The Legend of Zelda (série)

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

The Legend of Zelda (ゼルダの伝説, Zeruda no densetsu ?, littéralement « La légende de Zelda »), ou simplement Zelda, est une série de jeux vidéo d’ action-aventure produite par Nintendo et créée par les concepteurs japonais Shigeru Miyamoto et Takashi Tezuka. De 1986, avec le jeu The Legend of Zelda paru sur NES, à 2015 avec The Legend of Zelda: Tri Force Heroes sorti sur Nintendo 3DS, dix-huit jeux font officiellement partie de la saga. Plusieurs jeux dérivés ont également vu le jour.

La série est connue pour son côté exploration, son gameplay, la multitude de quêtes secondaires, ses musiques créées par Kōji Kondō. The Legend of Zelda est considérée comme une franchise importante du jeu vidéo, et se place en tant que saga phare de Nintendo aux côtés de Super Mario. En 2011, la série compte 62 millions de jeux vendus [1] .

The Legend of Zelda: Ocarina of Time est entré dans le livre Guinness des records en tant que jeu s’étant vendu le plus rapidement, soit six millions d’unités dans le monde en huit semaines [2]. La série The Legend of Zelda compte au total quinze records [3].

Présentation

Influences

The Legend of Zelda a principalement été inspiré à Shigeru Miyamoto par ses promenades dans la campagne environnant sa maison d'enfance à Kyoto [4], où il a vu des forêts, des lacs, des grottes et des villages campagnards. Selon Miyamoto, une des expériences les plus mémorables fut la découverte d'une caverne au milieu des bois. Après avoir un peu hésité, il est entré dans la caverne et l’a explorée à l’aide d'une lanterne. Ce souvenir a clairement influencé le travail de Miyamoto, car l’exploration de cavernes est une partie importante des Zelda. La mythologie celtique, la mythologie nordique et la mythologie japonaise [5] ont autant influencé la série que la culture médiévale occidentale. Miyamoto considère The Legend of Zelda comme un « jardin miniature » amené à la vie avec lequel on peut jouer.

En découvrant que la femme de Francis Scott Fitzgerald se nomme Zelda, Shigeru Miyamoto a décidé de lui rendre hommage en donnant ce nom à la princesse, et titrant le jeu The Legend of Zelda [6].

Système de jeu

Le jeu The Legend of Zelda est un jeu action-aventure où le joueur incarne un jeune garçon, parfois un jeune homme, nommé Link et doit, armé de son épée, de son bouclier, et d'une foule d'autres objets dont un arc, un grappin et des bombes, sauver la princesse Zelda, qui est la princesse d’Hyrule. L’ennemi principal est Ganondorf également représenté sous sa forme bestiale, Ganon (il existe d’autres ennemis, comme Vaati qui est apparu dans The Minish Cap et Four Swords ou Agahnim dans A Link to the Past, ainsi que le masque de Majora dans Majora's Mask). L’action se déroule généralement dans le royaume d’ Hyrule et met en jeu la Triforce, une relique divine ayant la forme de trois triangles d’or et exauçant un vœu à celui qui la touche. Au fil des jeux, le scénario n’a que peu dévié, mais divers éléments lui ont été ajoutés, approfondissant la série. Il n’existe que deux opus où Zelda n’apparaît pas, il s’agit de Link's Awakening, il en est seulement fait mention au début du jeu, lorsque Link se réveille, ainsi que dans Majora's Mask, où on ne la voit que sous forme de flash-back.

Quête principale

Image représentant la Triforce en forme d’un grand triangle composé de trois petits triangles dorés.

Mis à part quelques épisodes tels que The Legend of Zelda: Majora's Mask ou The Legend of Zelda: Link's Awakening, chaque jeu de la série suit un scénario principal identique : le héros, Link, doit anéantir le seigneur du Mal, souvent Ganondorf, et sauver la princesse Zelda. Link peut être un personnage différent selon les épisodes, mais sa tenue (une tunique verte et un bonnet pointu) est toujours la même. Dans certains épisodes, le nom de Link peut être personnalisé par le joueur.

