Yohannes IV

Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un «  article de qualité ».
Ge'ez.svg Cette page contient des caractères éthiopiques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yohannès.
Yohannes IV
ዮሐንስ አራተኛ >
Yohannes IV
Yohannes IV
Titre
Empereur d'Éthiopie
Couronnement , église Maryam d' Aksoum
Prédécesseur Tekle Giyorgis Tekle Giyorgis II
Successeur Menelik Menelik II
Biographie
Titre complet roi des rois d'Éthiopie, Lion conquérant de la Tribu de Judah, roi de Sion, élu de Dieu
Dynastie dynastie du province du Tegré
Nom de naissance Kassa Mercha
Date de naissance
Lieu de naissance Mai Beha, district du Tembén
province du Tegré, empire d'Éthiopie
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Metemma,
empire d'Éthiopie
Père Shum Mercha
Mère Selass Demtsou
Conjoint Woyzero Tebebeselassie
Enfants Ras Mengesha Yohannes
Ras Araya Selassie Yohannes
Monarques d'Éthiopie

Yohannes IV ( amharique : ዮሐንስ አራተኛ, Prononciation du titre dans sa version originale  Écouter) ( 1837 - 1889) est un militaire et un homme politique éthiopien, Negusse Negest de 1872 à 1889. Né Kassa Mercha (ge'ez : ካሳ መርጫ), il est également connu sous son nom de cavalier Abba Bezbez (ge'ez : አባ በዝብዝ).

Yohannes est né en 1837, à Mai Beha, une ville du Tegré, dans le Nord de l' Empire éthiopien. L'éducation de Yohannes est partiellement assurée par son père, Mercha, Shum du Tembien. Il occupe sa première fonction importante dans les années 1860 après avoir collaboré avec Téwodros Téwodros II lors de la pacification du Tegré dont il devient le gouverneur. Progressivement, il prend ses distances avec le Negusse Negest et se rebelle ouvertement à la fin des années 1860. Il coopère avec les Britanniques lors d'une expédition conduisant à la chute de Téwodros en 1868. La même année, il commence à préparer son armée afin d'affronter le nouveau souverain, Tekle Giyorgis Tekle Giyorgis II. Celui-ci décide de soumettre Yohannes en 1871 mais le dirigeant du Tegré lui inflige deux défaites.

Le 21 janvier 1872, Kassa Mercha est couronné Negusse Negest d'Éthiopie sous le nom de Yohannes IV. Il poursuit l'œuvre unificatrice de Téwodros II tout en s'en distinguant. Favorable à l'unité du pays, il laisse néanmoins aux seigneurs locaux une certaine marge de liberté et fait de son mieux pour garder un équilibre politico-militaire entre les gouverneurs de provinces. Outre l'unification politique, il est très attaché à l'unité de l' Église éthiopienne orthodoxe et il lance de grandes campagnes de conversion au christianisme. Il lutte en parallèle contre les missionnaires étrangers qu'il perçoit comme un bras religieux de la diplomatie européenne.

Yohannes IV a également été un défenseur de l'indépendance éthiopienne. À la suite de l'ouverture du canal de Suez en 1869, l'Éthiopie est la cible de divers plans d'invasion. La première guerre a lieu contre l' Égypte qui s'est installée dans la Corne de l'Afrique depuis le début des années 1870. Malgré une supériorité technique des Égyptiens, Yohannes IV remporte la bataille de Gundet et celle de Gura. Le second conflit, en 1887, oppose le Negusse Negest aux Italiens, présents à Metsewa depuis 1885. Après une victoire italienne, Ras Alula Engida, grand général de Yohannes IV, remporte la bataille de Dogali forçant ses ennemis à se retirer vers la côte.

Enfin, en 1889, il veut mettre fin aux offensives des Mahdistes soudanais qui touchent les populations éthiopiennes du Nord-Ouest. Le 9 mars 1889, il prépare une vaste armée et part vers Metemma où il affronte ses adversaires. Au cours de la bataille, Yohannes est touché à deux reprises. Le lendemain, il meurt de ses blessures, payant de sa vie la protection de l'indépendance de son pays.

S'il a été un unificateur moins impressionnant que Téwodros, sa politique n'a pas eu pour autant moins d'effet. Son règne a permis de préparer et faciliter la lutte de Menelik contre la nouvelle offensive coloniale italienne. Aux yeux des Éthiopiens, Yohannes demeure un souverain dévoué à sa religion et à sa patrie, pour laquelle il a su donner sa vie.

