Trip hop

Le trip hop est un genre musical ayant émergé au début des années 1990, dans la région de Bristol. Dérivé de la « post »- acid house [3], le terme est utilisé par la presse spécialisée britannique et les médias pour décrire une variante plus expérimentale du breakbeat inspirée de la soul, du funk et du jazz [3]. Le genre est décrit comme un « choix européen alternatif de la seconde moitié des années '90s », et comme « une façon de mélanger hip-hop et electronica jusqu'à ce que les deux genres soient méconnaissables [4]. »

Le trip hop mélange divers styles et possède de nombreux points communs avec d'autres genres ; il possède des qualités similaires à celles de la musique ambient [3] et ses breakdowns orientés breakbeat partagent les caractéristiques du hip-hop [3]. Il contient également des éléments de RnB, de dub, de house, et de musique électronique dance. Le trip hop est de nature très expérimentale [3].

Histoire

Origines

Le trip hop émerge aux alentours et dans la ville britannique de Bristol [5] à une période durant laquelle la dance, la house et le hip-hop américains, commencent à se populariser. Selon le Merriam-Webster's Dictionary, le terme de « trip-hop » est inventé en 1989 [6], bien qu'il soit utilisé pour la première fois en juin 1994 ; Andy Pemberton, un critique chez Mixmag, l'utilise pour décrire Mo Wax Records Artist (U.K) R.P.M et le single In/Flux de DJ Shadow [7].

L'une des premières influences du genre vient du soundsystem Tackhead de Gary Clail. Clail travaillait auparavant avec l'ancien chanteur de The Pop Group Mark Stewart. Ce dernier fait des expériences musicales dans son groupe Mark Stewart & the Maffia composé des musiciens originaires de New York Skip McDonald, Doug Wimbish, et Keith LeBlanc, autrefois membres d'un groupe de house au label Sugarhill Records [8]. Produite par Adrian Sherwood, la musique mêle hip-hop et rock expérimental et dub, menant ainsi à la publication de ce que deviendra le trip-hop.

Post-trip hop

Björk incorpore souvent du trip hop dans ses chansons [9], [10], [11].

Après le succès initial du trip-hop au milieu des années 1990, une nouvelle génération de musiciens trip hop émerge. Ces musiciens et groupes « post-trip hop » notables incluent Bowery Electric, Esthero, Morcheeba, Hooverphonic, Sneaker Pimps, Anomie Belle [12], Alpha, Jaianto, Mudville, Cibo Matto et Lamb. Ces groupes et musiciens incorporent du trip hop dans d'autres genres, incluant ambient, soul, IDM, musique industrielle, dubstep, breakbeat, drum and bass, acid jazz et new age. Un article publié en 2002 du journal The Independant utilise pour la première fois le terme de « post-trip hop » pour décrire le groupe Second Person.

Le trip hop a également inspiré des musiciens et groupes d'autres genres, comme Gorillaz, Emancipator, Nine Inch Nails, Travis, Queens of the Stone Age, Allflaws, How to Destroy Angels [13], Beth Orton, The Flaming Lips, Bitter:Sweet, Beck, Deftones [14], et Björk. De nombreuses chansons publiées dans l'album Impossible Princess (1997) de Kylie Minogue s'inspirent également du trip hop [15]. De nombreux artistes et groupes, comme Janet Jackson [16], Kylie Minogue [17], Madonna [18], [19], Björk [20], [21], [22], et Radiohead [23] se sont également inspirés du genre. Le trip hop développe quelques sous-genres musicaux comme l' illbient, (un genre dérivé mêlant trip hop, ambient et hip-hop industriel).

Années 2000

Le trip hop continue à inspirer des artistes notables dans les années 2000. Le groupe de rock Antimatter reprend des éléments de trip hop dans leur deux premiers albums. RJD2 commence sa carrière comme DJ, mais fait paraître ensuite dès 2001 des albums au label Def Jux. L'album de Zero 7 Simple Things, et en particulier le single Destiny, est très bien accueilli par les auditeurs de la scène underground [24]. En 2006, Gotye lance son premier album Like Drawing Blood. Les chansons de l'album présentent des caisses down-tempo hip-hop et une basse orientée dub également incluse dans le trip hop [25]. Les groupes de hip-hop Zion I et les Dub Pistols sont également très inspirés par le trip hop [26], [27].

Producteurs

La plupart des producteurs ne sont pas explicitement catégorisés trip hop mais s'en inspirent malgré tout dans les années 2000. Daniel Nakamura, alias Dan the Automator, fait paraître deux albums largement inspirés par le trip hop. L'album Deltron 3030 (en 2000) [28] est album-concept parlant d'un rappeur, joué par Del Tha Funkee Homosapien, venu du futur. 2001 voit la sortie de Music to Make Love to Your Old Lady By du groupe Lovage [29], avec Mike Patton, Prince Paul, Maseo, Damon Albarn, et Afrika Bambaataa. L'album de Fatboy Slim Halfway Between the Gutter and The Stars [30] est un succès commercial.

Années 2010

Quelques albums notables du genre incluent Heligoland de Massive Attack [31] et A Bright Cold Day de Dutch en 2010 [32]. How to Destroy Angels fait paraître son EP homonyme en 2010, et un album Welcome Oblivion en 2013. The Less You Know, The Better de DJ Shadow est commercialisé en 2011 [33].

Lana Del Rey fait paraitre son second album, Born to Die en 2012, qui contient quelques ballades trip hop [34] ayant atteint les classements de nombreux pays dont l' Australie, l' Allemagne, la France, et le Royaume-Uni ; et dénombre 3,4 millions d'exemplaires vendus à l'international en 2013 selon l' International Federation of the Phonographic Industry [35].

Other Languages
беларуская (тарашкевіца)‎: Трып-гоп
български: Трип-хоп
català: Trip hop
čeština: Trip hop
dansk: Trip hop
Deutsch: Trip-Hop
Ελληνικά: Τριπ χοπ
English: Trip hop
español: Trip hop
فارسی: تریپ هاپ
suomi: Trip hop
עברית: טריפ הופ
hrvatski: Trip hop
íslenska: Trip hop
italiano: Trip hop
ქართული: ტრიპ-ჰოპი
한국어: 트립합
Lëtzebuergesch: Trip-Hop
lumbaart: Trip hop
lietuvių: Trip-hop
latviešu: Triphops
Nederlands: Triphop
norsk bokmål: Trip hop
polski: Trip hop
português: Trip hop
русский: Трип-хоп
sicilianu: Trip Hop
Scots: Trip hop
Simple English: Trip hop
slovenčina: Trip-hop
slovenščina: Trip hop
српски / srpski: Трип хоп
svenska: Triphop
Türkçe: Trip hop
українська: Тріп-хоп
中文: 神遊舞曲