The Smiths

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le groupe de musique. Pour l'album de ce groupe, voir The Smiths.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smiths.
The Smiths
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni  Royaume-Uni
Genre musical Jangle pop, indie pop
Années actives 1982 - 1987
Labels Rough Trade
EMI
Site officiel www.officialsmiths.co.uk
Composition du groupe
Membres Morrissey
Johnny Marr
Andy Rourke  (en)
Mike Joyce  (en)
Anciens membres Dale Hibbert
Craig Gannon  (en)
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de The Smiths.

The Smiths est un groupe de rock anglais créé en 1982 et séparé en 1987. C'était un quatuor musical de Manchester fondé autour de Steven Patrick Morrissey (né le ), chanteur et parolier, et de Johnny Marr (né le ).

Biographie

Morrissey et Johnny Marr (de son vrai nom Johnny Maher qu'il changea pour ne pas être confondu avec le batteur des Buzzcocks) se rencontrent le 20 mai 1982 au domicile de Morrissey, à Stretford (384, Kings Road). Marr cherche un bon parolier, voire un chanteur, pour le groupe qu’il veut monter et se décide à rendre visite à Morrissey dont il connaît les textes de chansons par l'intermédiaire d'un ami, Billy Duffy, futur guitariste de The Cult et ancien membre d'un groupe dont Morrissey était le chanteur, The Nosebleeds. Morrissey lui présente quelques textes qu’il a écrit, dont Suffer Little Children, un texte trouble inspiré des meurtres de la lande. Après avoir enregistré plusieurs maquettes avec Simon Wolstencroft (futur membre de The Fall) à la batterie, Morrissey et Marr recrutent le batteur Mike Joyce à l'automne de 1982. Joyce avait été autrefois membre des groupes de punk The Hoax et Victim. Ils recrutent comme bassiste Dale Hibbert, qui fournit au groupe l'usage du studio où il travaillait comme ingénieur d'enregistrement [1]. À l'avis de Marr, ni la personnalité, ni le style musical d'Hibbert ne sont bien adaptés au groupe. Ce dernier est remplacé après le premier concert du groupe, concert ayant lieu au Manchester Ritz le , par un ami de Marr, Andy Rourke. Le groupe s’appellera The Smiths. Selon Marr: « Nous voulions un nom très normal... pas quelque chose qui aurait sonné comme les hommes de l'espace ou ce genre de connerie » [2].

Morrissey s’improvisant chanteur, le quatuor se produit pour la première fois en public. Leur premier single, Hand in Glove, est publié en mai 1983 sur le label indépendant Rough Trade. Il est suivi de This Charming Man, numéro 25 au hit-parade britannique en novembre 1983, et What Difference Does It Make?, numéro 12 en janvier 1984 [3]. En février 1984, leur premier album, simplement baptisé The Smiths, se vend à 300 000 exemplaires, prenant la seconde place des charts britanniques. Deux chansons, Reel Around the Fountain et The Hand That Rocks the Cradle sont controversées, parce que certains tabloïds prétendent qu'elles évoquent la pédophilie, une affirmation vigoureusement démentie par le groupe. L'album est suivi la même année par les singles Heaven Knows I'm Miserable Now (le premier top-ten hit de The Smiths) et William, It Was Really Nothing, qui présente How Soon Is Now? sur sa face B.

Le groupe tourne beaucoup au Royaume-Uni mais rarement en Europe (les concerts à Paris le 9 mai 1984, à l’Eldorado, puis le 1er décembre 1984 au Parc des Expositions, Porte de Versailles, sont les seules dates françaises dans l’histoire des Smiths).

Vers la fin de 1984, The Smiths sortent une première compilation, Hatful of Hollow, comprenant des singles, des faces B et des chansons enregistrées pour la BBC. The Smiths est élu meilleur groupe de l’année 1984 par les lecteurs du NME (titre que prend le groupe chaque année jusqu'à sa disparition en 1987) [4].

