Steve Jobs

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jobs.
Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un «  article de qualité ».
Steve Jobs
Description de cette image, également commentée ci-après

Steve Jobs présentant l' iPhone 4 en blanc, lors du discours d'ouverture (keynote) de sa Présentation du 7 juin 2010.

Nom de naissance Steven Paul Jobs
Naissance
San Francisco, Californie, États-Unis
Décès (à 56 ans)
Palo Alto, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis  Américain
Pays de résidence États-Unis
Profession
Activité principale
Cofondateur, directeur général et président du conseil d'administration d' Apple
Cofondateur et directeur général de Pixar Animation Studios
Fondateur et directeur général de NeXT
Autres activités
Formation
Conjoint
Famille
Mona Simpson (sœur)

Steven Paul Jobs, dit Steve Jobs, ( San Francisco, - Palo Alto, ) est un entrepreneur et inventeur américain, souvent qualifié de visionnaire [1], et une figure majeure de l' électronique grand public, notamment pionnier de l'avènement de l' ordinateur personnel, du baladeur numérique, du smartphone et de la tablette tactile. Cofondateur, directeur général et président du conseil d'administration d' Apple Inc, il dirige aussi les studios Pixar et devient membre du conseil d'administration de Disney lors du rachat en 2006 de Pixar par Disney.

Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne créent Apple le 1er avril 1976 à Cupertino. Au début des années 1980, Steve Jobs saisit le potentiel commercial des travaux du Xerox Parc sur le couple interface graphique/ souris, ce qui conduit à la conception du Lisa, puis du Macintosh en 1984, les premiers ordinateurs grand public à profiter de ces innovations. Après avoir perdu une lutte de pouvoir à la tête d'Apple avec le directeur général qu'il avait pourtant recruté, John Sculley, il quitte l'entreprise en septembre 1985 pour fonder NeXT.

En 1986, il rachète la division Graphics Group de Lucasfilm, la transforme en Pixar Animation Studios et rencontre le succès commercial en 1995 avec Toy Story, un film dont il est le producteur délégué. Il reste directeur-général propriétaire de la compagnie (à 50,1 %) jusqu'à son acquisition par la Walt Disney Company en 2006.

Début 1997, Apple, alors au bord de la faillite, rachète NeXT. L'opération permet à Steve Jobs de revenir à la tête de la firme qu'il a cofondée et fournit à Apple le code source de NeXTSTEP à partir duquel est développé le système d'exploitation Mac OS X. Il supervise durant les quatorze années suivantes la création, le lancement et le développement de l' iMac (1998), de l' iPod, d' iTunes et de la chaîne de magasins Apple Store (2001), de l' iTunes Store (2003), de l' iPhone (2007) et de l' iPad (2010), présentant les différents produits à un rythme pluriannuel lors de ses fameuses keynotes et faisant de son entreprise une des plus riches au monde au moment de sa mort [2].

En 2003, Steve Jobs apprend qu'il est atteint d'une forme rare de cancer pancréatique. Il passe les années suivantes à lutter contre la maladie, subissant plusieurs hospitalisations et arrêts de travail, apparaissant de plus en plus amaigri au fur et à mesure que sa santé décline. Il meurt le 5 octobre 2011 à son domicile de Palo Alto, à l'âge de cinquante-six ans. Sa mort soulève une importante vague d'émotion à travers le monde.

Jeunesse et études

1966 Crist Drive, Los Altos. L'ancienne maison des Jobs.

Steven Paul Jobs naît le 24 février 1955 à San Francisco en Californie [a 1], d'un père d'origine syrienne étudiant en sciences politiques, Abdulfattah « John » Jandali ( arabe : عبدالفتاح جندلي) [a 1], et de Joanne Carole Schieble, américaine d'origine suisse [a 1]. Ils ne sont à l'époque pas mariés [a 1]. Alors que Joanne est enceinte, son père la menace de la priver de son héritage si elle épouse un non catholique, si bien qu'elle se rend chez un avocat de San Francisco pour trouver une famille adoptive [a 1].

Le nouveau-né est alors adopté par Paul Reinhold Jobs (1922–1993) et Clara Jobs, née Hagopian d'origine arménienne (1924–1986) [a 1]. Adulte, lorsqu'il est questionné à propos de ses parents adoptifs, Jobs répond que Paul et Clara Jobs « sont ses parents » [3]. Dans sa biographie autorisée, il déclare que ce sont ses parents à 1 000 % [a 1]. Quant à ses parents biologiques, ils se marient en 1955 et ont un second enfant, Mona Simpson en 1957, puis divorcent en 1962.

