Togo

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Togo (homonymie).

Le Togo, en forme longue la République togolaise, est un pays d’ Afrique de l'Ouest dont la population est estimée en 2017 à environ 7,6 millions d’habitants pour une densité de 133 hab/km².

Le Togo est l’un des plus petits États africains avec 56 785 km2, s’étirant sur environ 700 km du nord au sud avec une largeur n’excédant pas 100 km, limité au nord par le Burkina Faso, au sud par le golfe de Guinée, à l'est par le Bénin et à l'ouest par le Ghana. Cette faible superficie n’empêche pas le Togo d’être reconnu pour la grande diversité de ses paysages (une côte de sable fin bordée de cocotiers au sud, des collines, des vallées verdoyantes et des petites montagnes dans le centre du pays, des plaines arides et de grandes savanes plantées de baobabs au nord).

Le Togo fait partie de la CEDEAO.

Histoire

Article détaillé : Histoire du Togo.

Le Togo tire son nom de Togodo (ce qui signifie originellement ville « au-delà du fleuve » en langue éwé (gem-be) et non ville « au-delà de la rivière », erreur couramment commise) aujourd'hui Togoville, une ville coloniale germanique, première capitale du pays qui est située à l'est de la capitale Lomé.

Époque coloniale

Le Togo a souffert du commerce négrier que lui ont fait subir les liens commerciaux entre négriers occidentaux et rois tribaux à partir du e siècle avant que la colonisation n'y mette fin au e siècle. En 1884, le roi Mlapa III de Togoville signe un traité de protectorat avec l’ Allemagne (représentée par Gustav Nachtigal), qui dure jusqu’en 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale.

En 1914, lors de la Première Guerre mondiale, une opération conjointe franco-britannique entre en contact avec la force allemande. Une troupe de la force publique du Congo belge vient également en aide aux Français et Britanniques. Les Allemands capitulent dès août 1914 et sont expulsés. La colonie est alors occupée conjointement par la France et le Royaume-Uni qui se partagent le territoire, décision confirmée le 10 juillet 1919, et qui fait du Togoland un mandat de la Société des Nations (SDN). Les Français occupent la majeure partie du pays, qui devient le Togo français ou Togoland oriental, et qui équivaut au Togo actuel, tandis que les britanniques administrent la partie ouest du pays, le Togo britannique, aussi appelée British Togoland. Bien que les deux parties du Togoland originel devaient être administrées dans la perspective d'une réunification, les Français et Britanniques incorporent les mandats dans leur sphère coloniale respective. La partie française est rattachée à l' AOF, la partie britannique devient une province de la Côte d'Or

En 1946, le pays passe sous tutelle internationale de l’ ONU, toujours gérée par la France. Le Togo français est détaché de l'AOF. Il obtient sa propre représentation au Parlement français et devient la République autonome du Togo. En 1956, le Togo britannique opte, lors d'un référendum d'autodétermination, pour son intégration au Ghana, l'ancienne Côte d'Or. Ce rattachement est entériné par l'ONU en 1958 au prix de la division de certaines ethnies, voire de certaines familles.

L’indépendance

Le Togo acquiert son indépendance complète, le . Antérieurement, l’autonomie interne remontait au , avec l'institution de la République autonome du Togo [1].

Sylvanus Olympio devient président. Sous l’instigation du commandant français Georges Maitrier, chef de la gendarmerie nationale et conseiller du président dont le contrat de coopération arrive à terme, 626 vétérans togolais de l’armée française, dont une grande partie a combattu en Indochine et en Algérie, demandent à être intégrés dans les forces de sécurité togolaises qui comptent 300 membres. Sylvanus Olympio refuse. Ils le destituent dans un coup d’État, le , dans lequel Olympio trouve la mort [2]. Par ailleurs, avant son assassinat, Sylvanus Olympio avait un important projet, celui de retirer le Togo du Franc CFA.

Nicolas Grunitzky est porté au pouvoir. Quatre ans plus tard, à la suite d’un autre coup d’État, il fuit le pays. Il meurt le à Paris dans un accident de voiture.

Kléber Dadjo est président éphémère du Togo du 14 janvier au 14 avril 1967. Colonel, il est présenté comme le chef de la junte militaire qui prend le pouvoir le 13 janvier 1967 à Lomé. Il est déposé lui-même par le sergent Étienne Gnassingbé Eyadema, qui impose une dictature au Togo pour quatre décennies.