En 1985, le groupe publie son deuxième album, Meat Is Murder. Cette année, le groupe entreprent de longues tournées au Royaume-Uni et aux États-Unis, et enregistre son prochain album studio, The Queen Is Dead. Cependant, le groupe rencontre des difficultés. Un litige avec Rough Trade retarde l'album, achevé en novembre 1985, de près de sept mois, et Marr commence à éprouver du stress en raison d'un calendrier épuisant : beaucoup d'enregistrements et de tournées. Il dira plus tard : «J'étais très malade... Je buvais plus que je ne pouvais gérer» [5]. Andy Rourke est licencié du groupe au début de 1986 en raison de sa consommation d'héroïne. Il reçoit l'avis de son licenciement par un post-it collé au pare-brise de sa voiture: «Andy... Tu quittes les Smiths. Au revoir et bonne chance, Morrissey» [6].

Rourke est remplacé comme bassiste par Craig Gannon (ancien guitariste d' Aztec Camera et de The Bluebells), mais est rétabli après une quinzaine de jours. Comme quintet, avec Gannon sur guitare rythmique, The Smiths enregistre les singles Panic et Ask (ce dernier avec Kirsty MacColl sur chœurs), et fait des concerts au Royaume-Uni et aux États-Unis. Gannon quitte le groupe en octobre 1986.

The Queen Is Dead voit le jour en juin 1986 avec Alain Delon sur la pochette de l'album. Fin 1986, le groupe change de label et rejoint EMI, bien qu'il ne publie jamais pour eux. Mais pour EMI, le début de l’année 1987 s’annonce fort mal. Les Smiths sortent bien deux nouveaux singles (Shoplifters of the World Unite en janvier ainsi que Sheila Take a Bow en avril), se produisent au Festival de San Remo en mai, mais il semble que Johnny Marr soit déjà ailleurs. Le guitariste se sent étouffé dans un groupe désormais focalisé autour de la personnalité de Morrissey. Son enthousiasme pour la dance, l’ electro ne trouve pas de terrain d’expression : « Les Smiths étaient devenus un genre de club où toutes nouvelles influences étaient déconsidérées, voire taboues » confiera-t-il à Johnny Rogan pour son livre sur les Smiths Morrissey and Marr, the Severed Alliance (1992). Le , Johnny Marr annonce qu’il quitte le groupe en adressant un message au NME : « Ce qui par le passé me rendait heureux me rend malheureux, j’ai dû m’en aller ». C’est donc à titre « posthume » que sort le 28 septembre 1987, Strangeways, Here We Come. En guise d'épitaphe, le groupe décidera d'un commun accord de sortir un album live Rank (1988) tiré d'un concert donné au National Ballroom de Kilburn le 23 octobre 1986.

Other Languages
العربية: ذا سميثز
беларуская: The Smiths
brezhoneg: The Smiths
català: The Smiths
čeština: The Smiths
Cymraeg: The Smiths
dansk: The Smiths
Deutsch: The Smiths
Ελληνικά: The Smiths
English: The Smiths
español: The Smiths
euskara: The Smiths
فارسی: اسمیتز
suomi: The Smiths
Gaeilge: The Smiths
galego: The Smiths
עברית: הסמית'ס
hrvatski: The Smiths
magyar: The Smiths
Հայերեն: The Smiths
Bahasa Indonesia: The Smiths
íslenska: The Smiths
italiano: The Smiths
日本語: ザ・スミス
ქართული: The Smiths
Latina: The Smiths
latviešu: The Smiths
Malagasy: The Smiths
македонски: The Smiths
Bahasa Melayu: The Smiths
Nederlands: The Smiths
norsk nynorsk: The Smiths
norsk: The Smiths
polski: The Smiths
português: The Smiths
română: The Smiths
русский: The Smiths
Simple English: The Smiths
slovenčina: The Smiths
српски / srpski: Смитс
svenska: The Smiths
Türkçe: The Smiths
українська: The Smiths