Warp Records

Warp Records
Description de l'image Warp.jpg.
Fondation1989
StatutIndépendant
GenreMusique électronique, hip-hop
Pays d'origineDrapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
SiègeSheffield
Site webwarp.net

Warp Records est un label musical britannique indépendant, fondé en 1989 à Sheffield, dans le Yorkshire, connu pour avoir découvert un certain nombre d'artistes de musique électronique. La plupart de ses productions peuvent être classées dans le genre de l'IDM.

Historique

Warp Records tire son origine d'un magasin de musique électronique installé en 1987 dans un hangar désaffecté à la périphérie de Sheffield et ayant ouvert ses rayons à la scène bleep Acid house. Le label Warp Records (Warp pour Weird And Radical Projects ou encore We Are Reasonable People selon d'autres sources) a été créé par Steve Beckett et Rob Mitchell en 1989.

La première production du label, codée WAP1, était celle de Forgemasters, un pressage limité à 500 exemplaires de Track With No Name financé par une subvention aux entreprises. Ce disque orienta la production originelle du label à la fois en termes de musique et quant à l'utilisation de pochettes mauves (le label failli d'ailleurs s'appeler Electric Prunes pour cette raison). Warp Records publia par la suite Dextrous de Nightmares on Wax et connu son premier succès avec le groupe LFO, dont le single du même nom se vendit à 120 000 exemplaires. Le premier album publié fut C.C.E.P. par Sweet Exorcist en 1991.

Warp Records poursuivit en publiant à partir de 1992 une série de singles et d'albums sous le titre Artificial Intelligence, des productions d'artistes comme Aphex Twin (sous les pseudonymes Diceman et Polygon Window), Autechre, Black Dog Productions, Richie Hawtin et Alex Paterson (qui rejoindra plus tard The Orb).

Depuis, le label a évolué et les derniers artistes en date forment un groupe éclectique, depuis le DJ Andrew Weatherall ( Sabres of Paradise et Two Lone Swordsmen), le groupe live Red Snapper et le groupe de hip-hop expérimental Antipop Consortium.

À la fin des années 1990, Warp Records s'est déplacé à Londres. En , le label a lancé un magasin de musique en ligne, Bleep.com, notable pour être l'un des seuls labels à éviter totalement l'utilisation de gestion numérique des droits dans les pistes en téléchargement.

En une quinzaine d'années, Warp Records a eu une grande influence sur la musique électronique expérimentale, grâce à des artistes comme LFO, Aphex Twin, Squarepusher, Plaid, Autechre ou Boards of Canada. Le label a développé, à l’instar de quelques prédécesseurs comme Factory Records, Mute Records ou encore Sarah Records, une identité visuelle reconnaissable et forte, accentuée par le soin apporté aux vidéo-clips de ses artistes, qui ont contribué à le faire connaître, comme Come to Daddy ou Windowlicker d'Aphex Twin, réalisés par Chris Cunningham, le travail de Daniel Levi sur le clip de Freak de LFO ou les essais de Jarvis Cocker pour des clips de Nightmares on Wax.

En France, Warp Records est aujourd'hui distribué par Discograph.

Other Languages
català: Warp Records
Deutsch: Warp Records
español: Warp Records
italiano: Warp Records
한국어: 워프 레코즈
Nederlands: Warp Records
polski: Warp Records
português: Warp Records
русский: Warp Records
svenska: Warp Records