Terraformation

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2007).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Vue d'artiste des différentes étapes de la terraformation de Mars.

La terraformation est un thème classique de la science-fiction, popularisé par l'auteur américain Jack Williamson [1]. Il s'agit d'une science qui étudie la transformation de l'environnement naturel d'une planète, d'un satellite naturel ou d'un autre corps céleste, afin de la rendre habitable en réunissant les conditions d'une vie de type terrestre.

Le terme officiel en France a été dans un premier temps « écogenèse », préconisé en 1995 [2] puis en 2000 [3]. En 2008, il a été remplacé par le terme « biosphérisation », défini comme la « transformation de tout ou partie d'une planète, consistant à créer des conditions de vie semblables à celles de la biosphère terrestre en vue de reconstituer un environnement où l'être humain puisse habiter durablement » [4].

L'action primordiale pour y arriver est la modification ou la création d'une atmosphère de composition proche de celle de la Terre, composante essentielle au développement de la vie. On parle aussi d'ingénierie planétaire si l'objectif n'est pas de faire ressembler la planète en question à la Terre.

Chaque candidat à la terraformation présente des conditions qui lui sont propres, rendant le processus spécifique pour chacun d'eux. Les principales études menées concernent la planète Mars. D'autres concernent Vénus, Europe ( satellite de Jupiter) et Titan (satellite de Saturne), voire d'autres corps, mais les conditions semblent beaucoup plus difficiles à modifier.

De la fiction à la science

Article détaillé : Terraformation en fiction.

Progressivement, les scientifiques se sont intéressés à la terraformation, à commencer par l'américain Carl Sagan qui proposa de terraformer Vénus en 1961, à l'aide d' algues injectées dans son atmosphère. L'environnement vénusien est cependant assez infernal, avec une température de l'ordre de 460 °C. Ces conditions sont liées à la présence de dioxyde de carbone (CO2) et de vapeur d'eau, deux gaz à effet de serre.

Les algues devaient générer du dioxygène par photosynthèse et du carbone minéral en se décomposant. La baisse du taux de CO2 entraînait alors le refroidissement et la condensation de la vapeur d'eau. Néanmoins, le carbone a tendance à reformer du CO2 sous forte température ; l'objectif ne semble donc pas accessible.

À la suite de ce premier développement, la terraformation s'est petit à petit imposée comme une réelle possibilité et aujourd'hui la terraformation de Mars est un sujet sérieusement envisagé par de nombreux scientifiques.

Other Languages
brezhoneg: Terrafurmiñ
čeština: Terraformace
Deutsch: Terraforming
Ελληνικά: Γαιοπλασία
English: Terraforming
Esperanto: Teroformigo
español: Terraformación
עברית: הארצה
hrvatski: Teraformiranje
Bahasa Indonesia: Terraform
italiano: Terraformazione
한국어: 테라포밍
lietuvių: Teraformavimas
Nederlands: Terravorming
norsk bokmål: Terraforming
português: Terraformação
română: Terraformare
Simple English: Terraforming
српски / srpski: Тераформирање
українська: Тераформування
Tiếng Việt: Địa khai hóa
中文: 地球化