Types libidinaux

L'amour est caractérisé, dans la vision psychanalytique freudienne, par la privation.

Le sujet perd, en aimant, une partie de son narcissisme. Il perd une partie de sa personnalité au profit de l'aimé, qui est « élevé » comme un Idéal sexuel ou comme un Idéal du Moi, déjà constitué.

L'investissement d'objet dépend de la constitution de l'altérité, en son mode. Sigmund Freud présenta ce principe sous le terme de : « l'Amour de transfert ».

Un amour qui oscille entre amour et haine. Le sacrifice de l'objet, seul, peut permettre la prise de conscience de l'amour naissant plus particulièrement de l'absence, que de la présence.

Other Languages