Vladimir Vyssotski

Page d'aide sur les redirections « Vyssotski » redirige ici. Pour les autres significations, voir Vyssotski (homonymie).
Vladimir Vyssotski
Vladimir Vysotsky.jpg

Vladimir Vyssotski

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Période d'activité
Nom dans la langue maternelle
Владимир Семёнович ВысоцкийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoints
Isa Vyssotskaïa (d) (à partir de )
Liudmyla Abramova (d) (de à )
Marina Vlady (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Arkadi Vyssotski (d)
Nikita Vyssotski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Guitare à sept cordes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Chanson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Discographie
Discographie de Vladimir Vysotsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Vladimir Vyssotski

signature

Timbre de la Russie, Vladimir Vyssotski, 1999, 2 rub. (Michel 761, Scott 6547)

Vladimir Semionovitch Vyssotski (en russe : Владимир Семёнович Высоцкий)[1], né le et mort le (à 42 ans), est auteur-compositeur-interprète et un acteur de théâtre et de cinéma soviétique russophone.

Biographie

Vladimir Vyssotski est né à Moscou d'un père officier supérieur, d'ascendance paternelle juive biélorusse et de lignée maternelle juive ukrainienne ; et d'une mère russe, interprète d'allemand. En décembre 1946, ses parents divorcèrent. Au terme d'une enfance en RDA, il rejoint Moscou, tente des études d'ingénieur en 1955 et commence une carrière d'acteur en 1959, sa seule carrière officielle au début des années 1960, rejoignant le théâtre de la Taganka en 1964.

Parallèlement, il commence à composer des poèmes et des chansons, partiellement politiques, mais généralement simplement « humains ». Au départ, ces chansons n'étaient pas destinées à un large public, et leur succès fut fortuit. Lors d'une soirée entre artistes, un ami se décide à l'enregistrer. La cassette circule, est copiée, et ce n'est qu'à partir de là qu'il commence sa carrière de chanteur. S'il est reconnu par les autorités soviétiques comme acteur, ses chansons ne seront jamais autorisées (car ne correspondant pas à la politique artistique communiste) et, par conséquent à quelques exceptions près, jamais enregistrées en URSS. Le succès fut immédiat et l'interdiction officielle ne fit qu'accroître l'intérêt. Mais ce qui attirait le plus le public russe est que Vyssotski osait exprimer la vie de ses concitoyens. Malgré les interdictions, circulaient de nombreuses copies illégales de ses chansons, y compris au sein des élites soviétiques, partagés entre rejet et fascination pour ses œuvres parodiques. Quant aux annulations répétées de ses concerts par les autorités, prétextant une hypothétique maladie du chanteur, celui-ci venait les annoncer publiquement sur scène. Malgré tout, des concerts clandestins furent organisés régulièrement. En 1980, le label gouvernemental Melodiya fit paraître Песни (Chansons), un 33 tours à la production soignée avec l'ensemble philharmonique du label [Melodiya Stereo C60-14761.2].

Vladimir Vyssotski tourne dans une trentaine de longs métrages pour le cinéma et télévision. Il a particulièrement marqué les spectateurs avec son rôle de Gleb Jiglov dans le film culte Il ne faut jamais changer le lieu d'un rendez-vous (1979) de Stanislav Govoroukhine adapté du roman de Gueorgui et Arkadi Vaïner. C'est d'ailleurs l'un des rares films où l'acteur n'interprète pas de chansons. Avec Edouard Volodarski Vyssotski a coécrit Les Vacances à Vienne (Венские каникулы), l'histoire de quatre militaires soviétiques capturés par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale qui s'évadent la veille de la capitulation du Troisième Reich et vivent toute sorte d'aventures sur l'ancien territoire ennemi. Les auteurs espéraient en tirer un film où Vyssotski pourrait interpréter l'un des héros, mais encore une fois la censure soviétique ne l'a pas approuvé. En juin 2017, l'agence de presse RIA Novosti a annoncé que le réalisateur russe Fiodor Bondartchouk projetait le tournage des Vacances à Vienne[2].

Other Languages
azərbaycanca: Vladimir Vısotski
žemaitėška: Vladimėrs Vīsuockis
беларуская (тарашкевіца)‎: Уладзімер Высоцкі
estremeñu: Vladímir Vysotski
Fiji Hindi: Vladimir Vysotsky
hornjoserbsce: Wladimir Wysockij
Bahasa Indonesia: Vladimir Vysotsky
македонски: Владимир Висоцки
Bahasa Melayu: Vladimir Vysotsky
Nederlands: Vladimir Vysotski
norsk nynorsk: Vladimir Vysotskij
Piemontèis: Vladimir Vysockij
português: Vladimir Vysotsky
srpskohrvatski / српскохрватски: Vladimir Visocki
Simple English: Vladimir Vysotsky
српски / srpski: Владимир Висоцки
татарча/tatarça: Владимир Высоцкий
oʻzbekcha/ўзбекча: Vladimir Visotskiy
vepsän kel’: Visockii Vladimir
粵語: 維索斯基