Ve dynastie égyptienne

La Ve dynastie couvre, en Égypte, une période estimée des années -2500 à -2300[1].

Cette dynastie va abandonner les pyramides monumentales pour des constructions de dimensions plus modestes, car le pays n'a plus besoin de grands projets unificateurs à la gloire du « Roi-Dieu ». Le pays jouit manifestement d'une période de paix et de richesse tant économique qu'artistique.

Sous la Ve dynastie, un nouvel emplacement pour la nécropole royale est choisi à Abousir, au nord de Saqqarah. Cinq pharaons, parmi les neuf que comptait la dynastie, s'y font édifier leur sépulture ainsi que celles de leurs reines.

Les sources contemporaines attestent que cinq pharaons de la dynastie édifient des temples solaires. Deux ont été retrouvés. Celui d'Ouserkaf en Abousir et celui de Niouserrê un peu plus au nord en Abou Ghorab.

Ces temples dédiés au dieu sont les sanctuaires solaires les mieux conservés de l'Ancien Empire.

Le mieux connu des souverains de la Ve dynastie est Ounas, en raison des textes des pyramides que Gaston Maspero a découverts dans sa pyramide de Saqqarah. Ils constituent un ensemble de formules magiques destinées à assurer la survie du roi dans l'au-delà et sont pour la première fois inscrits sur les murs du tombeau du roi. À sa suite chacun des souverains de la VIe dynastie les fera figurer dans sa propre pyramide puis les reines s'approprieront ces textes sacrés pour leur propre tombe.

Other Languages
čeština: 5. dynastie
magyar: V. dinasztia
Bahasa Indonesia: Dinasti kelima Mesir
polski: V dynastia
русский: V династия
srpskohrvatski / српскохрватски: Peta dinastija Egipta