Tunnel de base du Lötschberg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lötschberg.
Tunnel de base du Lötschberg
Image illustrative de l'article Tunnel de base du Lötschberg
Portail sud du tunnel ( Rarogne)

Type Tunnel ferroviaire
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse  Suisse
Traversée Massif du Lötschberg
Coordonnées 46° 34′ 46″ nord, 7° 38′ 57″ est
Exploitation
Exploitant BLS SA
Caractéristiques techniques
Longueur du tunnel 34,6 km
Nombre de tubes 2
Nombre de voies par tube 1
Construction
Début des travaux 1994
Fin des travaux 2005
Ouverture à la circulation 2007

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Tunnel de base du Lötschberg

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Tunnel de base du Lötschberg

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Tunnel de base du Lötschberg

Le tunnel de base du Lötschberg est un tunnel ferroviaire qui relie Frutigen ( canton de Berne) et Rarogne ( canton du Valais) en Suisse. Il fait partie du projet ferroviaire suisse des nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes (NLFA).

Inauguré le , sa longueur est de 34,6 km et il comporte deux tubes. Par manque de moyens financiers, seuls 16 km du 2e tube du tunnel sont pour le moment entièrement équipés.

Il permet de gagner jusqu'à une heure pour traverser les Alpes et se rendre en Italie: le trajet Bâle- Milan ne dure plus que quatre heures [1].

Le trafic marchandise en direction de l'Italie est handicapé par la forte déclivité du parcours italien après le tunnel du Simplon et l'absence de modernisation de ce tronçon. En revanche il a l'avantage de passer par Novare, moins encombré que Milan.

Le projet NLFA est le fruit de longues tractations avec l' Union européenne concernant le transit à travers les Alpes suisses des poids-lourds européens. L'accord principal prévoit l'élévation de la limite des poids-lourds de 28 à 40 tonnes, en contrepartie, la Suisse peut pour ne pas recevoir une vague de camions, augmenter la redevance poids-lourds liées aux prestations. La taxe est arrivée à son niveau maximal à l'ouverture du tunnel de base du Lötschberg, soit à 325 CHF (ou environ 300 ) pour un voyage Bâle–Chiasso d'à peu près 300 km [2].

Chronologie

La chronologie est la suivante :

  • 1994 : début des travaux ;
  •  : percement ;
  •  : pose des derniers rails dans le tunnel ;
  •  : un train établit un nouveau record de vitesse en Suisse soit 280 km/h dans le tunnel ;
  •  : inauguration officielle ; exploitation commerciale réduite, avec uniquement des trains de marchandises, phase de test [1] ;
  •  : premières circulations de trains de passagers : le NEAT-Express [3] ;
  •  : mise en service de la première étape du projet (tube « est » intégral et premier tiers du tube « ouest ») lors du changement d'horaire annuel des CFF [4].
Other Languages