Shoshones

Page d'aide sur les redirections « Shoshone » redirige ici. Pour les autres significations, voir Shoshone (homonymie).
Shoshones
Description de cette image, également commentée ci-après
Groupe de Shoshones.
Populations significatives par région
Autres
Langues shoshone, anglais
Ethnies liées Bannocks, Gosiutes, Païutes, Comanches

Les Shoshones sont une tribu amérindienne des États-Unis. Également appelés Snakes ou Gens du serpent, ils sont proches des Païutes, des Comanches et des Utes. À l' arrivée des premiers colons européens, ils occupaient une grande région du Grand Bassin et des Grandes Plaines. Ils adoptèrent rapidement le cheval.

On divise les Shoshones en trois aires géographiques principales : Nord, Ouest et Est. Ils se concentraient surtout dans l'Est de l' Idaho, dans le Wyoming, dans le Nord-Est de l' Utah, dans le Nord du Colorado et dans le Montana. Des conflits les ont opposés aux Pieds-Noirs, aux Crows, aux Sioux, aux Cheyennes et aux Arapahos. Ils durent se réfugier plus au sud et à l'ouest dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Les Shoshones ont donné leur nom à une forêt nationale du Wyoming : la forêt nationale de Shoshone.

Histoire

Tipis shoshones.

Les Shoshones sont une tribu amérindienne originaire du Grand Bassin. Vers 1500, certains Shoshones orientaux ont traversé les Rocheuses pour occuper les Grandes Plaines. Après 1750, la guerre et la pression des Pieds-Noirs, Crows, Lakotas, Cheyennes et Arapahos ont poussé les Shoshones orientaux vers le sud et l'ouest. Certains, se retrouvant aussi loin que le Texas, ont donné naissance à la nation Comanche.

Ils adoptèrent rapidement le cheval avec l'arrivée des premiers colons européens et l'intégration de leur territoire à l' Empire espagnol. Ils entrèrent en conflit avec les tribus situées plus à l'est qui étaient en contact direct avec les colons européens. Au XVIIIe siècle, les Shoshones s'approvisionnaient en chevaux chez les Comanches et d'autres voisins comme les Cœur d'Alène, non loin du fleuve Columbia.

Rabbit-Tail, un Shoshone.

Au fur et à mesure de la colonisation vers l'ouest, la concurrence pour le territoire et les ressources créent des tensions avec les populations autochtones. Des guerres ont eu lieu tout au long de la seconde moitié du e siècle. Les Shoshones du Nord, dirigé par le chef Pocatello, combattent pendant les années 1860 contre les colons de l' Idaho. En 1863, les forces américaines attaquent le campement hivernal d'une tribu shoshone du nord-ouest sur la Bear River et massacrent 410 Amérindiens y compris femmes et enfants. En 1876, les Shoshones se battent aux côtés de l'armée américaine à la bataille de Rosebud Creek contre leurs ennemis traditionnels, les Lakotas et les Cheyennes. En revanche, alliés aux Bannocks, ils combattent l'armée des États-Unis en 1878.

En 1879, une bande d'environ 300 Shoshones orientaux (connue sous le nom de « Sheepeaters ») sont impliqués dans la guerre des Indiens Sheepeaters. C'est la dernière guerre indienne menée dans la région du Pacifique Nord-Ouest.

Other Languages
العربية: شوشوني
català: Xoixons
Tsetsêhestâhese: Sósone'e
čeština: Šošoni
Deutsch: Shoshone
English: Shoshone
Esperanto: Ŝoŝonoj
español: Shoshón
euskara: Xoxon
فارسی: شوشونی
suomi: Shoshonit
Gaeilge: Sioiseoiní
hrvatski: Šošoni
magyar: Sosonok
Հայերեն: Շոշոններ
Bahasa Indonesia: Shoshoni
italiano: Shoshoni
ქართული: შოშონები
lietuvių: Šošonai
Plattdüütsch: Shoshone
Nederlands: Shoshone (volk)
norsk: Shoshone
polski: Szoszoni
português: Shoshone
русский: Шошоны
srpskohrvatski / српскохрватски: Šošoni
српски / srpski: Шошони
svenska: Shoshoner
தமிழ்: சோஷோன்
Türkçe: Şoşoniler
українська: Шошони
中文: 休休尼人