Shvetahûna

Les Huns blancs, nommés par les indiens en sanskrit : Shvetahuna (IAST śvetahūna, de śveta, blanc et hūna, hun), sont un peuple nomade, nommé Hephthalites par les Grecs, Yeta, Yàdā (sinogramme traditionnel 嚈噠) ou Yàndá (sinogramme traditionnel 厭達, sinogramme simplifié 厌哒) par les Chinois (*Iep-t'ien en moyen chinois ; se dirait yip-daat ou yim-daat en cantonais). On les rattache généralement aux autres peuples appelés Huns. Ils ont joué un rôle important dans l'histoire de l'Asie centrale, de la Perse et de l'Inde.

Les Chinois les mentionnent pour la première fois en 125 comme vivant au sud de la Dzoungarie, sous le nom de Hua. Ils franchissent le Syr-Daria avant 440 et envahirent la Transoxiane (habitée par les Sogdiens), la Bactriane et le Khorasan, au Nord-Est de la Perse. Un historien arménien du Ve siècle, Elishe Vardapet, a mentionné une bataille entre l'empereur sassanide Yazdgard II (438-457) et les Hephthalites en 442. Plus tard, vers l'an 500, ils prennent possession des oasis du bassin du Tarim, pourtant beaucoup plus proche que la Transoxiane de leur territoire d'origine[4].

Identité des Hephthalites

La question de l'identité des Hephthalites est l'une des plus ardues qui soient car les textes chinois les décrivant sont contradictoires.

Ainsi, le Chinois Wei Jie (?), bien qu’ayant personnellement conversé avec des Hephthalites, ne réussit à les identifier, ce qui est tout à fait significatif. Cela montre soit qu'ils n'appartenaient à aucun des grands groupes linguistiques connus au VIe siècle, soit qu'ils avaient alors perdu leur identité linguistique. Plusieurs théories s'opposent, résumées par K. Enoki dans son article de 1959 « On the Nationality of the Ephtalites » dans les Memoirs of the Research Department of the Toyo Bunko. Il tranchait pour des raisons principalement ethnographiques en faveur d'une origine iranienne des Hephthalites. Mais une analyse récente du texte du Tongdian montre que les Hephthalites venaient de l'Altaï et parlaient une langue proche de celle des Gaoju, eux-mêmes supposés turcophones. Quoi qu'il en soit, il semble que les Hephthalites aient rapidement perdu leur identité linguistique (de la Vaissière, 2007).

Other Languages
Alemannisch: Hephthaliten
العربية: الهياطلة
azərbaycanca: Ağ Hunlar
беларуская: Эфталіты
български: Ефталити
català: Heftalites
Deutsch: Hephthaliten
Esperanto: Heftalitaj hunoj
español: Heftalita
فارسی: هپتالیان
हिन्दी: हफथाली लोग
hrvatski: Bijeli Huni
magyar: Heftaliták
Հայերեն: Հեփթաղներ
Bahasa Indonesia: Hun Putih
italiano: Unni bianchi
日本語: エフタル
ქართული: ეფთალიტები
қазақша: Ақ ғұндар
한국어: 에프탈
Кыргызча: Эфталиттер
Latina: Ephthalitae
Nederlands: Hephthalieten
occitan: Huns Blancs
polski: Heftalici
پنجابی: ہفتھالی لوک
português: Império Heftalita
русский: Эфталиты
srpskohrvatski / српскохрватски: Bijeli Huni
slovenščina: Heftaliti
српски / srpski: Бели Хуни
svenska: Heftaliter
українська: Ефталіти
oʻzbekcha/ўзбекча: Eftaliylar davlati
中文: 嚈噠