Thomas Sankara

Thomas Sankara
Illustration.
Dessin représentant Thomas Sankara.
Fonctions
Président du Conseil national révolutionnaire du Burkina Faso[N 1]
(chef de l'État, de facto)

(4 ans, 2 mois et 11 jours)
PrédécesseurJean-Baptiste Ouédraogo (président du Comité de salut populaire, de facto)
SuccesseurBlaise Compaoré (président du Front populaire, de facto)
Premier ministre voltaïque

(4 mois et 7 jours)
PrésidentJean-Baptiste Ouédraogo
PrédécesseurSaye Zerbo (indirectement
SuccesseurYoussouf Ouédraogo (indirectement, Burkina Faso))
Biographie
Nom de naissanceThomas Isidore Noël Sankara
Date de naissance
Lieu de naissanceYako, Haute-Volta
Date de décès (à 37 ans)
Lieu de décèsOuagadougou, Burkina Faso
Nationalitévoltaïque (1960-1984)
burkinabè (1984-1987)
ConjointMariam Sermé
EnfantsPhilippe Sankara
Auguste Sankara

Thomas SankaraThomas Sankara
Premiers ministres de Haute-Volta
Chefs d'État du Burkina Faso

Thomas Sankara, né le à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le à Ouagadougou au Burkina Faso, est un homme d'État anti-impérialiste, panafricaniste et tiers-mondiste voltaïque, puis burkinabè[1],[2],[3],[4], chef de l’État de la République de Haute-Volta rebaptisée Burkina Faso, de 1983 à 1987.

Il est le président du pays durant la période de la première révolution burkinabè du au 15 octobre 1987, qu'il finit par totalement incarner. Durant ces quatre années, il mène à marche forcée, et y compris en recourant à la répression de certains syndicats ou organisations politiques rivales, une politique d'émancipation nationale (qui passe par exemple par le changement du nom de Haute-Volta issu de la colonisation en un nom issu de la tradition africaine : Burkina Faso, qui est un mélange de moré et de dioula et signifie Pays [ou Patrie] des hommes intègres), de développement du pays, de lutte contre la corruption ou encore de libération des femmes.

Il est abattu lors d'un coup d'État qui amène au pouvoir Blaise Compaoré, le 15 octobre 1987. Son souvenir reste vivace dans la jeunesse burkinabé mais aussi plus généralement en Afrique, qui en a fait une icône, un « Che Guevara africain », aux côtés notamment de Patrice Lumumba.

Other Languages
asturianu: Thomas Sankara
azərbaycanca: Toma Sankara
brezhoneg: Thomas Sankara
čeština: Thomas Sankara
Ελληνικά: Τομά Σανκαρά
Esperanto: Thomas Sankara
español: Thomas Sankara
hrvatski: Thomas Sankara
Bahasa Indonesia: Thomas Sankara
italiano: Thomas Sankara
Kabɩyɛ: Thomas Sankara
한국어: 토마 상카라
Lëtzebuergesch: Thomas Sankara
lingála: Thomas Sankara
lietuvių: Thomas Sankara
Malagasy: Thomas Sankara
Bahasa Melayu: Thomas Sankara
Nederlands: Thomas Sankara
norsk nynorsk: Thomas Sankara
português: Thomas Sankara
română: Thomas Sankara
русский: Санкара, Тома
srpskohrvatski / српскохрватски: Thomas Sankara
српски / srpski: Тома Санкара
Kiswahili: Thomas Sankara
Türkçe: Thomas Sankara
українська: Томас Санкара
Tiếng Việt: Thomas Sankara
isiXhosa: Thomas Sankara
Yorùbá: Thomas Sankara