Tibet

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tibet (homonymie).
Cultural/historical Tibet (highlighted) depicted with various competing territorial claims.
Light green.PNG Solid yellow.svg  Région autonome du Tibet en République populaire de Chine
Red.svg Solid orange.svg Solid yellow.svg  «  Grand Tibet », le Tibet revendiqué par les exilés tibétains
Solid lightblue.png Red.svg Solid orange.svg Solid yellow.svg  Zones revendiquées par la République de Chine (Taïwan), voir ci-dessous pour la carte complète.
Solid lightblue.png Solid orange.svg Light green.PNG Solid yellow.svg  Zones tibétaines désignées comme telles par la République populaire de Chine
Light green.PNG  Zones sous administration chinoise revendiquées par l'Inde comme faisant partie de l' Aksai Chin
Solid lightblue.png  Zones sous administration indienne revendiquées par la République populaire de Chine comme faisant partie du Tibet
Solid blue.svg  Autres zones géographiques ayant appartenu dans le passé à la sphère culturelle tibétaine
ROC Administrative and Claims.svg
Carte de l'ensemble des régions revendiqués par la République de Chine (Taïwan) incluant les zones tibétaines

Le Tibet (parfois Thibet [1], tibétain བོད་, Wylie : Bod, chinois : 藏區) est une région de plateau située au nord de l' Himalaya en Asie, habitée traditionnellement par les Tibétains et d'autre groupes ethniques ( Monbas, Qiang et Lhobas) et comportant également une population importante de Hans et de Huis. Le Tibet est le plateau habité le plus élevé de la planète, avec une altitude moyenne de 4 900 m.

Sous l'appellation « Tibet historique » (terme équivoque [2]), cette aire, revendiquée par le gouvernement tibétain en exil, est composée de trois régions traditionnelles : l' Ü-Tsang (dont la plus grande partie du territoire est comprise dans la région autonome du Tibet), l' Amdo (éclaté entre les provinces du Qinghai, du Gansu et du Sichuan) et le Kham (dont le territoire est partagé entre les provinces du Sichuan et du Yunnan et la région autonome du Tibet) [3].

Selon le recensement de 2010, les Tibétains vivant en Chine, principalement dans la région autonome du Tibet, au Qinghai, Sichuan, Gansu et Yunnan, étaient au nombre de 6 282 187 [4]. Dans la seule région autonome, la minorité ethnique tibétaine comptait 2 716 400 membres, soit 91% de la population totale. Elle représentait, toujours en pourcentage de la population totale, 1,8% pour le Gansu, 24,4% pour le Qinghai, 2,1% pour le Sichuan et 0,3% pour le Yunnan [5]. Quelque 150 000 Tibétains vivent actuellement en exil, principalement en Inde, à la suite de l' exode tibétain de 1959.

La superficie du Tibet varie de 1 221 600 km2 pour la Région autonome du Tibet (qui correspond à peu près au territoire tibétain qui échappa au contrôle de la Chine entre 1912 et 1950, mais est plus réduite que celle du territoire administré par les dalaï-lamas sous la dynastie Qing) [6] à 2 500 000 km2 pour le « Tibet historique » [7] ou « Grand Tibet » [3]. La capitale historique qui, traditionnellement, concentre l'autorité religieuse et temporelle du Tibet, est Lhassa.

Les Tibétains parlent un des trois dialectes du tibétain, une langue de la famille tibéto-birmane, et pratiquent majoritairement le bouddhisme tibétain.

Sommaire