Théorie de la connaissance

La Nature se dévoilant à la Science. Allégorie de Louis-Ernest Barrias.

La théorie de la connaissance a été assimilée à la philosophie de la connaissance et à la gnoséologie[1].

Lorsque la théorie de la connaissance est assimilée à la philosophie de la connaissance, elle fait partie de la philosophie selon une certaine géographie[2]:

  • continentale : la théorie de la connaissance porte sur toute la connaissance et l'épistémologie porte sur la connaissance scientifique,
  • anglo-saxonne : la philosophy of science porte sur les méthodes et résultats scientifiques et la gnoséologie porte sur la connaissance en général.

En fait, depuis les travaux d'Edgar Morin, entre autres, la théorie de la connaissance est transdisciplinaire, multi dimensionnelle et multi factorielle[3]. De ce fait, elle ne peut plus rester totalement incluse dans le domaine de la philosophie...

La théorie de la connaissance, inventaire raisonné des instruments nécessaires pour connaître[4], étudie :

  • la nature de la connaissance et sa variété ;
  • les origines de la connaissance ;
  • les contenus, les critères d'évaluation et la valeur de la connaissance (séparer le vrai du faux) ;
  • les moyens et les conditions de la connaissance ;
  • les limites éventuelles de la connaissance en particulier de la connaissance humaine.

Bien sûr, la théorie de la connaissance actualise la connaissance de la connaissance, sans être l'Histoire de la connaissance qui est une discipline spécifique.

Une grande partie des travaux qui relèvent de cette discipline sont consacrés à l'analyse de la connaissance, c'est-à-dire à la détermination de ses conditions nécessaires et suffisantes. Il s'agit plus précisément d'établir quelles relations entretient la connaissance avec notamment la croyance et la vérité, et quelles procédures de justification permettent de distinguer chez un individu les connaissances qui relèvent :

  • d'une simple croyance vraie (qui peut l'être par accident). Ex : Certaines personnes pensent que la terre tourne autour du soleil sans avoir fait le parcours intime de la justification. Pour elles cette connaissance est une croyance vraie.
  • d'une véritable connaissance intimement justifiée.

La zététique est une mise à l'épreuve d'une connaissance.

Sommaire

Other Languages