Télécommunications en Polynésie française

Du fait de sa faible population et de l'isolement géographique des archipels polynésiens, les entreprises chargées des communications en Polynésie française sont toutes historiquement publiques et en situation de monopole. En radiotéléphonie et télévision, il existe un marché concurrentiel depuis 2005, et un premier opérateur de téléphonie mobile alternatif aurait dû faire son apparition en 2009. Ce dernier n'a toutefois pas réussi à satisfaire à toutes les conditions de déploiement et de paiement imposées par les autorités publiques polynésiennes, et aucune offre commerciale n'a vu le jour.

Le 1er juin 2013, Vodafone a commercialisé ses offres mobile. Devenant de fait le premier opérateur alternatif disponible a Tahiti.

Par contre pour la téléphonie fixe et l'accès à internet aucune concurrence n'est envisagée.