Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie

VRT
Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie
logo de Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie
illustration de Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie

Création (87 ans)
Dates clés 18 juin 1930 : Création du N.I.R.

1960 : Création de la B.R.T.
1991 : Création de la B.R.T.N.
1998 : Création de la VRT

Fondateurs Paul-Henri Spaak : fondateur du N.I.R.
Forme juridique Entreprise publique autonome à caractère culturel
Siège social Bruxelles
Drapeau de Belgique  Belgique
Direction Sandra De Preter
Actionnaires Communauté flamande de Belgique
Activité Audiovisuel
Produits Chaînes de télévision et de radio
Filiales Vlaamse Audiovisuele Regie, VRT Lease
Site web www.vrt.be

Chiffre d’affaires 465 millions d’euros

La Vlaamse Radio- en Televisieomroeporganisatie (« Organisme de la radiodiffusion flamande » en néerlandais) ou VRT est une entreprise publique autonome à caractère culturel chargée du service public de la radio et de la télévision de langue néerlandaise pour la Communauté flamande de Belgique ( Flandre et Bruxelles). Elle dispose de trois offres : une offre radio, une offre TV et une offre Internet.

Ses équivalents sont la RTBF pour la Communauté française de Belgique et la Belgischer Rundfunk pour la Communauté germanophone de Belgique.

La VRT est membre de l' Union européenne de radio-télévision.

Histoire

La loi du 18 juin 1930 créé le Nationaal Instituut voor de Radio-Omroep ou N.I.R. (Institut National de Radiodiffusion, INR en français) qui se voit attribuer l’usage exclusif des trois longueurs d’ondes accordées à la Belgique, dont deux pour les émissions françaises et flamandes. Elle s'installe à la Maison de la Radio, à Ixelles, avec son propre orchestre aussi. Le , face à l’invasion allemande, l'INR interrompt ses activités après avoir démonté ou détruit tous ses émetteurs afin d’éviter leur utilisation par l’ennemi. Le , l'INR, par arrêté du régent équivalant à un arrêté royal, retrouve son mandat de service de radiodiffusion public. Le marque les débuts de la télévision en Belgique avec diffusion d’émissions régulières dès le 31 octobre.

En 1960, la loi Harmel remplace le Nationaal Instituut voor Radio Omroep par la Belgische Radio en Televisieomroep (BRT). Ce nouvel établissement comprend un institut d'émissions en néerlandais ( Belgische Radio en Televisie, Nederlandstalige uitzendingen ou BRT), un institut d'émissions en français ( Radiodiffusion-Télévision belge, émissions françaises ou RTB) et un institut des services communs. Ses statuts lui assurent une totale autonomie culturelle, la garantie de la liberté d’information et l’indépendance vis-à-vis du gouvernement. L'équivalent francophone de la B.R.T. est la R.T.B. (Radio-Télévision Belge).

À la suite de la transformation de la RTB en RTBF en 1977, la Communauté flamande de Belgique, chargée de la radio-télédiffusion flamande depuis l’introduction du fédéralisme en Belgique dans les années 1970, transforme la BRT en Belgische Radio- en Televisieomroep Nederlandstalige Uitzendingen (BRTN) le .

Lorsque la BRTN change de statut en 1998, elle est rebaptisée Vlaamse Radio- en Televisieomroep (VRT), abandonnant le 'B' qui faisait référence à la Belgique. Cette réorganisation transforme le diffuseur public en un service puissant et dynamique qui domine le marché. Une grande partie de son succès est lié à l’usage de production extérieures comme Woestijnvis créateur de formats à succès comme De Mol.