Transport en Chine

Une grande partie des systèmes de transport en Chine ( chinois simplifié : 中国交通)a été construite depuis la création de la République populaire en 1949 et surtout depuis le début des années 1980. Le rail, qui est le principal mode de transport du pays, avant 1950, il n'y avait que 21 800 km de lignes ferroviaires. En 2009, le réseau de chemin de fer a depuis été étendu à 86 000 km. Le transport aérien a également connu une forte croissance depuis la fin des années 1990. À la même époque, le gouvernement a étendu le réseau autoroutier, pour qu'il fasse, en 2009, plus de 65 000 km. La Chine a ainsi le deuxième plus grand réseau autoroutier du monde, après les États-Unis.

Cependant, l'équipement du pays dans ces infrastructures varie énormément selon la région, avec d'importantes disparités locales, les régions les moins bien équipées sont ainsi l'ouest du pays, notamment le Tibet, de par ses reliefs, puis le Xinjiang, la Mongolie-Intérieure et le Yunnan. Les régions les plus desservies sont ainsi les régions urbaines de l'ouest, dans la région comprise entre les métropoles de Wuhan, Shanghai, Xi'an et Harbin.

En 2005, le trafic voyageur, en personnes-kilomètres parcourus, se répartit à 53 % dans le routier, en comprenant le transport par bus, à 34 % dans le ferroviaire et à 13 % dans l'aérien. Le fret, en tonnes-kilomètres, est réparti à 55 % dans le ferroviaire, à 24 % dans le routier, à 15 % dans de cabotage, à 5 % dans le fluvial et 1 % par oléoducs et gazoducs.

Transport ferroviaire

Le réseau de chemin de fer de Taïwan et de la Chine
Le réseau à grande vitesse Taïwan et de la Chine

Le rail est le principal mode de transport en Chine. Les chemins de fer chinois ont transporté, en 2003, 2,2 milliards de tonnes de fret et de 478,9 trillions de passagers-kilomètres. Seuls l' Inde avait plus de passagers-kilomètres et les États-Unis plus de tonnes-kilomètres. La Chine possède le second plus grand réseau de chemin de fer avec près de 86 000 km en 2009, alors qu'il n'était que de 67 524 km en 1999. Ce total comprenait plus de 72 000 km de voies normales (à 1 435 mm d' écartement) dont plus de 18 000 km électrifiés et plus de 23 000 km en double voie, soit près de 40 % du réseau. Le réseau comprend aussi plus 3 600 km de voie avec un autre écartement comme 1 000 mm ou 750 mm, pour les lignes industrielles, pour le Trans-Mandchourien, pour les voies larges russes, pour la ligne dite « du Tonkin » vers le Vietnam, etc.

En 2007, 6 000 km sont aménagés pour la grande vitesse ferroviaire. Le réseau ferré comprenait 15 456 locomotives tant électriques que diesel, avec près de 520 000 wagons pour le fret et 40 000 voitures pour le trafic passager.

À l'Ouest, seul le tronçon Lanzhou - Urumqi (au nord du désert du Taklamakan) est électrifié. La ligne ferroviaire Qing-Zang de 1 080 km a été construit pour désenclaver le Tibet. Elle part de Golmud pour arriver à Lhassa. Cette ligne a été achevée le . Elle est aussi la plus haute ligne du monde, en passant par le col des Tangula Shankou à 5 072 m d'altitude, alors que près de 960 km sur les 1 080 km se situent à une altitude supérieure à 4 000 m d'altitude. La ligne devrait être étendue de 254 km jusqu'à Shigatse en 2010.