Terry Pratchett

Terry Pratchett
Description de cette image, également commentée ci-après

Terry Pratchett en 2012.

Nom de naissance Terence David John Pratchett
Naissance
Beaconsfield, Angleterre ( Royaume-Uni)
Décès (à 66 ans)
Broad Chalke, Wiltshire ( Royaume-Uni)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

Terry Pratchett, de son nom complet Terence David John Pratchett, est un écrivain britannique né le à Beaconsfield ( Buckinghamshire) et mort le (à 66 ans) [1] à Broad Chalke ( Wiltshire). Il est principalement connu pour ses romans de fantasy humoristique prenant place dans l'univers du Disque-monde, dans lequel il détourne les canons du genre pour se livrer à une satire de divers aspects de la société contemporaine.

Pratchett publie son premier roman en 1971, mais ce n'est qu'en 1983 qu'il rencontre vraiment le succès avec le premier volume des Annales du Disque-monde. Il devient par la suite l'un des auteurs de fantasy les plus prolifiques (les Annales comptent plus de trente tomes) et les plus appréciés (ses livres se sont vendus à plus de 65 millions d'exemplaires). Pratchett est ainsi l'auteur britannique le plus vendu des années 1990. Selon un sondage publié en 2006 dans le magazine littéraire britannique Book Magazine, Terry Pratchett est alors le second auteur vivant le plus apprécié de ses compatriotes, derrière J. K. Rowling.

Il est anobli par la reine en 2008, et reçoit de nombreuses récompenses pour son œuvre. Atteint d'une forme rare de la maladie d'Alzheimer, il milite pour le droit au suicide assisté, notamment dans son documentaire Choosing to Die  (en).

Biographie

Jeunesse

Terry Pratchett est né le 28 avril 1948 à Beaconsfield dans le Buckinghamshire, en Angleterre. Il est le fils unique de David et Eileen Pratchett, originaires de Hay-on-Wye. La famille déménage à Bridgwater dans le Somerset en 1957, où Terry intègre la John Hampden Grammar School [2]. Il se décrit comme un « étudiant indescriptible » et affirme devoir son éducation à la bibliothèque publique de Beaconsfield [3].

Il s'intéresse à l' astronomie [4] : il collectionne les cartes concernant l'espace offertes dans les paquets de thé Brooke Bond, possède un télescope [5] et rêve de devenir astronaute, mais il n'est pas assez doué en mathématiques [4], [6]. Son intérêt se porte ensuite sur les romans de science-fiction anglais et américains [5], ce qui l'amène à assister à des conventions de science-fiction à partir de 1963-1964, jusqu'à ce qu'il commence à travailler [5]. Ses premières lectures incluent les œuvres de H. G. Wells et d' Arthur Conan Doyle, ainsi que « tous les livres qu'on se doit de lire », ce qu'il considère comme « la construction d'une éducation » [6].

À 13 ans, Terry Pratchett publie sa première nouvelle, The Hades Business, dans le magazine de l'école. Elle est publiée commercialement alors qu'il a 15 ans [3], [7].

Il suit des cours d'arts, d'anglais et d'histoire. Il choisit d'embrasser la carrière de journaliste avant la fin de ses études et est embauché à 17 ans, en 1965, au journal local Bucks Free Press [8]. Il y écrit, entre autres, plusieurs histoires pour la section Children's Circle sous le pseudonyme d'Uncle Jim. Un des épisodes fait apparaître les personnages de son futur roman Le Peuple du Tapis. Pendant ses jours de repos, il parvient à décrocher des diplômes avancés en anglais ( A-level) tout en prenant des cours de journalisme [8].

Carrière

En 1968, Pratchett, alors journaliste, réalise l'interview de Peter Bander Van Duren, le codirecteur de Colin Smythe Limited, une petite maison d'édition de Gerrards Cross. Lors de cette rencontre, Pratchett mentionne le livre qu'il a écrit, Le Peuple du Tapis [9]. Bander Van Duren et Colin Smythe acceptent d'éditer le livre en 1971, avec des illustrations de Pratchett lui-même [8]. Il reçoit des critiques favorables, bien que peu nombreuses [8]. Pratchett renouvelle l'expérience avec deux autres romans de science-fiction : La Face obscure du Soleil en 1976 et Strate-à-gemmes en 1981 [8].

