Union démocratique du centre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir UDC.

Union démocratique du centre
(de) Schweizerische Volkspartei
(it) Unione democratica di centro
(rm) Partida Populara Svizra
Image illustrative de l’article Union démocratique du centre
Logotype officiel.
Présentation
PrésidentAlbert Rösti
Fondation
Fusion deParti des paysans, artisans et indépendants et Parti démocratique suisse
Siège18, Brückfeldstrasse
CH-3001 Berne
Organisation de jeunesseJeunesse UDC
Organisation LGBTUDC Gay[1]
Slogan« Qualité suisse, le parti de la classe moyenne »
PositionnementDroite[2] à extrême droite[3],[4],[5],[6]
IdéologieNationalisme[7]
National-conservatisme[2]
Libéralisme économique[2],[8]
Populisme de droite[9],[10]
Agrarisme[11],[12]
Euroscepticisme[13]
Opposition à l'immigration[14]
Isolationnisme[15]
Affiliation européenneaucune
Affiliation internationaleaucune
Adhérents90 000 (2015)[16]
Couleursvert
Site web udc.ch
Présidents de groupe
Conseillers fédérauxUeli Maurer
Guy Parmelin
Représentation
Conseillers nationaux[17]
64 / 200
Conseillers aux États[18]
5 / 46
Législatifs cantonaux[19]
589 / 2 609
Exécutifs cantonaux[20]
23 / 154
Législatifs communaux
824 / 5 403
Exécutifs communaux[21]
151 / 1 146

L'Union démocratique du centre (en italien : Unione Democratica di Centro, UDC, en allemand : Schweizerische Volkspartei, SVP et en romanche : Partida Populara Svizra, PPS[22]) est un parti politique suisse conservateur et nationaliste, classé de la droite à l'extrême droite.

Il se positionne comme le plus à droite de tous les partis représentés au gouvernement. Il est le parti le plus représenté au Conseil national, avec près du tiers des sièges, et dispose également de six conseillers aux États sur quarante-six. Il possède un conseiller fédéral de 1971 à 2003 puis deux élus jusqu'en 2008, lorsque Eveline Widmer-Schlumpf[Note 1] et Samuel Schmid[Note 2] sont exclus dans le premier cas ou fassent sécession dans le second cas. Le , Ueli Maurer est élu pour remplacer Samuel Schmid, donnant ainsi à l'UDC à nouveau un siège au Conseil fédéral. Le , le Vaudois Guy Parmelin est élu à la place de la PBD Eveline Widmer-Schlumpf et entre en fonction le . L'UDC occupe dès lors deux sièges au Gouvernement.

Le parti est présidé par Albert Rösti, qui succède maintenant à Toni Brunner qui a annoncé sa démission le .

Courant 2008, l'aile modérée de plusieurs sections cantonales de l'UDC ont lancé un processus de scission vis-à-vis du parti suisse, les sections grisonne et bernoise ayant franchi le pas en en vue de fonder le Parti bourgeois-démocratique (PBD) ou Bürgerlich-Demokratische Partei Schweiz.

Other Languages