Taraxacum

Taraxacum est un genre de plantes dicotylédones anémochores appartenant à la vaste famille des Asteraceae (Composées). C'est le genre des « pissenlits » véritables.

Phytonymie

Étymologie

Plusieurs hypothèses se proposent d'expliquer l'origine du nom scientifique de la plante. Taraxacum provient peut-être du grec ancien τάραξις / táraxis, qui désignait une inflammation de l'œil (le latex du pissenlit passait en effet pour calmer les irritations oculaires) et akeomai, « guérir ». En raison de sa consommation dans des salades, certains auteurs considèrent que ce nom est une corruption arabe du mot grec trogemon signifiant comestible. À moins qu'il ne provienne plus directement de l'arabe tharakhchakon, qui désignait une plante semblable au pissenlit commun[1]. Le nom générique Taraxacum trouve en effet son origine dans les écrits médiévaux perses en pharmacie. Vers 900, le savant perse Al-Razi écrit « le tarashaquq est comme la chicorée ». Vers l’an 1000, le savant persan Avicenne écrit tout un chapitre de livre sur le Taraxacum. L'écrivain Gérard de Crémone vers 1170 fait une traduction de l'arabe au latin : le terme tarashaquq est alors orthographié en « tarasacon »[2].

Le genre Leontodon (du grec leontodon, en latin dens Leonis, littéralement « dent de lion », allusion aux dents aiguës de ses feuilles) tel que défini initialement par Linné comprenait le basionyme Leontodon taraxacum. Mais c'est le lectotype Taraxacum officinale (Wigg) qui a servi à désigner le genre[3].

Noms vernaculaires

Les espèces de Taraxacum peuvent prendre d'autres noms vernaculaires[4] : dent de Lion (ou Dent-de-Lion, à cause de la forme des feuilles dont les découpures sont longues ou aiguës comme des dents, d'où le nom vernaculaire anglais de Dandelion et allemand de Löwenzahn), pissenlit (en raison des vertus diurétiques de cette plante), florin d'Or, laitue de Chien, coq, cochet, groin de porc (cette plante étant recherchée des herbivores et même du cochon), salade de Taupe[5], fausse Chicorée (succédané), couronne de moine (allusion au réceptacle floral nu après la dispersion des akènes), baraban (notamment en parler lyonnais et parler stéphanois), cramia ou Cramiat (dans le Jura suisse).

Other Languages
Аҧсшәа: Аигьырга
العربية: طرخشقون
asturianu: Taraxacum
azərbaycanca: Zəncirotu
تۆرکجه: زنجیر اوْتو
башҡортса: Бәпембә
беларуская: Дзьмухавец
беларуская (тарашкевіца)‎: Дзьмухавец
български: Глухарче
भोजपुरी: टॅराक्सॅकम
brezhoneg: C'hwervizon
bosanski: Maslačak
català: Taraxacum
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Buò-gŭng-ĭng
Cebuano: Taraxacum
Tsetsêhestâhese: Heóvêstséávó'êstse
čeština: Pampeliška
Cymraeg: Dant y llew
dolnoserbski: Mlac (rod)
English: Taraxacum
Esperanto: Taraksako
español: Taraxacum
eesti: Võilill
euskara: Taraxacum
فارسی: قاصدک
suomi: Voikukat
Gaeilge: Caisearbhán
Gàidhlig: Beàrnan-brìde
galego: Taraxacum
hrvatski: Maslačak
hornjoserbsce: Mlóč (ród)
Հայերեն: Խատուտիկ
Bahasa Indonesia: Randa Tapak
ГӀалгӀай: Баппа
italiano: Taraxacum
日本語: タンポポ
ქართული: ბაბუაწვერა
қазақша: Бақбақ
한국어: 민들레속
Кыргызча: Каакым
lietuvių: Kiaulpienė
latviešu: Pienenes
македонски: Глуварче
монгол: Багваахай
эрзянь: Тюжа цеця
Nederlands: Taraxacum
norsk nynorsk: Løvetannslekta
português: Taraxacum
română: Taraxacum
русский: Одуванчик
саха тыла: Алтан төбө
Scots: Taraxacum
srpskohrvatski / српскохрватски: Maslačak
Simple English: Dandelion
slovenščina: Regrat
српски / srpski: Маслачак
Tagalog: Taraxacum
Türkçe: Taraxacum
татарча/tatarça: Тузганак
українська: Кульбаба
اردو: ککروندا
oʻzbekcha/ўзбекча: Qoqi (oʻsimlik)
Tiếng Việt: Chi Địa đinh
Winaray: Taraxacum
吴语: 蒲公英
ייִדיש: לופטל
中文: 蒲公英
文言: 蒲公英
粵語: 蒲公英