Tankōbon

Un tankōbon (単行本 ?) est le terme japonais pour un recueil de chapitres de manga. En 1955, les éditeurs décident de republier les mangas diffusés par intermittences dans les magazines en un format poche à couverture souple. Il compile plusieurs chapitres d'une même série et les publie sur du papier de haute qualité. Ce sont ces versions qui sont utilisées pour les traductions européennes et américaines. Cette méthode gagnera en popularité et sera reprise pour la majorité des séries. En cela il s'oppose aux magazines (souvent de la taille d'un annuaire téléphonique) imprimés sur du papier de faible qualité ( Weekly Shonen Jump, etc.) qui contiennent de multiples séries. Il faut toutefois comprendre que les deux travaillent ensemble, à l'image par exemple de la revue (À suivre) et des Editions Casterman autrefois en France.

Aizōban

Un aizōban (愛蔵版 ?) est un volume en édition collector. Ces volumes sont généralement plus coûteux et plus fournis, avec des caractéristiques spéciales telles que des couvertures conçues spécifiquement, un papier de plus haute qualité, une couverture de protection spéciale, etc. Les aizōban sont généralement tirés en séries limitées, augmentant leur valeur financière et leur valeur en tant qu'élément de collection.

Other Languages
العربية: تانكوبون
asturianu: Tankōbon
azərbaycanca: Tankobon
català: Tankōbon
کوردی: تانکۆبۆن
čeština: Tankóbon
dansk: Tankoubon
Deutsch: Tankōbon
Ελληνικά: Τάνκοουμπον
English: Tankōbon
Esperanto: Tankobon
español: Tankōbon
فارسی: تانکوبون
suomi: Tankōbon
galego: Tankōbon
magyar: Tankóbon
Bahasa Indonesia: Tankōbon
italiano: Tankōbon
日本語: 単行本
한국어: 단행본
македонски: Танкобон
Bahasa Melayu: Tankōbon
norsk: Tankōbon
polski: Tankōbon
português: Tankōbon
română: Tankōbon
русский: Танкобон
Tagalog: Tankōbon
Türkçe: Tankōbon
українська: Танкобон
Tiếng Việt: Tankōbon
中文: 单行本
Bân-lâm-gú: Tan-hêng-pún