Other Languages
Acèh: Togo
адыгабзэ: Того
Afrikaans: Togo
Akan: Togo
Alemannisch: Togo
አማርኛ: ቶጎ
aragonés: Togo
العربية: توغو
مصرى: توجو
asturianu: Togo
azərbaycanca: Toqo
تۆرکجه: توقو
башҡортса: Того
žemaitėška: Togs
Bikol Central: Togo
беларуская: Тога
беларуская (тарашкевіца)‎: Тога
български: Того
भोजपुरी: टोगो
Bahasa Banjar: Togo
bamanankan: Togo
বাংলা: টোগো
བོད་ཡིག: ཊོ་གོ
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: টোগো
brezhoneg: Togo
bosanski: Togo
буряад: Того
català: Togo
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Togo
нохчийн: Того
Cebuano: Togo
کوردی: تۆگۆ
qırımtatarca: Togo
čeština: Togo
Чӑвашла: Того
Cymraeg: Togo
dansk: Togo
Deutsch: Togo
Zazaki: Togo
dolnoserbski: Togo
डोटेली: टोगो
ދިވެހިބަސް: ޓޯގޯ
eʋegbe: Togo
Ελληνικά: Τόγκο
English: Togo
Esperanto: Togolando
español: Togo
eesti: Togo
euskara: Togo
estremeñu: Togu
فارسی: توگو
Fulfulde: Togo
suomi: Togo
Võro: Togo
føroyskt: Togo
arpetan: Togô
Nordfriisk: Toogo
Frysk: Togo
Gaeilge: Tóga
Gagauz: Togo
Gàidhlig: Tògo
galego: Togo
ગુજરાતી: ટોગો
Gaelg: Yn Togo
Hausa: Togo
客家語/Hak-kâ-ngî: Togo
עברית: טוגו
हिन्दी: टोगो
Fiji Hindi: Togo
hrvatski: Togo
hornjoserbsce: Togo
Kreyòl ayisyen: Togo
magyar: Togo
Հայերեն: Տոգո
Bahasa Indonesia: Togo
Interlingue: Togo
Igbo: Togo
Ilokano: Togo
Ido: Togo
íslenska: Tógó
italiano: Togo
日本語: トーゴ
Patois: Tuogo
Basa Jawa: Togo
ქართული: ტოგო
Qaraqalpaqsha: Togo
Taqbaylit: Togo
Kabɩyɛ: Togo
Kongo: Togo
қазақша: Того
ಕನ್ನಡ: ಟೊಗೊ
한국어: 토고
Kurdî: Togo
kernowek: Togo
Latina: Togum
Ladino: Togo
Lëtzebuergesch: Togo
Luganda: Togo
Limburgs: Togo
Ligure: Tògo
lumbaart: Togo
lingála: Togo
lietuvių: Togas
latviešu: Togo
Malagasy: Togo
македонски: Того
മലയാളം: ടോഗോ
मराठी: टोगो
кырык мары: Того
Bahasa Melayu: Togo
Malti: Togo
မြန်မာဘာသာ: တိုဂိုနိုင်ငံ
مازِرونی: توگو
Dorerin Naoero: Togo
Nāhuatl: Togo
Plattdüütsch: Togo
Nedersaksies: Togo
नेपाली: टोगो
नेपाल भाषा: टोगो
Nederlands: Togo
norsk nynorsk: Togo
norsk: Togo
Novial: Togo
Sesotho sa Leboa: Togo
occitan: Tògo
Livvinkarjala: Togo
Oromoo: Toogoo
ଓଡ଼ିଆ: ଟୋଗୋ
Ирон: Того
ਪੰਜਾਬੀ: ਟੋਗੋ
Kapampangan: Togo
Papiamentu: Togo
पालि: टोगो
Norfuk / Pitkern: Togo
polski: Togo
Piemontèis: Tògo
پنجابی: ٹوگو
português: Togo
Runa Simi: Tugu
rumantsch: Togo
română: Togo
русский: Того
Kinyarwanda: Togo
संस्कृतम्: टोगो
саха тыла: Того
sardu: Togo
sicilianu: Togu
Scots: Togo
سنڌي: ٽوگو
sámegiella: Togo
Sängö: Togö
srpskohrvatski / српскохрватски: Togo
සිංහල: ටෝගෝ
Simple English: Togo
slovenčina: Togo
slovenščina: Togo
chiShona: Togo
Soomaaliga: Togo
shqip: Togo
српски / srpski: Того
SiSwati: IThogo
Sesotho: Togo
Seeltersk: Togo
Basa Sunda: Togo
svenska: Togo
Kiswahili: Togo
ślůnski: Togo
தமிழ்: டோகோ
тоҷикӣ: Того
ትግርኛ: ቶጎ
Türkmençe: Togo
Tagalog: Togo
Türkçe: Togo
Xitsonga: Togo
татарча/tatarça: Того
Twi: Togo
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: توگو
українська: Того
اردو: ٹوگو
oʻzbekcha/ўзбекча: Togo
vèneto: Togo
vepsän kel’: Togo
Tiếng Việt: Togo
Volapük: Togoän
Winaray: Togo
Wolof: Togóo
吴语: 多哥
хальмг: Того Орн
მარგალური: ტოგო
ייִדיש: טאגא
Yorùbá: Tógò
中文: 多哥
Bân-lâm-gú: Togo
粵語: 多哥
isiZulu: ITogo