Zengzi

Zengzi (曾子, nom de courtoisie Ziyu), né sous le nom de Zeng Shen (曾參) en -505 et décédé à l'âge de 69 ans en -436, est un philosophe chinois et élève de Confucius qui est le premier en Chine à exprimer l'idée que la Terre soit ronde.

Biographie

Zengzi est un descendant de Qulie (曲烈), l'un des fils du roi Shao Kang (少康) de la dynastie Xia. Son père, Zeng Dian (曾點), est un ami de Confucius qui apprécie son esprit naturel et approprié (« Je donne mon approbation à Dian »). Zengzi devient l'élève du grand philosophe lorsque ce dernier est déjà très âgé. Sa conduite sincère mais hésitante lui apporte le surnom de « terne ». Il devient renommé pour avoir pénétré l'unité omniprésente dans la pensée du maitre et perçu les principes de la nature humaine et de son exercice bienveillant envers autrui. Zengzi porte une grande attention à se cultiver et vit de façon austère afin d'assurer une loyauté parfaite envers les autres. Un homme de vertu supérieure est, selon lui, un individu à qui peut être confié la charge d'un jeune prince orphelin et assurer son autorité sur un État immense. Il décrit le comportement idéal de l'homme de vertu supérieur : « Il doit s'opposer à la violence et l'insouciance, s'exprimer sincèrement et se garder loin des bassesses et de la bienséance. Dans ses pensées, l'homme supérieur ne recule pas sur ses principes »[1].

Zengzi décline les offres de postes prestigieux de différents États pour consacrer sa vie à l'enseignement[2].

Other Languages
English: Zengzi
فارسی: زنگ زی
עברית: דזנג דזה
italiano: Zengzi
日本語: 曾子
norsk: Zengzi
polski: Zengzi
português: Zengzi
русский: Цзэн-цзы
Tiếng Việt: Tăng Tử
吴语: 曾参
中文: 曾参
文言: 曾子
Bân-lâm-gú: Chan-chú