Surf

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Surf (homonymie).
Surf
Picto
Principale instance World Surf League (WSL)
Image illustrative de l'article Surf
Compétition de Mavericks, États-Unis, 2010.
Un surfeur à Santa Cruz, sur la côte du nord de la Californie réputée pour ses sites de surf.

Le surf (abréviation française de l'anglais surf-riding, où riding signifie « chevaucher » et surf « (vagues) déferlantes ») est un sport qui consiste à glisser sur les vagues, ondes de surface, au bord de l'océan, debout sur une planche. Le surf se pratique sur des sites de surf, appelés spots (« bons coins »), plages qui sont baignées par des vagues plus ou moins grandes et propices à la glisse.

Les adeptes de ce sport sont les surfeurs ou aquaplanchistes [1].

Histoire

La plupart des experts et sources s'accordent à penser que le surf trouverait ses origines à Hawaï. Un surf similaire à celui pratiqué aujourd'hui est décrit par des sources européennes telles que le capitaine James Cook, il y a plus de deux siècles (1778 : découverte des îles Hawaï par James Cook).

La plus ancienne planche de surf connue à ce jour a été découverte en 1905 à Ko'Okena, sur la grande île d'Hawaii, à l'intérieur d'un tombeau. Les archéologues pensent qu'il s'agissait de la sépulture d'une « cheffesse » nommée Kaneamuna, qui régnait au début du XIVe siècle. Fabriquée dans le fond de l' arbre à pain, cette planche fut retrouvée en parfait état de conservation [2].

Le surf a pendant longtemps été une partie intégrante de la culture hawaïenne : les premiers comptes rendus à ce sujet seraient ceux de Samuel Wallis et de l'équipage du Dauphin [3], premiers Européens à mettre le pied à Tahiti en 1767, ou de Joseph Banks [4], botaniste embarqué sur le HMS Endeavour de Cook et qui arriva sur la même île en 1769. Le lieutenant James King en fera mention en complétant les mémoires de Cook après le décès de celui-ci en 1779 [5]. En 1788, James Morrison, un des mutins de la Bounty, décrit de manière similaire la pratique du hōrue à Tahiti [6].

Quand Mark Twain visite Hawaii en 1866, il décrit des « indigènes, de tous sexes et âges, s'amusant avec ce passe-temps national qu'est le surf » [7].

Les longboards (ou planches longues [1]) sont les descendantes modernes des premières planches apparues et relèvent d'une longue tradition hawaiienne. Les shortboards (ou planches courtes [1]) sont apparues dans les années 1960-1970. Plus légères, plus relevées et effilées au niveau du nez, plus fines, elles sont beaucoup plus maniables et procurent une liberté beaucoup plus importante au surfeur dans sa trajectoire et les figures qu'il peut réaliser.

Other Languages
Afrikaans: Branderplankry
aragonés: Surf
Ænglisc: Ȳþrīdung
العربية: ركمجة
беларуская: Сёрфінг
беларуская (тарашкевіца)‎: Сэрфінг
български: Сърфиране
བོད་ཡིག: རླབས་ཤུད།
brezhoneg: Surf
català: Surf
čeština: Surfing
kaszëbsczi: Surfòwanié
Cymraeg: Syrffio
dansk: Surfing
Deutsch: Wellenreiten
Zazaki: Sorf
Ελληνικά: Σέρφινγκ
English: Surfing
Esperanto: Ondorajdado
español: Surf
euskara: Surf
føroyskt: Surfing
galego: Surf
Avañe'ẽ: Ypysyry
हिन्दी: लहरबाज़ी
hrvatski: Surfanje
Հայերեն: Սերֆինգ
Bahasa Indonesia: Selancar
íslenska: Brimbrettabrun
italiano: Surf
日本語: サーフィン
ქართული: სერფინგი
қазақша: Сёрфинг
한국어: 파도타기
latviešu: Sērfings
Bahasa Melayu: Luncur air
Nederlands: Surfen
norsk nynorsk: Surfing
norsk: Surfing
occitan: Surf
polski: Surfing
português: Surfe
română: Surfing
русский: Сёрфинг
саха тыла: Сөрфиҥ
sicilianu: Surfing
srpskohrvatski / српскохрватски: Surfanje
Simple English: Surfing
slovenščina: Surfanje
српски / srpski: Surfovanje
svenska: Surfing
తెలుగు: సర్ఫింగ్
Tagalog: Pagsusurp
Türkçe: Sörf
українська: Серфінг
اردو: موج رانی
Tiếng Việt: Lướt sóng
中文: 衝浪
粵語: 滑浪