Lorsque Steve a deux ans, ses parents adoptent une fille, Patty [a 1]. Trois ans plus tard, la famille Jobs déménage de San Francisco pour s'installer à Mountain View en Californie à la suite de la mutation de Paul Jobs à Palo Alto. Paul est alors machiniste pour une entreprise qui fabrique des lasers, et apprend à son fils des rudiments d'électronique, tout comme à se servir de ses mains [4]. Pour sa part, Clara est comptable et apprend à Steve à lire avant qu'il aille à l'école [4].

Jobs entame sa scolarité à la Monta Loma Elementary à Mountain View puis intègre la toute proche Crittenden Middle School mais, à la suite de problèmes scolaires, il lance un ultimatum à ses parents : soit ils le font changer d'établissement, soit il arrête l'école. La famille déménage alors cinq kilomètres plus au sud, au 2066 Crist Drive à Los Altos, ce qui permet à Steve de poursuivre son cursus scolaire à la Cupertino Middle School puis à la Homestead High School à Cupertino [a 1]. Larry Lang, un ingénieur qui habite à cent mètres de leur ancienne maison et chez qui Jobs passe de nombreuses soirées, le fait entrer au club des Explorateurs de Hewlett-Packard. Quinze élèves s'y réunissent tous les mardis soir dans la cafétéria de l'entreprise et font venir un ingénieur en informatique de la société pour parler de ses travaux. À la suite de l'une de ces conférences, il convie l'un des élèves à visiter son laboratoire, c'est à cette occasion que le jeune Steve voit le premier ordinateur de bureau que Hewlett-Packard développe, le 9100A [a 1]. Âgé de treize ans, il n'hésite pas à téléphoner à William Hewlett, le président de l'entreprise qui porte en partie son nom [3]. Steve est en train de construire un fréquencemètre et il a besoin de pièces [3]. Ils discutent pendant vingt minutes, Hewlett lui expédie les composants dont il a besoin et lui offre un emploi d'été dans son entreprise [3].

Après sa première année à Homestead High, Steve Jobs travaille donc durant l'été sur l'une des chaînes d'assemblage de Hewlett-Packard. À la même époque, un camarade de classe de Homestead High, Bill Fernandez, lui présente Steve Wozniak. Ils partagent la même passion de l'électronique, ils deviennent amis et réalisent ensemble de nombreux canulars [a 2]. En septembre 1971, les deux Steve mettent la main sur un article du magazine Esquire qui explique comment fabriquer une blue box, un appareil qui permet de passer des appels longue distance de façon entièrement gratuite en fraudant donc les compagnies téléphoniques, et plus précisément AT&T [a 2]. Ils décident alors d'en monter et de les vendre. Selon Jobs, cette expérience est à l' origine d'Apple [a 2].

En 1972 à sa sortie de Homestead High, il décide de poursuivre ses études à Reed College à Portland dans l' Oregon où il rencontre Daniel Kottke [a 2]. À la suite de plusieurs lectures d'ouvrage sur la spiritualité orientale lors de cette première année à Reed, ils deviennent tous les deux végétariens [a 2]. Toujours à Reed College, il rencontre un autre adepte de la spiritualité orientale et son futur gourou, Robert Friedland  (en). Ce dernier dirige une grande ferme communautaire de cent hectares, l'All One Farm, où le jeune Steve se rend souvent [a 3].

Très vite, Jobs se rend compte qu'il s'ennuie à Reed, se trouvant dans l'obligation de suivre un certain nombre de cours qui ne l'intéressent pas. Il décide donc d'abandonner ce cursus, sans en informer ses parents qui se sont pourtant littéralement ruinés pour l'y inscrire [5], et se choisit d'autres cours où il se rend en tant qu' auditeur libre. En 2005, Steve Jobs déclare « Si je n'avais pas suivi ce cours de calligraphie, le Mac n'aurait jamais eu autant de polices d'écriture et des polices à espacement proportionnel. » [N 1], [5].

C'est une période où Steve Jobs expérimente assidument le LSD en écoutant les disques de Bob Dylan, des Beatles et des groupes phares de la contre-culture californienne [a 3]. Il déclare plus tard que prendre du LSD a été l'une des deux ou trois expériences les plus importantes de sa vie [a 4], [6]. Il évoque cette substance psychotrope hallucinogène comme une des principales raisons de sa réussite, pour lui avoir ouvert l'esprit en grand [6]. Il déclare également : «  Bill Gates aurait l'esprit bien plus ouvert si, plus jeune, il avait essayé l'acide une fois ou s'il s'était rendu dans un Âshram » [3], [7].