The Legend of Zelda est un des premiers jeux du genre action-aventure (seul The Adventure of Link fait partie de la catégorie action-RPG de par la présence de points d’expérience et de niveaux inexistants dans les autres jeux). Il s’agit d’un mélange d’énigmes, de phases d’exploration et de combats. Ces éléments sont constants dans la série, mais ont connu des évolutions. Cette alchimie réussie est un facteur primaire dans l’édification d’une des plus importantes franchises de Nintendo. Le joueur est fréquemment récompensé par l’acquisition de nouveaux objets pour avoir résolu une énigme ou fouillé de fond en comble une zone.

Dans tous les Zelda, le joueur doit trouver et explorer des donjons (ou temples) parsemés d’énigmes et de combat jusqu’à atteindre le boss du donjon. Dans la plupart des jeux de la série, chaque donjon a un « thème » comme le feu, la forêt ou l’eau, mais aussi le temps, l’ombre ou les esprits ( Ocarina of Time).

Les énigmes donnent généralement accès à des clefs, qui permettent d’ouvrir de nouvelles parties du donjon. Pour se repérer plus facilement dans ces labyrinthes, le joueur peut également trouver une carte et une boussole indiquant l’emplacement des coffres et du « boss ». Chaque donjon contient un objet particulier et unique, essentiel pour la suite de la quête et qui est la plupart du temps acquis après avoir vaincu un « mini-boss ». Certains de ces objets sont communs à presque tous les jeux (comme l’arc, le boomerang ou le grappin), alors que d’autres sont uniques. Une fois cet objet obtenu, le joueur doit trouver le boss, et déverrouiller son antre grâce à une clef nommée « grande clef » (devenue « clef du boss » dans Link's Awakening, « clef d’or » dans Ocarina of Time et Majora's Mask). Il doit alors vaincre le boss en utilisant, en général, l’objet ou l’arme obtenu(e) dans le donjon.

Généralement, le boss possède lui-même un objet qui est la raison de la venue de Link dans le donjon. Ainsi dans Ocarina of Time le joueur doit récupérer trois pierres ancestrales dans trois donjons différents pour accéder à l’épée de légende, la « Master Sword ». Dans A Link to the Past, le joueur doit libérer sept sages pour pouvoir accéder à la tour de Ganon.

Plus le joueur avance dans le jeu, plus de zones lui sont accessibles. Le monde ne se dévoile que petit à petit, pour conserver l’intérêt du joueur tout au long du jeu. Alors que le monde accessible devient de plus en plus vaste, des moyens de déplacement sont mis à disposition du joueur pour rendre le voyage plus rapide : la téléportation, via des téléporteurs mais aussi grâce à des objets comme l’ ocarina dans Majora's Mask et Ocarina of Time, la tornade dans The Wind Waker et Phantom Hourglass ou bien Midona qui accompagne le héros dans Twilight Princess, des raccourcis et, dans Ocarina of Time, Majora's Mask et Twilight Princess, la jument Epona, ainsi que la possibilité de se faire porter par un oiseau dans A Link to the Past et The Minish Cap. D’autre part, la traversée d’un nouveau territoire est souvent difficile, pour donner lieu à des énigmes ou tester les capacités du joueur, mais le jeu est réalisé de telle sorte que les traversées suivantes sont plus faciles (parce que le chemin est déblayé au premier passage, grâce à de nouveaux objets, ou parce que les populations locales deviennent amicales).

Quêtes secondaires

Image représentant la monnaie du jeu en forme de pierres précieuses de différentes couleurs, rouge, vert ou bleu.
Les rubis, monnaie utilisée dans le jeu.