En 1980, après avoir changé plusieurs fois d'employeur, il devint chargé des relations publiques pour le Central Electricity Generating Board (bureau pour l’énergie) dans une zone qui recouvrait plusieurs centrales nucléaires [7]. Par la suite, il affirme en plaisantant avoir choisi le moment idéal : quelques mois plus tôt s'est produit l’ accident nucléaire de Three Mile Island aux États-Unis [10].

Son premier roman de la série Disque-monde est publié en 1983 par Colin Smythe Limited. Les droits pour la version poche sont rapidement acquis par Corgi, une filiale de l'éditeur Transworld. L'auteur gagne en popularité lorsqu'il est mis en avant dans l'émission radio de la BBC « Woman's Hour » ; il signe alors chez l'éditeur Victor Gollancz, dont il est le premier auteur de fantasy. Colin Smythe devient son agent [8]. À cette époque, Pratchett prend l'habitude d'écrire tous les soirs après le travail, environ 400 mots [11].

Terry Pratchett rencontre un tel succès qu'il peut abandonner son poste au CEGB en 1987, après la publication du quatrième volume du Disque-monde, Mortimer [7]. Il se consacre ensuite exclusivement à l'écriture, et voit ses ventes décoller : ses livres figurent fréquemment dans le haut des classements de best-sellers. Selon le journal The Times, Pratchett est l'auteur britannique le plus lu en 1996 [8] et également le plus vendu des années 1990 [12], [13]. Selon le Bookseller's Pocket Yearbook de 2005, les ventes britanniques de Pratchett en 2003 représentent 3,4 % du marché de la fiction en format relié, ce qui le classe deuxième derrière J. K. Rowling (6 %). Les versions poche de ses ouvrages représentent quant à elles 1,2 % du marché [14]. Il se vend en effet plus de 2,5 millions de livres de Pratchett par an, rien qu'au Royaume-Uni [15].

Vie personnelle

Terry Pratchett se marie en 1968 avec Lyn [8]. Ils déménagent à Rowberrow, près de Shipham dans le Somerset en 1970. Ils ont une fille, Rhianna, en 1976 ; elle devient journaliste puis scénariste de jeux vidéo [16]. La famille déménage en 1993 dans un village au nord-ouest de Salisbury, dans le Wiltshire, où ils demeurent actuellement. Terry Pratchett dit aimer « l'écriture, la marche, les ordinateurs, et la vie [17] ». Il se décrit comme un humaniste, soutient activement la British Humanist Association [18] et est membre de la National Secular Society [19].

Le 31 décembre 2008, il est anobli par la reine et devient Knight Bachelor [20], [21], ce qui lui confère le droit d'être appelé « Sir Terence ». Il commente alors : « N'importe quel auteur de fantasy a envie de devenir chevalier. Vous savez, je suis à deux doigts de m'acheter un cheval et une épée [22]. » Fin 2009, il entreprend de se fabriquer une épée avec l'aide d'amis. Il explique plus tard au Times Higher Education avoir récolté du minerai de fer, construit un four et fondu une lame ; son vieil ami et agent Colin Smythe lui offre même quelques morceaux de météorite de fer qu'il ajoute à l'alliage [23], [24].

Très proche de ses lecteurs, il a souvent participé aux forums de discussion qui lui sont consacrés sur Usenet : alt.books.pratchett et alt.fan.pratchett. Selon un sondage publié en 2006 dans le magazine littéraire britannique Book Magazine, Terry Pratchett est le second auteur vivant le plus apprécié de ses compatriotes, derrière J. K. Rowling [25].

Parmi ses autres passions, l' histoire naturelle a une place importante. Il possède notamment une serre avec des plantes carnivores [26].

