Stérilisation (microbiologie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stérilisation.

La stérilisation est une technique destinée à détruire tout germe microbien par exemple d'une préparation (souvent alimentaire). La première technique a consisté à porter cette préparation à haute température, c'est-à-dire de 100 à 180 °C. Elle a été inventée par Nicolas Appert, à la fin du XVIIIe siècle (appertisation) . Cet autodidacte a inventé le procédé à l’origine des conserves et des plats cuisinés et créé à Massy la première conserverie. L'explication scientifique a été fournie, soixante ans après, par Louis Pasteur au XIXe siècle.

Dans les secteurs bio-médical et agro-alimentaire, la stérilisation des dispositifs médicaux et industriels est un procédé utilisé pour détruire les germes viables ou cultivables potentiellement infectieux.

Selon la norme NF EN 556[1], un dispositif médical peut être considéré stérile, si la probabilité théorique de présence d’un micro-organisme viable est inférieur ou égal à 10−6.

On distingue :

Il n'existe pas de technique de stérilisation universelle. Il faut choisir entre les différentes techniques en prenant en compte les propriétés des objets à stériliser. Les traitements « basse température » (de 25 à 50 °C) sont utilisés entre autres pour les objets ne supportant pas la chaleur. Ces procédés font l'objet d'importants travaux de normalisation, au niveau international, afin notamment de définir les règles précises de leur maîtrise

Un stérilisateur d'antenne chirurgicale avancée de la Première Guerre mondiale

Stérilisation à la chaleur

Autoclave dans un hôpital suisse (1914-1918).

Stérilisation à la chaleur sèche

Le processus de stérilisation à la chaleur sèche est accompli par conduction. En effet, la chaleur est absorbée par la surface extérieure du dispositif que l'on veut stériliser. Ensuite la chaleur diffuse dans la couche suivante. Finalement, la totalité de l'élément atteint la bonne température nécessaire pour obtenir la stérilisation. Le temps et la température idéaux pour la stérilisation à la chaleur sèche sont de 160 °C (160 °C) pendant h ou 170 °C (171,1 °C) pendant h[2]. Le dispositif doit être sec avant la stérilisation car l'eau pourrait interférer avec le processus. La chaleur sèche détruit les micro-organismes en provoquant une coagulation des protéines. Ce mode de stérilisation aujourd'hui proscrit a été utilisé en milieu hospitalier depuis la fin du XIXe siècle. Il s'effectuait dans un four appelé four Pasteur (poupinel) et il s'agit d'une stérilisation physique qui résulte de l'oxydation des protéines

On peut stériliser par :

  • la chaleur sèche : four Pasteur souvent dit « Poupinel » ;
  • la chaleur humide : autoclave ou tyndallisation.

La stérilisation par la chaleur humide donne de meilleur résultats (en particulier c’est la seule utilisable pour détruire les prions de façon fiable[réf. nécessaire]). Ce procédé est conseillé et le seul légalement autorisé pour stériliser les objets utilisés en thérapeutique (instruments chirurgicaux, pansements...).[réf. nécessaire]

L’efficacité de tous les procédés de stérilisation dépend de la propreté initiale de l’objet à stériliser, donc de sa préparation.

Stérilisation à la vapeur

Le dispositif contaminé est mis à tremper dans une solution de détergent désinfectant puis rincé. Ensuite, la stérilisation à la chaleur humide est effectuée au moyen de vapeur saturée et sous pression (pour atteindre la température nécessaire). Comme dit précédemment, ce procédé de stérilisation, le plus fiable et le plus facile à contrôler, représente donc le premier choix pour le matériel qui résiste aux températures de 120 à 134 °C et à l’humidité.

Principe

Le matériel à stériliser est placé sur des grilles ou dans des conteneurs perméables à la vapeur puis exposé à l’action de la vapeur d’eau saturée et sous pression avec des paramètres temps/température déterminés.

Les températures à atteindre sont, en principe, de 121 °C pendant 20 minutes pour détruire les bactéries et de 134 °C pendant 18 minutes à une pression de 2,2 bars pour les prions.

Aucune bactérie végétative ne résiste à cette température. Seules quelques spores bactériennes pourront survivre à 116 °C mais elles sont exceptionnelles.

Other Languages
العربية: تعقيم
azərbaycanca: Sterilizasiya
bosanski: Sterilizacija
Deutsch: Sterilisation
emiliàn e rumagnòl: Steriliśasiòun (pulisìa)
Esperanto: Sterilizo
euskara: Esterilizazio
Gaeilge: Steiriliú
hrvatski: Sterilizacija
Bahasa Indonesia: Sterilisasi (mikrobiologi)
日本語: 殺菌
한국어: 살균
Кыргызча: Стерилдөө
Runa Simi: Unquchiq qulluy
srpskohrvatski / српскохрватски: Sterilizacija (mikrobiologija)
Türkçe: Sterilizasyon
oʻzbekcha/ўзбекча: Sterilizatsiya (mikrobiologiya)
Tiếng Việt: Khử trùng
中文: 殺菌
Bân-lâm-gú: Sat-khún