Turkestan

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turkestan (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Turkménistan.
Localisation approximative du Turkestan vers le IVe au e siècle.

Le Turkestan [1], [2] ( turc : Türkistan, littéralement le « Pays des Turcs ») est une région d' Asie centrale [1], [2], [3] située entre la mer Caspienne, à l'ouest, et le désert de Gobi, à l'est [3]. Le Pamir et les monts Tian la divisent en Turkestan occidental [4], à l'ouest, et Turkestan oriental [5], à l'est [3]. Sa partie occidentale, correspondant à l'ancien Turkestan russe [1], couvre le sud du Kazakhstan, le Kirghizistan, l' Ouzbékistan et le Turkménistan [1], [3]. Sa partie orientale, correspondant à l'ancien Turkestan chinois [1], couvre le Xinjiang [1], [3]. Un Turkestan afghan est attesté [6].

C'était le nom donné, à la fin du XIXe siècle, pendant l'apogée des Empires coloniaux, par les grands Empires européens, à une région d' Asie centrale délimitée actuellement, au nord par les steppes du Kazakhstan et le massif de l' Altaï, à l'est par la Mongolie et la Chine, au sud par l' Inde, le Pakistan, l' Afghanistan et l' Iran, enfin à l'ouest par la mer Caspienne. Il tient son nom de l'apparition et l'organisation des premières civilisations turques dans cette région. L' Empire Perse a contrôlé cette zone d'abord jusqu'au IIe siècle avant notre ère sous le règne de Hystaspes (père de Darius Ier)  (en) ou de Darius Darius Ier lui-même puis, avec la migration turque  (en) et l'expansion de ce territoire voit son apogée vers le IVe au VIe siècle, avec l' Empire Hephthalite maintenu par les Huns blancs.

Des légendes mongoles, comme le Ergenekon (retranscrite au XIVe siècle), par le Jami al-tawarikh perse mongol, ou encore les inscriptions de l'Orkhon, en Mongolie, racontent que les peuples turcs viennent de l' Altaï et se sont déplacés vers l'Ouest.

Le Turkestan était constitué d'un grand nombre des étapes de la route de la soie.

Histoire

Andronovo

cartographie des cultures :
* Andronovo (orange)
* Afanasievo (vert à l'Est)
* BMAC (vert au Sud)
* Sintashta-Petrovka (rouge)
Article détaillé : Culture d'Andronovo.

Au IIe millénaire IIe millénaire av. J.-C. apparaît dans la région la culture d'Andronovo elle disparait aux alentours du IXe siècle av. J.-C.. Certains des peuples de cette culture étaient sédentaires et agriculteurs, et se sont convertis au nomadisme.

Karassouk

Article détaillé : Culture de Karassouk.

Les traces qui nous restent aujourd'hui, font penser qu'entre -1500 à 800, cette région est principalement dominée par la culture du Karassouk, située dans l' âge du bronze, s'étendant de la Mer d'Aral à l'ouest aux environs du fleuve Ienisseï à l'est.

Afanasievo

Article détaillé : Culture d'Afanasievo.

À l' âge du cuivre, la Culture d'Afanasievo semble avoir supplanté la culture Karassouk, installée en Sibérie méridionale, au nord du Bassin du Tarim.

Peuples perses

L'Ouest de l'Asie centrale en 100 av. J.-C.

Des environs du VIIe au IIIe siècle av. J.-C., les Scythes contrôlent la majorité de la zone et les Parthes une plus réduite.

L' Empire achéménide ( -556-330), premier des empires iraniens, sur l'ouest de la région s'étend, à son apogée, jusqu'à la Grèce et la Bulgarie en Europe et à l’Égypte en Afrique ; à l'est par des peuples tokhariens, dont les Yuezhi, qui avaient créé le premier empire connu de l' Asie centrale. [réf. nécessaire] Les Tadjiks actuels font partie des peuples iraniens qui peuplaient [Quand ?] la région. [réf. nécessaire]

Protectorat des Régions de l'Ouest

Entre le IIe siècle av. J.-C. et le VIIIe siècle, la dynastie Han et les dynasties suivantes contrôlent la région sous la forme d'un protectorat comprenant plusieurs royaumes.

Yuezhi

Migrations des Yuezhi du e siècle avant notre ère au er siècle de notre ère

Les Yuezhi (terme chinois : 月氏, Yuèzhī, « lignée de la lune ») sont repoussés par les Xiongnu au IIe siècle av. J.-C. depuis l'Est qui contrôleront alors le Turkestan oriental. Ils vont peupler ce que certains appellent le Turkestan occidental, l' Empire tibétain et ils combattent également les Chinois pour dominer la partie orientale de ce territoire. [réf. nécessaire]

Cette région durant cette période est souvent appelée Serinde par les historiens, il en est résulté l' art serindien, évolution de l' art gréco-bouddhique, ayant ensuite évolué à son tour en Chine.

Tiele

Article détaillé : Tiele.

Le Tiele est une confédération de neuf peuples turcs établis de 480 à 580, du Lac Balkhach aux environs de l' Altaï. Sa majeure partie recouvre une partie de l'actuel Sud-Est du Kazakhstan.

Huns blancs

Article détaillé : Shvetahûna.
Division des territoires en Asie vers 500

Les Huns blancs ( Shvetahûna), - ou Yeta en chinois -, après avoir conquis le Kachgar au début du IIe siècle av. J.-C.. qui vivaient au sud de la Dzoungarie vers 125, conquièrent l'ensemble de la région vers 450 après des batailles contre l'empereur sassanide Yazdgard II. Leur territoire, appelé Empire hephthalite par les Grecs, est maintenu de 408 à 670.

