Siège de Louvain

Siège de Louvain

Informations générales
Date 24 juin-4 juillet 1635
Lieu Louvain
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Drapeau de l'Espagne Monarchie espagnole
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Prinsenvlag.svg Provinces-Unies
Commandants
Anthonie Schetz
Ferdinand d'Autriche
Ottavio Piccolomini
Frédéric-Henri d'Orange-Nassau
Urbain de Maillé
Gaspard III de Coligny
Forces en présence
4 000 soldats50 000 soldats
Pertes
inconnues12 000 hommes

Guerre de Trente Ans

Batailles

Pilsen (09-1618) · Sablat (06-1619) · Montagne Blanche (11-1620) · Cap Saint-Vincent (08-1621) · Mingolsheim (04-1622) · Wimpfen (05-1622) · Höchst (06-1622) · Fleurus (08-1622) · Stadtlohn (08-1623) · Dessau (04-1626) · Lutter (08-1626) · Wolgast (09-1628) · Magdebourg (05-1631) · Werben (07-1631) · Abrolhos (09-1631) · Breitenfeld (09-1631) · Rain am Lech (04-1632) · Alte Veste (09-1632) · Lützen (11-1632) · Oldendorf (07-1633) · La Mothe (06-1634) · Nördlingen (09-1634) · Louvain (06-1635) · Tornavento (06-1636) · Corbie (08-1636) · Wittstock (10-1636) · Îles de Lérins (05-1637) · Rheinfelden (02-1638) · Getaria (08-1638) · Cabañas (08-1638) · Fontarrabie (09-1638) · Thionville (09-1639) · Downs (10-1639) · Ille-sur-Têt (09-1640) · Montjuïc (01-1641) · Marfée (06-1641) · Saint-Vincent (11-1641) · Perpignan (11-1641) · Honnecourt (05-1642) · Barcelone (06-1642) · 1er Lérida (10-1642) · Leipzig (10-1642) · Rocroi (05-1643) · Carthagène (09-1643) · Tuttlinghem (11-1643) · Fribourg (08-1644) · Jüterbog (11-1644) · Jankau (03-1645) · Alerheim (08-1645) · Orbetello (06-1646) · Mardyck (08-1646) · Dunkerque (09-1646) · 2e Lérida (11-1646) · 3e Lérida (05-1647) · Cavite (06-1647) · Zusmarshausen (05-1648) · Lens (08-1648)

Cette boîte : voir •  •
Coordonnées 50° 53′ nord, 4° 42′ est

Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand

(Voir situation sur carte : Brabant flamand)
Siège de Louvain

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Siège de Louvain

Le Siège de Louvain (24 juin-4 juillet 1635) fut un important siège de la Guerre de Trente Ans, au cours duquel une armée franco-hollandaise sous les ordres de Frédéric-Henri d'Orange-Nassau, Urbain de Maillé et Gaspard III de Coligny, qui avait envahi les Pays-Bas espagnols dans une double offensive des deux côtés, mit le siège à la ville espagnole de Louvain, défendue par une garnison espagnole de 4 000 hommes composée d'unités wallonnes, espagnoles et irlandaises.La mauvaise organisation, la propagation d'épidémies parmi les Français, ainsi que l'apparition d'une armée de secours, sous les ordres d'Ottavio Piccolomini, força l'armée d'invasion à lever le siège.

Cet échec permit aux forces espagnoles de prendre l'initiative et bientôt les envahisseurs furent forcés de se retirer précipitamment.

Contexte

En 1635, la République hollandaise conclut une alliance avec la France dans le but d'attaquer l'armée espagnole des Flandres depuis deux directions et de faire avancer l'impasse dans laquelle se trouvait la Guerre de Trente Ans, pour, par la suite, diviser les Pays-Bas espagnols entre les deux partenaires de l'alliance. Les Français attaquèrent par le sud et battirent les Espagnols à la bataille d'Avein le , pour finalement faire la jonction à Maastricht avec les forces hollandaises de Frédéric-Henri d'Orange-Nassau, qui attaqua depuis la République hollandaise avec 20 000 fantassins et 6 000 cavaliers.

Entretemps, Ferdinand d'Autriche, qui était à Louvain, ordonna aux tercios espagnols de se rendre à Tirlemont et envoya le comte de Fuenclara en Allemagne, avec pour instructions de ramener l'armée impériale en renfort.

Les forces maintenant conjointes des Franco-Hollandais, qui totalisaient 50 000 hommes, firent mouvement en direction de Tirlemont défendue par une petite garnison sous les ordres du capitaine Martín de los Alarcos. Le village fut pris d'assaut, pillé pendant trois jours et finalement rasé. La garnison espagnole et la plupart des habitants furent massacrés. Mais cet évènement donna le temps nécessaire à Ferdinand pour améliorer les défenses de Louvain et pour positionner son armée dans des positions fortifiées près de la ville.

L'armée franco-hollandaise fit son apparition peu après et établit son campement à deux lieues du quartier général de Ferdinand. Cependant, l'armée alliée resta inactive pendant 8 jours, ce qui permit à la population de toute la région, mais spécialement de Bruxelles, où les nouvelles de la mise à sac de Tirlemont causa une grande panique, de fuir vers des villes plus sûres.

Other Languages
Nederlands: Beleg van Leuven
русский: Осада Лёвена