Sovkhoze

Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Un sovkhoze (en russe совхоз, prononciation) était une ferme d'État de l' URSS. Le mot est la contraction de советское хозяйство, soit « ferme soviétique ». Les sovkhozes furent créés lors de l'expropriation des «  koulaks » lors de la campagne de collectivisation lancée par Staline après 1928.

Une personne travaillant dans un sovkhoze était un sovkhoznik (en russe : совхозник ; au féminin sovkhoznitsa / russe : совхозница). Dans un sovkhoze, les ouvriers agricoles étaient salariés, sans être propriétaires. Les salaires n'étaient pas (ou peu) indexés sur la productivité du sovkhoze.

Afin de pallier une faible productivité et donc une production insuffisante, des lopins de terre privés furent tolérés dans les sovkhozes. Leur surface fit ensuite l'objet de diverses réformes.

Histoire

Les sovkhozes commencèrent à être créés dans le début des années 1920 comme un exemple idéologique de l'agriculture socialiste car les kolkhozes furent longtemps considérées que comme une étape intermédiaire vers l'idéal de l'agriculture étatique. Alors que les kolkhozes furent généralement créés en combinant plusieurs petites exploitations individuelles dans une structure coopérative, les sovkhozes furent organisés par l' État sur des terres confisquées qui furent réunies dans des grandes propriétés. Les travailleurs des sovkhozes furent recrutés parmi les populations rurales sans terre. Aucun paysan n'étant disposé à abandonner volontairement sa propriété, Staline écrasa les résistances par une gigantesque famine organisée qui fit des millions de morts entre 1929 et 1935, surtout en Ukraine et dans le sud de la Russie.

Le rôle des sovkhozes dans l'agriculture soviétique progressa régulièrement au cours de l'ère soviétique. Le nombre de sovkhozes passa de moins de 1 500 en 1929 à un peu plus de 23 000 à la fin des années 1980. Cette expansion s'expliquait en partie par la politique de fusion et de reconversion des kolkhozes en sovkhozes et en partie grâce à l'expansion des superficies cultivées à travers des programmes spéciaux comme la Campagne des terres vierges. Pendant les années 1930, les sovkhozes avaient en moyenne environ 3 600 hectares de superficie ensemencée. Dans les années 1980, cette moyenne était d'environ 4 500 hectares.

Les sovkhozes furent perçus comme étant plus productifs et plus rentables que les kolkhozes. Les sovkhozes étaient surtout présents dans la production de céréales, de légumes et d' œufs.

En 1990, l' Union soviétique avait 23 500 sovkhozes, soit 45 % du total d'exploitations de types sovkhoze/kolkhoze. La taille moyenne d'un sovkhoze était de 15 300 hectares, près de trois fois le kolkhoze moyen qui était de 5 900 hectares en 1990. Les sovkhozes étaient plus nombreux dans la Sibérie que dans la partie européenne de l'Union soviétique.

Pendant la transition des années 1990, de nombreuses fermes d'État furent réorganisées comme société par actions, bien que le développement des marchés fonciers était toujours entravé par l'opposition à la propriété privée des terres.

Other Languages
башҡортса: Совхоз
беларуская: Саўгас
български: Совхоз
bosanski: Sovhoz
català: Sovkhoz
čeština: Sovchoz
Deutsch: Sowchos
English: Sovkhoz
Esperanto: Sovĥozo
español: Sovjós
eesti: Sovhoos
euskara: Sovkhoz
فارسی: سوخوز
suomi: Sovhoosi
עברית: סובחוז
Հայերեն: Սովխոզ
italiano: Sovchoz
日本語: ソフホーズ
қазақша: Совхоз
lietuvių: Tarybinis ūkis
Nederlands: Sovchoz
occitan: Sovkhoz
polski: Sowchoz
português: Sovkhoz
română: Sovhoz
русский: Совхоз
српски / srpski: Совхоз
svenska: Sovchos
тоҷикӣ: Совхоз
Türkçe: Sovhoz
татарча/tatarça: Совхоз
українська: Радгосп
walon: Sovxhôze
中文: 國營農場