Conquêtes de la dynastie Tang

Conquêtes de Tang Taizong dans le Xiyu (territoires de l'Ouest) 640–648

Entre 640 et 648, l'empereur Tang Taizong de la dynastie Tang, conquiert les territoires de l'Ouest correspondant à l'actuel région autonome du Xinjiang en Chine.

En 820, ce qui est considéré aujourd'hui par certain comme le Turkestan, est divisé par : Empire khazar ( e sièclee siècle) au nord-ouest, les Karlouks au nord, le Khanat ouïghour (744 à 848, en grande partie sur les actuelles régions mongoles), au nord-est, l'Empire chinois de la dynastie Tang au sud-est et le Califat abbasside au sud-ouest.

Empire mongol

Articles détaillés : Empire mongol et Khanat de Djaghataï.

Au e siècle, sous l'impulsion de Gengis Khan, l'Empire mongol s'étend à la majeure partie de l'Asie et à une partie de l'Europe.

Le Khanat de Djaghataï est créé qui contrôle la région du 1220 à 1334.

Cela se termine par la division en deux de ce Khanat, avec la Transoxiane à l'ouest et le Mogholistan à l'est, couvrant le Bassin du Tarim.

Empire timouride

Article détaillé : Timourides.

L' Empire timouride ( 13691507) est créé par les descendants de Tamerlan, turco-mongols. Il couvre à son apogée Irak, Iran, Pakistan, Afghanistan et une grande partie de l'Ouest du Turkestan. Ils sont défait en 1507 par les Ouzbeks de la dynastie des Chaybanides ( 14291598), Mongols descendants de Gengis Khan.

Khanat dzoungar

Article détaillé : Khanat dzoungar.

Le Khanat dzoungar sur le territoire de la Dzoungarie au nord-est, commence au e siècle et se termine avec l'invasion par les troupes de la Dynastie Qing, qui atteignent Ili en 1755.

Les Dzoungar prennent Lhassa et le Tibet aux Qoshots vers 1705, puis attaquent les Khalkhas en Mongolie intérieure. Ces derniers se rangent alors du côté de l'empereur mandchou. Ils reprennent uns à uns les territoires accaparés par les Dzoungars. Lhassa repasse dans le pouvoir des Qing en 1720, qui y replace son Dalaï lama et avance progressivement vers l'ouest.

Turkestan chinois

En 1755, la bataille d' Ili se déroulant à Goulja (actuel Yining) est décisive, les Dzoungars fuient vers le Kazakhstan, les chefs sont capturés et amenés à Pékin. L'Empereur décide tout de même de leur offrir des maisons de prince.

Les Britanniques, conduits par Francis Younghusband font différentes incursions au Turkestan chinois dans la seconde moitié du e siècle. En 1874, un traité commercial anglo-kashgar est signé [7].

La dynastie Qing gardera le contrôle de toute la région jusqu'à sa chute en 1911, et la fondation en 1912 de la République de Chine.

Le Khanat Kumul (1696 — 1930) est un khanat vassal de la dynastie Qing, puis de la République de Chine (1912-1949), jusqu'à sa dissolution en 1930, et correspondant à peu près à l'actuelle Hami.

Turkestan russe

Le Turkestan russe est la partie ouest de la région, contrôlée du règne d' Alexandre II de Russie, jusqu'au 30 avril 1918.

Khanat de Khiva

En 1873, le Traité de paix de Guendeman, signé par l' Empire russe, représenté par Constantin von Kaufmann et le Khanat de Khiva représenté par Saïd Mohammed Rahim II, accorde le protectorat de l'empire sur le khanat.

Géographie moderne

On a traditionnellement [Quand ?] divisé le Turkestan en deux zones :

Other Languages
aragonés: Turquestén
العربية: تركستان
azərbaycanca: Türküstan
تۆرکجه: تورکیستان
беларуская: Туркестан (рэгіён)
български: Туркестан
brezhoneg: Turkestan
català: Turquestan
čeština: Turkestán
Cymraeg: Tyrcestan
dansk: Turkestan
Deutsch: Turkestan
English: Turkestan
Esperanto: Turkestano
español: Turquestán
eesti: Turkestan
euskara: Turkestan
فارسی: ترکستان
suomi: Turkestan
עברית: טורקסטן
hrvatski: Turkestan
Հայերեն: Թուրքեստան
Bahasa Indonesia: Turkestan
italiano: Turkestan
한국어: 튀르케스탄
lietuvių: Turkestanas
latviešu: Turkestāna
Bahasa Melayu: Turkestan
မြန်မာဘာသာ: တာကီစတန်
Nederlands: Turkestan
norsk: Turkestan
ਪੰਜਾਬੀ: ਤੁਰਕਿਸਤਾਨ
پنجابی: ترکستان
português: Turquestão
română: Turkistan
русский: Туркестан
Scots: Turkestan
srpskohrvatski / српскохрватски: Turkestan
Simple English: Turkestan
slovenčina: Turkestan
slovenščina: Turkestan
српски / srpski: Туркестан
svenska: Turkestan
тоҷикӣ: Туркистон
Türkçe: Türkistan
українська: Туркестан
اردو: ترکستان
oʻzbekcha/ўзбекча: Turkiston
Tiếng Việt: Turkestan
中文: 突厥斯坦