Maladie d'Alzheimer

En août 2007, on lui diagnostique à tort un léger accident vasculaire cérébral qui lui aurait endommagé la partie droite du cerveau. Il constate que ses facultés motrices sont réduites, mais pas son écriture [27]. En décembre 2007, on lui annonce le diagnostic réel : une forme rare et précoce de la maladie d'Alzheimer avec atrophie corticale postérieure [28]. L'écrivain ne tarde pas à annoncer sa maladie, qu'il compare à « un obstacle mineur [29] ». Il dit prendre les choses « avec philosophie, et de façon relativement optimiste [29] ». Pratchett affirme qu'il sent qu'il pourra faire « encore au moins quelques livres », et explique qu'aux personnes qui lui diront : « Y a-t-il quelque chose que je puisse faire ? », il ne répondra positivement « qu'aux experts en chimie cérébrale [29] ». Interviewé lors du festival de littérature de Bath, il confie qu'il lui est devenu trop difficile d'écrire des dédicaces [30].

En mars 2008, Pratchett annonce qu'il fait une donation d'un million de dollars américains à l’ Alzheimer's Research Trust. Il se dit choqué d'avoir appris que le budget de la recherche dans la maladie d'Alzheimer ne représente que 3 % de celui pour le cancer [28], [31], [32].

En avril 2008, il crée, en collaboration avec la BBC, un documentaire en deux parties basé sur sa maladie : « Living with Alzheimer » (« Vivre avec Alzheimer ») [33]. Les deux parties, diffusées le 4 et le 11 février 2009, rassemblent respectivement 2,6 millions (10,4 % d'audience) et 1,72 million de téléspectateurs (6,8 %) [34], [35]. Le documentaire remporte un BAFTA du meilleur documentaire [36].

Dans un article de 2009, Terry Pratchett explique qu'il souhaite un «  suicide assisté », bien qu'il n'aime pas ce terme, avant que sa maladie ne parvienne à un stade critique [37]. L'écrivain est choisi par la BBC pour donner la « conférence Richard Dimbleby » en 2010, qu'il intitule « Shaking Hands With Death ». La conférence, diffusée le 1er février, est lue par son ami Tony Robinson : Pratchett n'en assure que l'introduction à cause des problèmes de lecture que sa maladie lui occasionne [38], [39], [40]. Il prend notamment position pour l' euthanasie qui fait débat au Royaume-Uni [41].

Le 11 juin 2011, il annonce avoir entamé la procédure visant à obtenir un suicide assisté auprès de l'organisation suisse Dignitas [42]. Deux jours plus tard, la chaîne de télévision BBC Two diffuse le documentaire Terry Pratchett: Choosing to Die (« Choisir de mourir »), à propos du suicide assisté ; on y voit la mort d'une personne atteinte d'une maladie neurodégénérative. Terry Pratchett remporte un nouveau BAFTA pour cette réalisation en novembre 2011 [43]. Après avoir terminé un dernier roman du Disque-monde au cours de l'été 2014, il cesse toute activité à cause de la maladie et décède le 12 mars 2015 à son domicile [44], [45].

Other Languages
Afrikaans: Terry Pratchett
العربية: تيري براتشيت
беларуская: Тэры Пратчэт
български: Тери Пратчет
brezhoneg: Terry Pratchett
bosanski: Terry Pratchett
čeština: Terry Pratchett
Ελληνικά: Τέρι Πράτσετ
Esperanto: Terry Pratchett
español: Terry Pratchett
فارسی: تری پرچت
עברית: טרי פראצ'ט
hrvatski: Terry Pratchett
íslenska: Terry Pratchett
italiano: Terry Pratchett
한국어: 테리 프래쳇
Lëtzebuergesch: Terry Pratchett
lumbaart: Terry Pratchett
Plattdüütsch: Terry Pratchett
Nederlands: Terry Pratchett
norsk nynorsk: Terry Pratchett
norsk bokmål: Terry Pratchett
português: Terry Pratchett
română: Terry Pratchett
srpskohrvatski / српскохрватски: Terry Pratchett
Simple English: Terry Pratchett
slovenčina: Terry Pratchett
slovenščina: Terry Pratchett
српски / srpski: Тери Прачет
ślůnski: Terry Pratchett
Türkçe: Terry Pratchett
українська: Террі Пратчетт
Tiếng Việt: Terry Pratchett
Volapük: Terry Pratchett