Zambèze

Zambèze
Illustration
Caractéristiques
Longueur2 750 km
Bassin1 330 000 km2
Bassin collecteurZambèze
Débit moyen3 500 m3/s
Cours
Sourcesource
· Localisationprès de Mwinilunga (en)
· Altitude1 500 m
· Coordonnées11° 22′ 03″ S, 24° 18′ 32″ E
Embouchureocéan Indien
· Altitudem
· Coordonnées18° 52′ 07″ S, 36° 18′ 19″ E
Géographie
Pays traversésDrapeau de la Zambie Zambie
Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de la Namibie Namibie
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe
Drapeau du Mozambique Mozambique

Sources : Google Maps, de.wiki

Le Zambèze (également orthographié Zambèse au XIXe siècle) est un fleuve d’Afrique australe, le 4e fleuve du continent par la longueur, après le Nil, le Congo et le Niger.

Long de 2 750 kilomètres, il prend sa source en Zambie, fait une courte incursion en Angola, revient en Zambie dont il délimite la frontière avec la Namibie puis avec le Zimbabwe et traverse le Mozambique où il se jette dans l'océan Indien. Son bassin couvre 1 330 000 km2[1],[2] et les pluies qui l’alimentent sont concentrées entre novembre et mars. Son débit habituel est relativement modeste, de 2 000 à 3 000 m3/s, mais il a atteint 32 800 m3/s en février 1956. Ses affluents principaux sont la Kafue et la Shire, émissaire du lac Malawi.

D’un bout à l’autre, il n’est enjambé que par six ponts : à Cazombo en Angola, à Sesheke en Zambie, à la frontière de Katima Mulilo en Namibie, aux Chutes Victoria (le Livingstone Bridge qui marque la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe), à Chirundu à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, entre les lacs de Kariba et Cabora Bassa, à Tete et Chimuara au Mozambique, plus une passerelle suspendue accessible aux piétons et vélos uniquement, à Chinyingi (au nord de la Zambie, non loin de la frontière avec l'Angola). À noter que le barrage de Kariba permet aussi de franchir le fleuve par une route.

Les chutes Victoria sont l’endroit le plus spectaculaire du cours du Zambèze : partagées entre la Zambie et le Zimbabwe, elles constituent la plus grande cataracte du monde avec leurs 1 700 mètres de large et 108 mètres de haut. En amont de ces chutes, le fleuve coule dans la plaine du Barotseland, qu'il inonde périodiquement. En aval, il suit un canyon basaltique et s’achève par un vaste delta propice au cabotage. Malgré son parcours accidenté, le Zambèze offre de longues portions navigables.

La puissance hydroélectrique du fleuve est concentrée sur deux grands barrages. Le barrage de Kariba est utilisé par la Zambie et le Zimbabwe, et le barrage de Cahora Bassa au Mozambique alimente en énergie l’Afrique du Sud, notamment Johannesburg. Il existe également une centrale électrique plus petite aux chutes Victoria.

Le cours

La source

Le fleuve prend sa source dans le marécage noir au nord-ouest de la Zambie, en serpentant dans des collines boisées à environ 1 500 mètres au-dessus du niveau de la mer[3]. À l’est de la source, la ligne de partage des eaux entre le Congo et les bassins du Zambèze est une ceinture bien délimitée de buttes relevées, tombant abruptement au nord et au sud, et s’étendant presque d’est en ouest entre les 11e et 12e parallèles. Cela isole distinctement le bassin de Luapula (la branche principale du Congo supérieur) de celui du Zambèze. Dans le voisinage de la source, la ligne de partage des eaux n’est pas aussi clairement définie, mais les deux systèmes de rivière ne communiquent pas.

Le cours supérieur

Après s’être écoulé vers le sud-ouest pendant environ 240 km, le fleuve oblique vers le sud et est rejoint par de nombreux affluents. À quelques kilomètres en amont de Kakengi, le fleuve s’élargit de 100 à 350 mètres, et en aval passe par de nombreux rapides finissant dans les chutes de Chavuma, où il s’écoule alors à travers une fissure rocheuse. Le premier des principaux affluents du Zambèze est la rivière Kabompo dans la province nord-ouest de Zambie. Un peu plus au sud survient la confluence avec la rivière la plus large : la rivière Lungwebungu. La savane au travers de laquelle le fleuve s’étire débouche sur une vallée de bush plus grande, parsemée de palmiers Borassus. Le long des 160 premiers kilomètres du cours supérieur, la végétation dense se limite à d’étroites bandes de forêt ne s’étendant guère au-delà de quelques centaines de mètres des rives du Zambèze lui-même ainsi que de ses principaux affluents.

