Ventilation mécanique (médecine)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ventilation mécanique et VM.
Ventilation mécanique
SynonymesVentilation artificielle
OrganePoumons
Voie d'abordVoies respiratoires
IndicationsSuppléer à une ventilation spontanée devenue insuffisante ou en prévention d'un effondrement imminent des fonctions vitales.
CIM-9-CM Volume 3« 96.7 »
MeSH« D012121 »

La ventilation mécanique (VM) est un terme médical pour la ventilation artificielle (en opposition à la ventilation spontanée) qui consiste à suppléer ou assister la respiration spontanée à l'aide d'une machine appelée « ventilateur ». Elle se pratique le plus souvent dans un contexte de soins critiques (médecine d'urgence ou réanimation) et d'anesthésie mais peut aussi être dispensée à domicile chez des patients porteurs d'une insuffisance respiratoire chronique. La VM est qualifiée d’« invasive » si elle se fait par une interface pénétrant dans les voies aériennes par la bouche (sonde d'intubation endotrachéale) ou par la peau (tube de trachéotomie). La « ventilation non invasive » (VNI) implique quant à elle un masque étanche (facial ou nasal).

Il existe deux principaux types de ventilation mécanique : la ventilation à pression positive, où de l'air (ou un melange de gaz) est « poussé » dans la trachée, et la ventilation à pression negative où l'air est « aspiré » par les poumons. Si le second type a constitué les débuts de la VM et reste toujours, quoique rarement, utilisé aujourd'hui, la grande majorité des ventilateurs sont en pression positive. Il existe de nombreux modes ventilatoires, dont la nomenclature et les caractéristiques évoluent rapidement à mesure que la technologie médicale continue à se développer, tendant même ces dernières années vers des algorithmes automatisés (plutôt que pré-réglés) qui s'adaptent en continu à l'effort ventilatoire du patient.