Jeunesse et débuts politiques

Naissance, famille et éducation

Yohannes IV Empereur d' Ethiopie

Kassa Mercha est né le 12 juillet 1837 à Mai Beha, dans le district du Tembén de la province du Tegré, dans le Nord de l' Empire éthiopien [1]. Son père, Mercha, est le Shum de son district natal et sa mère est Woyzero Selass Demtsou. Né dans une famille de la noblesse tegréenne, Yohannes compte parmi ses parents, Ras Mikael Sehul, Dejazmatch Sabadagis ou encore Ras Welde Selassie, des grands seigneurs du Zemene Mesafent [1]. Son ascendance familiale lui assure donc une légitimité politique régionale. Yohannes a un frère, Gougsa Mercha et une sœur, Denqnesh Mercha, tous deux plus âgés que lui. Sa sœur épouse plus tard Wagshum Gobezé, futur Negusse Negest Tekle Giyorgis Tekle Giyorgis II et rival de Yohannes lors de sa montée au pouvoir [1].

Vers la moitié du XIXe, une prophétie annonce la venue d'un jeune Kassa, censé devenir souverain de l'Empire. La prophétie s'est diffusée dans les régions de Gonder et du Tegré ; ainsi, les parents de Yohannes ont vu en leur fils le Negusse Negest qu'il est devenu [1]. D'ailleurs, durant la jeunesse de Yohannes, un autre Kassa fait parler de lui dans la région du Bégemeder, il s'agit de Téwodros Téwodros II, Negusse Negest de 1855 à 1868. Le père de Yohannes s'occupe de l'éducation de son fils. Il l'envoie dans une école religieuse locale, lui apprend l'étiquette royale et assure sa formation militaire. En parallèle, sa mère souhaitant élever un jeune homme fort et courageux, aurait ajouté des herbes amères et de l' aloès aux plats de son fils [1]. D'après Gelawdéwos Araya, une légende veut que Selass ait même préparé un régime alimentaire spécialement pour Yohannes, bien qu'il doute de la réalité de cette histoire [1].

Débuts en politique

Le Negusse Negest Téwodros Téwodros II, avec lequel Yohannes va initialement collaborer.

En 1855, Téwodros Téwodros II arrive au pouvoir et compte réunifier l' Empire éthiopien en centralisant les pouvoirs des seigneurs locaux. Le Tegré perd progressivement son autonomie mais reste aux mains de Yohannes, membre de la dynastie en place durant le Zemene Mesafent. Vers 1860, Yohannes s'allie avec Téwodros afin de pacifier le Tegré, en rébellion [1]. En retour, il est nommé, en 1864, Balambaras, rang le plus bas des titres aristocratiques éthiopiens [1]. Or, il apprend l'élévation de Menelik Menelik II, qui grandit à la cour de Téwodros, à la dignité de Dejazmatch alors que le jeune garçon est à peine âgé de douze ans [1]. À ce sentiment d'injustice s'ajoutent des facteurs plus politiques. Yohannes est choqué par les mesures d'expropriation des terres de l' Église par Téwodros II [2]. Homme « pieux » [2], il ne peut contenir sa colère lorsqu'il apprend l'emprisonnement par le Negusse Negest de l' Abouna Selama à Meqdela. Enfin, face aux multiples révoltes régionales que connaît l'Empire, il est persuadé qu'un nouveau souverain doit remplacer Téwodros [2]. Il partage avec ses parents, Ras Welde Selassie et Dejazmatch Sabagadis, le « rêve d'une Éthiopie chrétienne et unie, dirigée depuis le Tigray » [2].

En 1865-1866, Yohannes, qui s'auto-proclame Dejazmatch, entre en rébellion mais la supériorité militaire de Téwodros le force à quitter les zones du Tembén et de l'Enderta, sa base territoriale, pour se retirer vers les régions éloignées Erob et Afar du district Agamé [1]. Durant ce séjour, il épouse une femme afar, convertie au christianisme orthodoxe et baptisée Tebebeselassie ; ensemble, ils ont un enfant, Ledj Araya Selassie [1]. Vers 1867-1868, une occasion exceptionnelle de renverser Téwodros se présente à lui : l' expédition britannique.

Other Languages
አማርኛ: ዮሐንስ ፬ኛ
العربية: يوحنس الرابع
Deutsch: Yohannes IV.
English: Yohannes IV
Bahasa Indonesia: Yohanes IV dari Ethiopia
polski: Jan IV Kassa
русский: Йоханныс IV
srpskohrvatski / српскохрватски: Johanes IV Etiopski
slovenčina: Johannes IV.
српски / srpski: Јоханес IV
svenska: Yohannes IV
Kiswahili: Yohane IV
Türkçe: IV. Yohannes
українська: Йоганнис IV
Tiếng Việt: Yohannes IV
Bân-lâm-gú: Yohannes 4-sè