Le fleuve Zambèze dans le nord est de la Zambie

D’une altitude de 1 500 mètres à sa source, le fleuve tombe à une altitude d’environ 1 100 mètres à Kakengi, à 350 km en aval. À partir de ce point jusqu’aux chutes Victoria, le niveau du bassin est très uniforme, diminuant de seulement 180 mètres. Trente kilomètres en aval de la confluence du Lungwebungu, le paysage devient plat, et à la saison des pluies la plaine alentour est abondamment inondée. Quatre-vingts kilomètres en aval, le Luanginga qui, avec ses affluents, irrigue une vaste région vers l’ouest, rejoint le Zambèze. Quelques kilomètres plus haut vers l’est, le flux principal est rejoint par le Luena.

À une courte distance en aval de la confluence avec le Luanginga se trouve Lealui, une des capitales du peuple Lozi qui occupe en Zambie la région semi-autonome du Barotseland. Le chef des Lozi a deux lieux de résidence, l’autre étant à Limulunga, située davantage en hauteur et tenant lieu de capitale durant la saison des pluies. Le déplacement annuel entre Lealui à Limulunga est un évènement majeur, célébré comme l’un des festivals les plus connus de la Zambie, le Kuomboka.

Au-delà de Lealui, le fleuve oblique vers le sud-est. Il continue à recevoir de nombreux petits ruisseaux sur sa rive gauche, mais sa rive droite ne reçoit pas d’affluents durant 240 km, jusqu’au confluent avec la rivière Kwando. Avant cela, les chutes Ngonye et les rapides qui s’ensuivent interrompent la navigation. Au sud des chutes Ngonye, le fleuve longe brièvement la bande de Caprivi de la Namibie. La bande déborde de la Namibie et résulte de la période coloniale : elle fut rattachée à l’Afrique allemande du sud-ouest dans le seul but de donner un accès au Zambèze à l'Allemagne.

Au-delà de la jonction avec le Kwando, le Zambèze se dirige alors pratiquement plein est. Ici, le fleuve, très large et peu profond, coule assez lentement. En atteignant le rebord oriental du grand plateau central africain, il s’engage dans une sorte de gouffre et plonge littéralement. Ce sont les célèbres et majestueuses chutes Victoria.

Le Zambèze moyen

Les chutes Victoria, la fin du Zambèze supérieur et le commencement du Zambèze moyen

Les chutes Victoria sont considérées comme la frontière entre la limite supérieure et moyenne du Zambèze. En aval, le fleuve continue à couler droit vers l’est pendant environ 200 km, coupant perpendiculairement à travers les murs de basalte de 20 à 60 mètres, séparés par des collines de 200 à 250 m de haut. Le fleuve s’écoule doucement à travers la gorge, le courant étant continuellement interrompu par des écueils. Au-delà de la gorge se trouve une succession de rapides se terminant à 240 km en aval des chutes Victoria. Sur cette distance, la rivière perd 250 mètres d’altitude.

À ce point, la rivière pénètre dans le lac Kariba, créé en 1959 avec l’achèvement du barrage Kariba. Le lac est l’un des plus grands lacs artificiels du monde, et les usines hydroélectriques fournissent en électricité la majeure partie de la Zambie et du Zimbabwe.

La Luangwa et la Kafue sont les deux affluents les plus importants sur la rive gauche du Zambèze. La Kafue mesure environ 180 m. de large à sa confluence. À la confluence du Luangwa (15°37' S) le Zambèze entre en Mozambique.

Le Zambèze moyen se termine quand il pénètre dans le lac Cahora Bassa (aussi écrit Cabora Bassa). Les dangereux rapides connus autrefois sous le nom de Kebrabassa ont été submergés en 1974 au moment de la mise en eau du barrage de Cahora Bassa.

Le cours inférieur

Le cours inférieur du Zambèze, soit 650 km à partir de Cahora Bassa jusqu’à l’océan Indien est navigable, bien que le fleuve soit peu profond en de nombreux endroits durant la saison sèche. Cette faible profondeur survient quand le fleuve entre dans une large vallée et s’étale en un large lit. Ce n'est qu’aux gorges de Lupata, à 320 km de son embouchure, que le fleuve est enserré entre des hautes collines, large alors d’à peine 200 mètres. En plaine, la largeur moyenne est de 5 à 8 km et se termine en delta. Le lit du fleuve est sablonneux et les rives sont basses et couvertes de roseaux. À cet endroit, particulièrement lors de la saison des pluies, les flots s’unissent dans un seul large fleuve circulant rapidement.

