Unité 731

Unité 731
Image illustrative de l'article Unité 731

Création 1932
Siège District de Pingfang
Pays Mandchoukouo
Coordonnées 45° 36′ 00″ nord, 126° 38′ 00″ est
Rattachement Armée impériale japonaise
Directeur Shirō Ishii
Disciplines unité militaire de recherche bactériologique

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Unité 731

L'Unité 731 (731 部隊, Nana-san-ichi butai ?), créée entre 1932 et 1933 par mandat impérial, était une unité militaire de recherche bactériologique de l' Armée impériale japonaise. Officiellement, cette unité, dirigée par Shirō Ishii, se consacrait « à la prévention des épidémies et la purification de l'eau », mais, en réalité, elle effectuait des expérimentations sur des cobayes humains comme des vivisections sans anesthésie ou des recherches sur diverses maladies comme la peste, le typhus et le choléra en vue de les utiliser comme armes bactériologiques [1]. Les expérimentations bactériologiques pratiquées au Mandchoukouo, notamment par largage aérien, ont fait entre 300 000 et 480 000 victimes [2]. L'Unité 731 est aujourd'hui reconnue responsable de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. L'État japonais ne reconnaît son existence que depuis 2002 [2].

Un projet secret d'armement bactériologique

Implantée en 1936 à Pingfang, localité proche de la ville de Harbin au Mandchoukouo (actuelle province du Heilongjiang en République populaire de Chine), cette unité prit le relais de l'unité Tōgō (東郷部隊, Tōgō butai ?), construite en 1932 à Beiyinhe dans la municipalité de Wuchang.

Elle procédait à des expériences sur des prisonniers, dont des femmes et des enfants, en majorité coréens, chinois et russes fournis en grande majorité par la Kenpeitai, la police militaire. Avec l' expansion de l'Empire, d'autres unités furent notamment ajoutées dans des villes conquises comme Nankin (unité 1644), Pékin (unité 1855), Qiqihar (unité 516), Xinjing, Canton (unité 8604) et Singapour (unité 9420).

Les activités de l'unité étaient connues au plus haut niveau du gouvernement, et des films sur les expérimentations ou les convois de prisonniers ont entre autres été montrés à Hideki Tōjō et au prince Takahito Mikasa, le plus jeune frère de Hirohito, qui y fait référence dans son journal personnel. Le prince Tsuneyoshi Takeda, cousin de l'empereur, a également visité les installations en qualité d'officier de l' armée du Guandong.

Des armes bactériologiques produites par cette unité ont entre autres été utilisées sur ordre de Hirohito contre les Soviétiques en 1939 et contre les Chinois de 1940 à 1945. Ces ordres étaient transmis par l'intermédiaire du chef d'état-major de l'Armée, en l'occurrence le prince Kotohito Kan'in ou les généraux Hajime Sugiyama et Yoshijirō Umezu.

Parmi les projets figure l'   (en). Finalisé le 26 mars 1945, il prévoit le lâchage sur la région de San Diego en Californie du Sud d'insectes porteurs de virus pathogènes tel la peste depuis quinze Aichi M6A embarqués sur cinq sous-marins classe I-400 le 22 septembre 1945 [3], [4], [5], [6].

Other Languages
العربية: الوحدة 731
azərbaycanca: 731-ci dəstə
беларуская: Атрад 731
български: Отряд 731
català: Unitat 731
čeština: Jednotka 731
Deutsch: Einheit 731
Ελληνικά: Μονάδα 731
English: Unit 731
español: Escuadrón 731
فارسی: واحد ۷۳۱
ગુજરાતી: યુનિટ ૭૩૧
עברית: יחידה 731
Bahasa Indonesia: Unit 731
italiano: Unità 731
日本語: 731部隊
Basa Jawa: Unit 731
한국어: 731부대
latviešu: 731. vienība
монгол: 731-р анги
Nederlands: Eenheid 731
português: Unidade 731
română: Unitatea 731
русский: Отряд 731
Scots: Unit 731
slovenčina: Jednotka 731
српски / srpski: Јединица 731
svenska: Enhet 731
Türkçe: 731. Birim
українська: Загін 731
Tiếng Việt: Đơn vị 731
中文: 731部队