Siège de Pondichéry (1778)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Pondichéry.
Siège de Pondichéry
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte française illustrant le siège, v. 1778
Informations générales
Date 21 août-19 octobre 1778
Lieu Pondichéry, établissement français en Inde
Issue Victoire britannique
Belligérants
Royaume de France  Royaume de France Drapeau de la Grande-Bretagne.  Grande-Bretagne
Commandants
Guillaume de Bellecombe
François-Jean-Baptiste l'Ollivier de Tronjoli
Hector Munro
Edward Vernon
Forces en présence
700 soldats français
400–600 cipayes
1 500 soldats britanniques
9 000 cipayes
Pertes
144 morts
185 blessés
243 morts
930 blessés

Guerre Franco-Anglaise

Batailles

Coordonnées 11° 56′ 03″ nord, 79° 50′ 02″ est

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Siège de Pondichéry

Le siège de Pondichéry est un épisode de la guerre d'indépendance des États-Unis entre la Grande-Bretagne et la France dans le sous-continent indien. Une force britannique assiège le port de l'établissement français de Pondichéry en août 1778, qui capitule après dix semaines de siège. La Marine royale française, après une bref combat naval, avait abandonné les eaux de la côte de Coromandel pour se replier sur l'île-de-France. Laissé sans secours, Pondichéry avait dû se rendre malgré la défense énergique du gouverneur de Bellecombe.

Comme en 1761, la ville est pillée par les Anglais. En mars 1781, ces derniers abandonnent la place qui est occupée par les troupes du nabab Haidar Alî. En 1782, la ville est rendue par ce dernier aux Français, mais elle n'est plus que ruines. L'escadre de Suffren ne s'y attarde pas et préfère débarquer ses troupes plus au sud. La ville n'est plus qu'un enjeu secondaire jusqu'à la fin des hostilités et sert essentiellement aux Français à faire de l'eau pour leurs vaisseaux.

Du côté français, 92 soldats français sont tués et 191 blessés, 51 cipayes sont tués et 94 sont blessés. Du cotés des britanniques, les pertes sont de 77 morts et 193 blessés pour la British Army, 11 morts et 53 blessés pour la Royal Navy et 155 morts et 684 blessés pour les cipayes.