Le delta du Zambèze

À environ 160 km de son embouchure, le Zambèze reçoit le drainage du lac Malawi par la rivière Shire. En approchant de l’océan Indien, le fleuve se divise en de nombreuses branches et forme un large delta. Chacune des quatre principales branches, Milambe, Kongone, Luabo et Timbwe, est obstruée de bancs de sable. Plus au nord, l’embouchure de Chinde a une profondeur entre un minimum de 2 mètres d’eau à l’entrée et de 4 mètres au-delà. Elle est utilisée pour la navigation. 100 km plus au nord se trouve la rivière Quelimane, et à son embouchure la ville du même nom. Ce flot, qui s’envase, reçoit le débordement du Zambèze durant la saison des pluies. Le delta du Zambèze est aujourd’hui à peu près moitié moins large qu’il ne fut avant la construction des barrages de Kariba et Cahora Bassa destinés à contrôler les variations saisonnières de flux notamment en hiver.

La région drainée par le Zambèze est un vaste plateau, au rebord abrupt, de 900 à 1 200 mètres d’altitude, constitué au centre de couches métamorphiques isolées et dans le secteur des chutes Victoria de roches magmatiques. À Shupanga, sur le Zambèze inférieur, de minces strates de grès gris et jaune, avec parfois une bande de calcaire, affleurent sur le lit du fleuve durant la saison sèche, et ce jusqu’au-delà de Tete, où se rencontrent de vastes filons de charbon. On trouve toutefois également du charbon dans la région juste en aval des chutes Victoria. On rencontre également un certain nombre de filons aurifères à divers endroits.

Other Languages
Afrikaans: Zambezirivier
Alemannisch: Sambesi
العربية: نهر زمبيزي
asturianu: Ríu Zambeze
azərbaycanca: Zambezi çayı
تۆرکجه: زامبزی چایی
башҡортса: Замбези
беларуская: Замбезі
беларуская (тарашкевіца)‎: Замбэзі
български: Замбези
भोजपुरी: जेम्बेजी नदी
brezhoneg: Zambeze
bosanski: Zambezi
буряад: Замбези
català: Zambezi
čeština: Zambezi
Cymraeg: Afon Zambezi
dansk: Zambezi
Deutsch: Sambesi
Ελληνικά: Ζαμβέζης
English: Zambezi
Esperanto: Zambezi
español: Río Zambeze
eesti: Zambezi
euskara: Zambezi
فارسی: زامبزی
suomi: Sambesi
Nordfriisk: Sambeesi
Frysk: Sambezy
Gaeilge: An tSaimbéis
galego: Río Zambeze
עברית: זמבזי
hrvatski: Zambezi
magyar: Zambézi
Հայերեն: Զամբեզի
interlingua: Fluvio Zambezi
Bahasa Indonesia: Sungai Zambezi
Ido: Zambezi
íslenska: Sambesí
italiano: Zambesi
日本語: ザンベジ川
Basa Jawa: Kali Zambezi
ქართული: ზამბეზი
Kabɩyɛ: Sambɛzɩ pɔɔ
қазақша: Замбези
한국어: 잠베지강
lumbaart: Zambezi
lingála: Zambezi
lietuvių: Zambezė
latviešu: Zambezi
македонски: Замбези
монгол: Замбези гол
кырык мары: Замбези
မြန်မာဘာသာ: ဇမ်ဗီဇီမြစ်
Nederlands: Zambezi
norsk nynorsk: Zambezi
norsk: Zambezi
occitan: Zambèzi
polski: Zambezi
português: Rio Zambeze
română: Fluviul Zambezi
русский: Замбези
Scots: Zambezi
srpskohrvatski / српскохрватски: Zambezi
Simple English: Zambezi River
slovenčina: Zambezi
slovenščina: Zambezi
chiShona: Rwizi Zambezi
српски / srpski: Замбези
svenska: Zambezi
Kiswahili: Zambezi (mto)
Tagalog: Zambezi
Türkçe: Zambezi
українська: Замбезі
oʻzbekcha/ўзбекча: Zambezi
Tiếng Việt: Zambezi
Winaray: Zambezi
吴语: 赞比西河
中文: 赞比西河
Bân-lâm-gú: Zambezi Hô
粵語: 贊比西河