: زيمبابوي
asturianu: Zimbabue
azərbaycanca: Zimbabve
تۆرکجه: زیمبابوه
башҡортса: Зимбабве
Bali: Zimbabwe
Boarisch: Simbabwe
žemaitėška: Zėmbabvė
Bikol Central: Simbabwe
беларуская: Зімбабвэ
беларуская (тарашкевіца)‎: Зымбабвэ
български: Зимбабве
भोजपुरी: जिम्बाब्वे
Banjar: Zimbabwe
bamanankan: Zimbabwe
བོད་ཡིག: ཛིམ་བབ་ཝི།
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: জিম্বাবুয়ে
brezhoneg: Zimbabwe
bosanski: Zimbabve
буряад: Зимбабве
català: Zimbàbue
Chavacano de Zamboanga: Zimbabwe
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Zimbabwe
нохчийн: Зимбабве
Cebuano: Zimbabwe
Tsetsêhestâhese: Zimbabwe
کوردی: زیمبابوی
qırımtatarca: Zimbabve
čeština: Zimbabwe
Чӑвашла: Зимбабве
Cymraeg: Simbabwe
dansk: Zimbabwe
Deutsch: Simbabwe
Zazaki: Zimbabwe
dolnoserbski: Simbabwe
डोटेली: जिम्बावे
ދިވެހިބަސް: ޒިމްބާބުވޭ
eʋegbe: Zimbabwe
Ελληνικά: Ζιμπάμπουε
English: Zimbabwe
Esperanto: Zimbabvo
español: Zimbabue
eesti: Zimbabwe
euskara: Zimbabwe
estremeñu: Zimbagüi
فارسی: زیمبابوه
suomi: Zimbabwe
Võro: Zimbabwe
føroyskt: Simbabvi
arpetan: Zimbaboue
Nordfriisk: Simbabwe
Frysk: Simbabwe
Gaeilge: An tSiombáib
Gagauz: Zimbabve
kriyòl gwiyannen: Zimbabwé
Gàidhlig: Siombabue
galego: Cimbabue
Hausa: Zimbabwe
客家語/Hak-kâ-ngî: Zimbabwe
עברית: זימבבואה
Fiji Hindi: Zimbabwe
hrvatski: Zimbabve
hornjoserbsce: Simbabwe
Kreyòl ayisyen: Zimbabwe
magyar: Zimbabwe
հայերեն: Զիմբաբվե
Արեւմտահայերէն: Զիմպապուէ
interlingua: Zimbabwe
Bahasa Indonesia: Zimbabwe
Interlingue: Zimbabwe
Igbo: Zimbabwe
Ilokano: Zimbabwe
íslenska: Simbabve
italiano: Zimbabwe
日本語: ジンバブエ
Patois: Zimbabue
la .lojban.: zimbabues
Jawa: Zimbabwé
ქართული: ზიმბაბვე
Qaraqalpaqsha: Zimbabve
Taqbaylit: Zimbabwe
Kabɩyɛ: Simbaabuwee
Kongo: Zimbabwe
Gĩkũyũ: Zimbabwe
қазақша: Зимбабве
ភាសាខ្មែរ: ស៊ីមបាវេ
한국어: 짐바브웨
Ripoarisch: Simbabwe
kurdî: Zîmbabwe
kernowek: Zimbabwe
Кыргызча: Зимбабве
Latina: Zimbabua
Lëtzebuergesch: Simbabwe
лезги: Зимбабве
Lingua Franca Nova: Zimbabue
Luganda: Zimbabwe
Limburgs: Zimbabwe
Ligure: Zimbabwe
lumbaart: Zimbabwe
lingála: Zimbabwe
لۊری شومالی: زیمباڤٱ
lietuvių: Zimbabvė
latgaļu: Zimbabve
latviešu: Zimbabve
Malagasy: Zimbaboe
македонски: Зимбабве
മലയാളം: സിംബാബ്‌വെ
монгол: Зимбабве
кырык мары: Зимбабве
Bahasa Melayu: Zimbabwe
Malti: Żimbabwe
မြန်မာဘာသာ: ဇင်ဘာဘွေနိုင်ငံ
مازِرونی: زیمبابوه
Nāhuatl: Zimbahue
Plattdüütsch: Simbabwe
नेपाली: जिम्बाब्वे
नेपाल भाषा: जिम्बाब्वे
Nederlands: Zimbabwe
norsk nynorsk: Zimbabwe
norsk: Zimbabwe
Novial: Zimbabwe
Sesotho sa Leboa: Zimbabwe
Chi-Chewa: Zimbabwe
occitan: Zimbabwe
Livvinkarjala: Zimbabve
Oromoo: Zimbaabuwee
ଓଡ଼ିଆ: ଜିମ୍ବାୱେ
ਪੰਜਾਬੀ: ਜ਼ਿੰਬਾਬਵੇ
Kapampangan: Zimbabwe
Papiamentu: Zimbabwe
Deitsch: Zimbabwe
Norfuk / Pitkern: Zimbabwe
polski: Zimbabwe
Piemontèis: Zimbabwe
پنجابی: زمبابوے
português: Zimbabwe
Runa Simi: Simbabwi
română: Zimbabwe
русский: Зимбабве
русиньскый: Зімбабве
Kinyarwanda: Zimbabwe
संस्कृतम्: जिम्बाबवे
саха тыла: Зимбабве
sardu: Zimbabwe
sicilianu: Zimbabbui
Scots: Zimbabwe
سنڌي: زمبابوي
davvisámegiella: Zimbabwe
Sängö: Zimbäbwe
srpskohrvatski / српскохрватски: Zimbabve
Simple English: Zimbabwe
slovenčina: Zimbabwe
slovenščina: Zimbabve
chiShona: Zimbabwe
Soomaaliga: Simbaabwi
shqip: Zimbabveja
српски / srpski: Зимбабве
SiSwati: IZimbabhwe
Sesotho: Zimbabwe
Seeltersk: Simbabwe
Sunda: Zimbabwé
svenska: Zimbabwe
Kiswahili: Zimbabwe
ślůnski: Zimbabwe
Sakizaya: Zimbabwa
తెలుగు: జింబాబ్వే
тоҷикӣ: Зимбабве
ትግርኛ: ዚምባብዌ
Türkmençe: Zimbabwe
Tagalog: Zimbabwe
Setswana: Sempakwe
Türkçe: Zimbabve
Xitsonga: Zimbabwe
татарча/tatarça: Зимбабве
удмурт: Зимбабве
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: زىمبابۋې
українська: Зімбабве
اردو: زمبابوے
oʻzbekcha/ўзбекча: Zimbabve
Tshivenda: Zimbagwe
vèneto: Zinbàbue
vepsän kel’: Zimbabve
Tiếng Việt: Zimbabwe
Volapük: Zimbabiyän
Winaray: Zimbabwe
Wolof: Simbaawee
吴语: 津巴布韦
მარგალური: ზიმბაბვე
ייִדיש: זימבאבווע
Yorùbá: Sìmbábúè
Vahcuengh: Zimbabwe
Zeêuws: Zimbabwe
中文: 辛巴威
文言: 津巴布韋
Bân-lâm-gú: Zimbabwe
粵語: 津巴布韋
isiZulu: IZimbabwe