L’une des particularités de The Legend of Zelda est le nombre important de quêtes secondaires, ou quêtes annexes, qui rendent le jeu moins linéaire. Puisque le monde dans lequel le jeu se passe est persistant, il est possible de retarder la résolution de ces énigmes. Ces quêtes ne sont pas indispensables, mais permettent d’obtenir un objet qui rend le jeu plus facile. On peut classer ces quêtes selon les catégories suivantes :

  • Retrouver un ensemble d’objets donnés : la quête des fragments de cœurs qui permet d’obtenir un conteneur de vie supplémentaire tous les quatre (cinq dans Twilight Princess, des réceptacles de cœur [cœur entier] dans Phantom Hourglass) fragments trouvés, la quête des coquillages dans Link's Awakening qui permet d’obtenir une épée plus puissante à partir de 20 coquillages, la recherche des insectes dorés dans The Legend of Zelda: Twilight Princess qui permet d’obtenir une plus grosse bourse et des rubis supplémentaires, ou encore la quête des cent skulltulas d’or de Ocarina of Time.
  • Résoudre des mini jeux d’adresse : ces mini-jeux (tir à l’arc, pêche…) sont payants (le plus souvent dix à vingt rubis) et permettent souvent d’obtenir une amélioration des diverses armes possédées (un plus grand carquois ou un plus grand sac de bombes par exemple).
  • Faire des échanges d’objets (appelé généralement « la suite des échanges »). Link doit troquer un objet contre d’autres objets à travers de multiples échanges sur toute la carte pour obtenir le dernier objet de la série qui a une utilité à la quête. Parfois, l’échange doit se faire dans un temps limité (par exemple pour obtenir l’épée Biggoron dans Ocarina of Time). Dans The Minish Cap, il est également possible de faire des assemblages de fragments du bonheur. Dans The Wind Waker, Link doit échanger des statues et des fleurs entre les marchands ambulants parcourant la mer.

Musique

Kōji Kondō.
Kōji Kondō, le principal compositeur.

La musique est un des éléments les plus représentatifs dans la série des jeux The Legend of Zelda. Le principal compositeur des musiques étant Kōji Kondō mais aussi Akito Nakatsuka dans The Adventure of Link ainsi que Minako Hamano, Kozuo Ishikawa et Kazumi Totaka dans Link's Awakening et Yuichi Ozaki dans Link's Awakening DX [7]. Kōji Kondō est considéré comme la « plus grande légende dans l’industrie du jeu vidéo » par Tommy Tallarico, compositeur de musique de jeu vidéo [8].

Les mélodies sont variées et jouées fréquemment lors d’énigmes la plupart du temps. Le joueur doit utiliser la manette pour jouer grâce à divers instruments de musique qui lui sont proposés. Jouer des musiques peut être un élément primordial dans certains jeux afin de débloquer des secrets ou de progresser dans l’histoire comme dans Ocarina of Time, Majora's Mask, The Wind Waker, Oracle of Ages, Spirit Tracks et Skyward Sword. De nombreux instruments sont représentés dans les jeux, le plus marquant étant l’ ocarina de Ocarina of Time, ce jeu étant le premier dans lequel le joueur doit lui-même jouer de la musique. On retrouve la trompette, les bongos et la guitare dans Majora's Mask, la flûte de Pan dans Spirit Tracks, et enfin la lyre dans Skyward Sword. Le joueur peut également manier une baguette de chef d'orchestre dans The Wind Waker.

The Legend of Zelda Theme (Thème de The Legend of Zelda) est un morceau de musique récurrent qui a été créé pour le premier jeu de la série The Legend of Zelda. Kōji Kondō avait prévu à la base d’utiliser le Boléro de Maurice Ravel comme thème du jeu mais a été contraint de changer lorsqu’il a appris que les droits d’auteur n’avaient pas encore expiré [9].

À l'occasion des vingt-cinq ans de la série, un CD reprenant les morceaux joués durant le concert The Legend of Zelda 25th Anniversary Symphony a été introduit dans les éditions spéciales et les éditions limitées du jeu The Legend of Zelda: Skyward Sword [10].

Other Languages
Ελληνικά: The Legend of Zelda
Bahasa Melayu: The Legend of Zelda
norsk nynorsk: The Legend of Zelda
norsk bokmål: The Legend of Zelda
Diné bizaad: Zelda bahaneʼ
русский: The Legend of Zelda
srpskohrvatski / српскохрватски: The Legend of Zelda
slovenčina: The Legend of Zelda
српски / srpski: Легенда о Зелди
Bân-lâm-gú: Zelda ê Thoân-soat