Star Wars: Jedi Knight - Dark Forces 2

Star Wars
Jedi Knight
Dark Forces 2
Éditeur LucasArts
Développeur LucasArts

Date de sortie Courant 1997
Genre Tir à la première personne
Mode de jeu Un joueur, multijoueur.
Plate-forme PC
Média CD
Langue Textes et voix en français.
Contrôle Clavier / souris

Évaluation ESRB : T ?

Star Wars: Jedi Knight - Dark Forces 2 est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par LucasArts, disponible en 1997 sur PC [1], [2], [3], [4].

Le joueur est dans la peau d'un chevalier Jedi en devenir, le jeu se déroulant dans l'univers étendu de Star Wars. C'est la suite du jeu Star Wars: Dark Forces. Jedi Knight a bénéficié d'une extension: Star Wars: Jedi Knight - Mysteries of the Sith.

Système de jeu

La principale distinction entre Dark Forces et Jedi Knight est l'apparition de la Force. Au fur et à mesure qu'il progresse dans le jeu, le personnage apprend à s'en servir et doit faire le choix entre son côté obscur et son côté lumineux.

Le joueur incarne Kyle Katarn, un ex-agent d'espionnage de l' Empire passé contrebandier lorsqu'il apprend l'implication des impériaux dans la mort de son père avant de finalement rejoindre l'Alliance rebelle. Ses preuves sont faites dans le premier opus de Dark Forces au cours duquel il vole les plans de la première Étoile noire. Au cours de sa quête, il apprend à devenir un Jedi pour venger la mort de son père, Morgan Katarn, tué par le Jedi Noir Jerec, et pour défendre la Vallée des Jedi, convoitée par ce dernier et ses acolytes.

Kyle est soutenu et assisté par Jan Ors, contrebandière elle aussi, espionne rebelle et surtout pilote de talent qui lui fit quitter l'Empire et le sauva à de nombreuses occasions.

Le jeu se joue comme un FPS, mais Kyle Katarn peut aussi être contrôlé en vue à la troisième personne. D'une manière générale, les joueurs s'accordent pour dire que le personnage est plus maniable en vue à la première personne quand il s'agit d'utiliser des armes à feu (notamment car il n'y a pas de viseur en vue à la troisième personne), et que celui-ci est plus maniable en vue à la troisième personne (notamment parce que le sabre sort du champ de vision en mode FPS).

Ainsi, la plupart des vidéos circulant sur Internet, de ce jeu vidéo, montrent Kyle à la troisième personne quand il tient un sabre laser.

Le jeu possédait des manières de pointer les ennemis grâce aux pouvoirs de la force.

On pouvait personnaliser son personnage en choisissant le nombre de points de compétences (4 au maximum par sort) que l'on pouvait allouer à chaque pouvoir de la force. Ces points étaient gagnés au fur et à mesure de l'aventure.

On trouvait quatre pouvoirs neutres

- Célérité (accélération de la vitesse de course)

- Saut (saut d'une hauteur démesurée, quasi indispensable pour certaines missions)

- Clairvoyance (permettant de voir les ennemis invisibles, et avec certaines cartes 3D, de voir à travers les murs. Il rendait insensible au sort de cécité, mais uniquement s'il était lancé avant celui-ci)

- Pull (attirer à soi un objet, et retirer une arme, autre que le sabre laser, des mains d'un ennemi non sensible à la force)

Ces pouvoirs pouvaient se combiner aux pouvoirs des deux côtés, là où les pouvoirs lumineux et obscurs ne pouvaient coexister (ajouter des points dans l'un rendait inaccessible l'autre)

On trouvait cinq pouvoirs lumineux :

- Cécité (rendre l'ennemi aveugle, en pratique, cela se traduisait par un écran blanc pour le joueur qui subissait ce pouvoir)

- Persuasion (l'utilisateur devient invisible, pouvoir remplacé dans Jedi Knight II: Jedi Outcast, par un contrôle mental qui poussait les ennemis à tuer leurs alliés)

- Soin (permettait de se soigner)

- Force absorption (permettait d'absorber certains dégâts)

- PROTECTION (pouvoir bonus permettant d'être invulnérable, disponible seulement si l'on accorde quatre points de compétence à chaque pouvoir lumineux)

On trouvait cinq pouvoirs obscurs :

- Étranglement (cher à Darth Vader)

- Télékinésie (qui consistait en fait à envoyer, comme Darth Vader dans The Empire Strikes Back, des objets et débris sur l'ennemi)

- Éclair de force

- Destruction (une boule d'énergie violente)

- VISION DE MORT (pouvoir bonus faisant perdre rapidement de la vie à toute personne face à l'utilisateur, disponible seulement si l'on accorde quatre points de compétence à chaque pouvoir obscur. Ce pouvoir n'a pas de limite pratique, et peut, dans des niveaux où l'occasion se présente, tuer en quelques secondes un millier de Stormtroopers rassemblés)

Il existait des variantes liées à certains pouvoirs, présentes uniquement dans des Mods :

- Heal other : permettait de soigner un autre personnage

- Grip absorbant : régénérait de la vie à chaque salve d'étranglement

- Repel : repoussait tous les ennemis

- Push : expulsait un ennemi

Les personnages multijoueurs étaient caractérisés selon un fichier texte présent dans le dossier du jeu, qui regroupait les caractéristiques de base du personnage : skin, couleur du sabre, nom, et surtout pouvoirs. Il se trouve que les pouvoirs étaient exprimés en fonction du nombre de points de compétences associés à chacun, et que les pouvoirs vides étaient présents, mais associés du chiffre zéro. S'il était impossible d'avoir un personnage ayant plus du nombre maximum de points attribuables (localement, ou en totalité), car des bugs générés faisaient planter le jeu, il était par contre possible, en éditant le fichier texte, d'avoir des pouvoirs des deux côtés, et de faire coexister l'étranglement, la destruction, les soins, et la cécité, par exemple.

Other Languages