Other Languages
Acèh: Steve Jobs
Afrikaans: Steve Jobs
Alemannisch: Steve Jobs
አማርኛ: ስቲቭ ጆብስ
aragonés: Steve Jobs
Ænglisc: Steve Jobs
العربية: ستيف جوبز
অসমীয়া: ষ্টীভ জব্‌চ
asturianu: Steve Jobs
azərbaycanca: Stiv Cobs
تۆرکجه: استیو جابز
žemaitėška: Stīvs Džiuobsos
Bikol Central: Steve Jobs
беларуская: Стыў Джобс
беларуская (тарашкевіца)‎: Стыў Джобс
български: Стив Джобс
বাংলা: স্টিভ জবস
brezhoneg: Steve Jobs
bosanski: Steve Jobs
català: Steve Jobs
کوردیی ناوەندی: ستیڤ جۆبز
corsu: Steve Jobs
čeština: Steve Jobs
Чӑвашла: Джобс Стив
Cymraeg: Steve Jobs
dansk: Steve Jobs
Deutsch: Steve Jobs
dolnoserbski: Steve Jobs
Ελληνικά: Στηβ Τζομπς
English: Steve Jobs
Esperanto: Steve Jobs
español: Steve Jobs
eesti: Steve Jobs
euskara: Steve Jobs
estremeñu: Steve Jobs
suomi: Steve Jobs
Frysk: Steve Jobs
Gaeilge: Steve Jobs
Gàidhlig: Steve Jobs
galego: Steve Jobs
Avañe'ẽ: Steven Jobs
गोंयची कोंकणी / Gõychi Konknni: Steve Jobs
Gaelg: Steve Jobs
客家語/Hak-kâ-ngî: Steve Jobs
עברית: סטיב ג'ובס
hrvatski: Steve Jobs
magyar: Steve Jobs
Հայերեն: Ստիվ Ջոբս
Bahasa Indonesia: Steve Jobs
Ilokano: Steve Jobs
íslenska: Steve Jobs
italiano: Steve Jobs
Basa Jawa: Steve Jobs
ქართული: სტივ ჯობსი
қазақша: Стив Джобс
한국어: 스티브 잡스
Kurdî: Steve Jobs
Кыргызча: Стив Жобс
Ladino: Steve Jobs
Lëtzebuergesch: Steve Jobs
Limburgs: Steve Jobs
lumbaart: Steve Jobs
lingála: Steve Jobs
لۊری شومالی: إستيڤ جابز
lietuvių: Steve Jobs
latviešu: Stīvs Džobss
मैथिली: स्टिभ जब्स
Basa Banyumasan: Steve Jobs
Malagasy: Steve Jobs
македонски: Стив Џобс
монгол: Стив Жобс
Bahasa Melayu: Steve Jobs
Malti: Steve Jobs
မြန်မာဘာသာ: စတိဗ်ဂျော့စ်
مازِرونی: استیو جابز
Nāhuatl: Steve Jobs
Plattdüütsch: Steve Jobs
नेपाली: स्टिभ जब्स
नेपाल भाषा: स्टीभ जब्स
Nederlands: Steve Jobs
norsk nynorsk: Steve Jobs
norsk bokmål: Steve Jobs
Nouormand: Steve Jobs
occitan: Steve Jobs
ਪੰਜਾਬੀ: ਸਟੀਵ ਜੌਬਜ਼
Pangasinan: Steve Jobs
Kapampangan: Steve Jobs
Papiamentu: Steve Jobs
Deitsch: Steve Jobs
polski: Steve Jobs
پنجابی: سٹیو جابز
português: Steve Jobs
Runa Simi: Steve Jobs
română: Steve Jobs
armãneashti: Steve Jobs
русский: Джобс, Стив
संस्कृतम्: स्टीव जाब्स
sicilianu: Steve Jobs
Scots: Steve Jobs
sámegiella: Steve Jobs
srpskohrvatski / српскохрватски: Steve Jobs
Simple English: Steve Jobs
slovenčina: Steve Jobs
slovenščina: Steve Jobs
shqip: Steve Jobs
српски / srpski: Стив Џобс
svenska: Steve Jobs
Kiswahili: Steve Jobs
ślůnski: Steve Jobs
тоҷикӣ: Стив Ҷобс
Türkmençe: Stiw Jobs
Tagalog: Steve Jobs
Türkçe: Steve Jobs
татарча/tatarça: Стив Джобс
українська: Стів Джобс
oʻzbekcha/ўзбекча: Steve Jobs
vèneto: Steve Jobs
Tiếng Việt: Steve Jobs
Volapük: Steve Jobs
walon: Steve Jobs
Winaray: Steve Jobs
მარგალური: სტივ ჯობსი
Yorùbá: Steve Jobs
Bân-lâm-gú: Steve Jobs
粵語: 喬布斯