Shogunat Tokugawa

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références » (, comment ajouter mes sources ?).

Shogunat Tokugawa
徳川幕府
Tokugawa Bakufu

1603 – 1867

Blason
Mon des Tokugawa
Informations générales
Statut Dictature féodale
Capitale Edo
Langue japonais
Religion Bouddhisme, shintoïsme
Histoire et événements
1600 Bataille de Sekigahara
1614 Siège d'Osaka
1635 Édit Sakoku de 1635
1854 Convention de Kanagawa
1858 Traité Harris
1868 Restauration de Meiji
Empereur
1603–1611 Go-Yōzei
1867–1868 Meiji
Shogun
1603–1605 Tokugawa Ieyasu
1867–1868 Tokugawa Yoshinobu
Rōjū
1600–1614 Ōkubo Tadachika
1868 Tachibana Taneyuki

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le shogunat Tokugawa (徳川幕府, Tokugawa bakufu ?) est une dynastie de shoguns qui dirigèrent le Japon de 1603 à 1867. Le premier shogun de la dynastie fut Tokugawa Ieyasu, le dernier fut Tokugawa Yoshinobu. Leur règne est plus connu sous le nom d' époque d'Edo, du nom de la ville qu'ils choisirent pour capitale : Edo (aujourd'hui Tokyo) afin de s'éloigner de Kyoto, la capitale impériale.

Histoire

Après la période Sengoku des « Nations en guerre », le gouvernement central avait été largement rétabli par Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi pendant la période Azuchi-Momoyama. Après la bataille de Sekigahara en 1600, l'autorité centrale tomba entre les mains de Tokugawa Ieyasu qui consolida le processus et reçut le titre de shogun en 1603. Ses descendants héritèrent du titre de shogun et de la charge qui l'accompagnait jusqu'au XIXe siècle.

La période Tokugawa, à la différence des familles de shoguns précédentes, était fondée sur la stricte hiérarchie des classes originellement établie par Toyotomi Hideyoshi. La classe guerrière des samouraïs (ou bushi) était au sommet, suivie des fermiers, des artisans et des commerçants. L'ironie voulut que l'extrême rigueur du système de caste finit à long terme par miner l'autorité de ces classes. Les taxes sur la paysannerie étaient constituées de montants fixes qui ne tenaient pas compte de l'inflation ou de tout autre changement de la valeur monétaire. Le résultat fut que le revenu des taxes collectées par les samouraïs propriétaires terriens devint de plus en plus maigre avec le temps. Cela conduisit à de nombreuses confrontations entre les nobles mais appauvrit les samouraïs et les paysans aisés.

Vers la fin du XIXe siècle, l’empereur en titre, soutenu par une alliance des plus puissants daimyos finit par faire chuter le règne des shoguns et récupérer le pouvoir après la guerre du Boshin. Les shoguns de Tokugawa s'éteignirent définitivement en 1868, avec l'abdication du 15e shogun, Tokugawa Yoshinobu et la « Restauration » (大政奉還, Taisei hōkan ?) de la loi impériale.

Other Languages
azərbaycanca: Tokuqava sülaləsi
Bikol Central: Shogunato kan Tokugawa
беларуская: Сёгунат Такугава
bosanski: Tokugawa
magyar: Edo-bakufu
Bahasa Indonesia: Keshogunan Tokugawa
日本語: 江戸幕府
ქართული: ტოკუგავა
한국어: 에도 막부
Bahasa Melayu: Kesyogunan Tokugawa
Nederlands: Tokugawa-shogunaat
norsk bokmål: Tokugawa-shōgunatet
português: Xogunato Tokugawa
srpskohrvatski / српскохрватски: Šogunat Tokugawa
Simple English: Tokugawa shogunate
српски / srpski: Шогунат Токугава
svenska: Tokugawa
татарча/tatarça: Tokugawa sögunatı
українська: Сьоґунат Едо
Tiếng Việt: Mạc phủ Tokugawa
吴语: 江户幕府
中文: 江户幕府
粵語: 江戶幕府